×

Macronie

Remaniement : la macronie confirme son cap à droite et continue de draguer LR

Ce jeudi, la liste des ministres de plein exercice du nouveau gouvernement a été dévoilée. Le cap est clair « à droite toute », avec l’intégration de nouveaux transfuges de la droite comme Rachida Dati ou Catherine Vautrin et la sortie de ministres issus du PS.

Paul Morao

11 janvier

Facebook Twitter
Remaniement : la macronie confirme son cap à droite et continue de draguer LR

Ce jeudi, la macronie a révélé l’essentiel de la composition du nouveau gouvernement. Dans l’ensemble, c’est quasiment la même équipe que le gouvernement précédent qui poursuivra les offensives autoritaires, racistes et anti-sociales du gouvernement : Le Maire à l’économie, Darmanin à l’Intérieur, Dupond-Moretti à la Justice, Lecornu aux Armées. Pour le reste, les changements se font soit à partir du vivier macroniste soit à droite.

Côté macronistes, Olivier Véran est ainsi poussé vers la sortie en tant que porte-parole du gouvernement pour laisser la place à Prisca Thévenot, ex-Secrétaire d’État chargée de la Jeunesse et du Service national universel qui avait poursuivi à ce poste les projets autoritaires lancés par Gabriel Attal. De même, c’est finalement Amélie Oudéa-Castéra, actuelle ministre des Sports et camarade de l’ENA de Macron, qui hérite d’un super-ministère intégrant Sports et Éducation, alors que Attal promet de continuer à s’occuper personnellement de la mise en œuvre de l’offensive sur l’école qu’il avait promis ces derniers mois.

Parmi les nouvelles « prises de guerre », Rachida Dati, figure de LR et maire du 7ème arrondissement, qui devient ministre de la Culture. Celle qui plaide depuis longtemps pour un rapprochement avec la macronie a sauté le pas. Il faut dire qu’elle a toutes les qualités pour plaire au gouvernement : ancienne sarkozyste, très à droite, et actuellement mise en examen pour des faits de corruption en lien avec Renault. Autre sarkozyste, Catherine Vautrin, présidente de Reims Métropole, obtient le ministère du Travail, de la Santé et des Solidarités. Dès 2022, elle avait été pressentie comme Première ministre à la place de Castex, mais c’est finalement Olivier Dussopt que l’opposante au mariage homosexuel va remplacer.

Le symbole est clair : peu de changement, sauf pour remplacer des ministres plutôt associés à la pseudo « gauche » du gouvernement par des sarkozystes. En se rendant dans un commissariat pour sa première visite en tant que Premier ministre, Gabriel Attal avait déjà annoncé la couleur hier, c’est un cap à droite toute qu’il va poursuivre sans grande surprise. Une voie dans laquelle, dans la lignée de la loi immigration, la macronie continue de draguer LR en intégrant ses transfuges, dans l’espoir de dépasser la crise politique.

Au total le remaniement ne fait que confirmer ce qui était déjà très clair dans les vœux de Macron. Ce dernier ne compte surtout pas arrêter les attaques, en dépit de ses fragilités claires. Il faudra en tenir compte en construisant rapidement une riposte d’ensemble, qui doit commencer par la lutte contre la promulgation de la loi immigration, alors que des mobilisations auront lieu partout en France ce dimanche à l’appel des collectifs de sans-papiers.


      
  
Facebook Twitter
Formation des enseignants : Macron cherche à renforcer le contrôle des futurs profs

Formation des enseignants : Macron cherche à renforcer le contrôle des futurs profs

Solidarité : SUD Rail & la CGT Energie 75 apportent leur soutien à Anasse Kazib, convoqué par la police

Solidarité : SUD Rail & la CGT Energie 75 apportent leur soutien à Anasse Kazib, convoqué par la police

Lidl : comment l'entreprise soutient la colonisation en Cisjordanie

Lidl : comment l’entreprise soutient la colonisation en Cisjordanie

« Economie de guerre » : à Bergerac, Macron inaugure une usine militaire pour faire parler la poudre

« Economie de guerre » : à Bergerac, Macron inaugure une usine militaire pour faire parler la poudre

Mort de Shemseddine : non aux mesures répressives, il faut des moyens pour la jeunesse !

Mort de Shemseddine : non aux mesures répressives, il faut des moyens pour la jeunesse !

Limitation du droit d'asile, enfermement aux frontières : le Parlement européen adopte le pacte migratoire

Limitation du droit d’asile, enfermement aux frontières : le Parlement européen adopte le pacte migratoire

Périmètre « antiterroriste », QR code, surveillance généralisée : Darmanin dévoile son plan pour les JO

Périmètre « antiterroriste », QR code, surveillance généralisée : Darmanin dévoile son plan pour les JO

5€ pour un rendez-vous raté chez le médecin : pour Attal, le problème de la santé c'est les patients

5€ pour un rendez-vous raté chez le médecin : pour Attal, le problème de la santé c’est les patients