^

Politique

Répression

Scandale : la Préfecture de Paris interdit la manifestation de l’éducation jeudi

Ce jeudi 20 janvier doit se tenir une nouvelle mobilisation de l'éducation nationale. Or, dans un communiqué, la CGT affirme que la Préfecture de Paris veut interdire la tenue d'une manifestation ce jour-là. Une atteinte scandaleuse au droit de manifester.

mardi 18 janvier

Manifestation le 13 janvier à Paris / THOMAS SAMSON / AFP

Ce jeudi, une nouvelle journée de mobilisation doit se tenir dans l’éducation nationale, une semaine après la journée de grève historique du 13 janvier. Alors que la colère est toujours bien présente chez les profs, elle n’a pu être qu’attisée par la révélation de Mediapart, qui a montré que le fameux protocole sanitaire défaillant de Blanquer a été élaboré et envoyé depuis Ibiza où le ministre était en vacances.

Or, à deux jours de la manifestation, les directions syndicales ont annoncé sur les réseaux sociaux que la Préfecture de Paris refusait d’autoriser sa tenue. Dans un tweet, la CGT dénonce cette attitude et « exige que le droit constitutionnel de manifester soit respecté. » Même son de cloche du côté de la FSU pour qui « la préfecture interdit l’expression des revendications des personnels. »

De fait, la décision de la Préfecture est un véritable scandale qui doit être dénoncé largement. En pleine polémique contre le gouvernement, l’Etat s’en prend une nouvelle fois au droit de manifester. Ce n’est pas à l’Etat de décider si nous devons manifester ou pas, tous dans la rue ce jeudi !



Mots-clés

Education nationale    /    Police   /    Manifestation   /    Education   /    Politique