×

Ecologie

Le PDG de Total officier de la légion d’honneur : l’Etat célèbre les patrons pollueurs

Patrick Pouyanné, patron de TotalEnergies, a été élevé au rang d'officier de la légion d'honneur ce 14 juillet. Alors que la crise climatique s'intensifie et met en danger des millions de personnes, des médailles attendent les patrons qui ravagent la planète.

Phil Adrian

14 juillet 2023

Facebook Twitter
Le PDG de Total officier de la légion d'honneur : l'Etat célèbre les patrons pollueurs

Crédits photo : capture d’écran Télématin

Ce vendredi 14 juillet, jour de la parade militaire du gouvernement français sur les Champs-Élysées, le PDG de TotalEnergies Patrick Pouyanné apparait parmi de nombreuses autres figures sur le Journal Officiel des lois et décrets du gouvernement comme étant élevé au grade d’officier de la Légion d’honneur.

Une promotion choisie par le Ministère de l’économie, des finances et de la souveraineté industrielle, qui n’est pas sans rappeler celle de Jeff Bezos au cœur de la bataille des retraites le 16 février dernier. Peut-être s’agit-il d’une manière de récompenser sa ligne dure à l’encontre des grévistes des raffineries, ou encore les profits monstres engrangés par l’entreprise.

Alors que les ravages de la crise climatique s’intensifient, exposant des millions de personnes à des chaleurs insoutenables ou encore de violentes inondations, le patron d’une des entreprises les plus polluantes du monde est récompensée et honorée par l’État. De quoi clarifier l’orientation de la politique environnementale du gouvernement.

Le message est limpide : les kilomètres de pipeline qui dévastent les zones protégées d’Ouganda et de Tanzanie, les 118 000 personnes qui y sont expulsées de leurs terres pour les profits du groupe, la militarisation du Mozambique, les informations cachées sur les impacts climaticides de l’entreprise depuis les années 1970 ou encore les 1,6 milliards de tonnes d’équivalent CO2 rejetées par son activité par an selon Greenpeace, font la fierté du blason tricolore et toutes les occasions sont bonnes pour le rappeler.

Une promotion qui vient rappeler les liens qui unissent l’État et les grands groupes industriels pollueurs. En effet, la domination de la France sur les pays semi-coloniaux se poursuit notamment par l’activité industrielle des grands groupes, TotalEnergies en figure de proue. C’est ainsi que le projet EACOP, qui traversera l’Ouganda et la Tanzanie, se poursuit avec la complicité de l’armée française et de son réseau d’ambassades, mobilisées pour assurer la protection des sites et de pipelines et la formation des troupes ougandaises pour être mises au service du géant pétrolier. La continuité des intérêts transparaît également sur le territoire français, avec le déploiement des forces de police pour réquisitionner les grévistes des raffineries.

Face aux médailles de l’impérialisme français qui récompensent le pillage colonial et des destructions écologiques, le seul honneur est celui des raffineurs, des travailleurs de France, d’Afrique et du monde qui relèvent la tête face aux patrons pollueurs et mettrons fins aux ravages qu’ils causent.


Facebook Twitter
Toulouse. Le 21 avril, tous à la manifestation contre l'A69 et son monde

Toulouse. Le 21 avril, tous à la manifestation contre l’A69 et son monde

Défaire le mythe de la transition énergétique

Défaire le mythe de la transition énergétique

Acheter les actions de Total pour sauver la planète ? La nouvelle trouvaille d'EELV pour les européennes

Acheter les actions de Total pour sauver la planète ? La nouvelle trouvaille d’EELV pour les européennes

InVivo, derrière la coopérative « verte », un géant de l'agrobusiness anti-syndicats et anti-écolo

InVivo, derrière la coopérative « verte », un géant de l’agrobusiness anti-syndicats et anti-écolo

Action contre Lafarge : l'Etat mobilise à nouveau l'anti-terrorisme pour réprimer le mouvement écolo

Action contre Lafarge : l’Etat mobilise à nouveau l’anti-terrorisme pour réprimer le mouvement écolo

Catastrophe capitaliste. 57 entreprises responsables de 80 % du CO2 émis depuis les accords de Paris

Catastrophe capitaliste. 57 entreprises responsables de 80 % du CO2 émis depuis les accords de Paris

« De l'eau, pas des puces » : à Grenoble, la lutte écologique s'attaque aux industries de la micro-électronique

« De l’eau, pas des puces » : à Grenoble, la lutte écologique s’attaque aux industries de la micro-électronique

Vote de la loi contre les polluants éternels : une « victoire historique », vraiment ?

Vote de la loi contre les polluants éternels : une « victoire historique », vraiment ?