×

Annonces gouvernementales

Armée pour les jeunes, TIG pour les parents : après les émeutes, Borne accentue la répression

Quatre mois après la révolte des quartiers contre les violences policières suite à la mort de Nahel, le gouvernement a présenté un nouveau plan pour pouvoir réprimer encore plus la jeunesse.

Arthur Nicola

26 octobre 2023

Facebook Twitter
Audio
Armée pour les jeunes, TIG pour les parents : après les émeutes, Borne accentue la répression

Crédits photos : Gouvernement sur Youtube

Alors que l’embrasement des quartiers populaires suite à la mort de Nahel avait terrifié le gouvernement, la réponse répressive avait été exceptionnelle. Mais cela ne suffit pas pour Elizabeth Borne et son gouvernement, qui ont présenté ce jeudi à la Sorbonne un nouveau plan de répression de la jeunesse, « une jeunesse de France qui évolue dans une société où la violence est banalisée et les cadres flous », comme l’a décrite la Première ministre.

Si les ministres n’ont cessé d’utiliser les mots « prévention » et « éducation », qu’on ne s’y trompe pas : il s’agit avant tout de donner encore plus de pouvoirs aux forces de répression et d’aggraver les peines en tout genre qui cibleront les quartiers populaires les plus pauvres.

Les policiers pourront saisir les « équipements » des consommateurs de drogue pour faire payer les amendes

Pour Gérald Darmanin, la mère de tous les maux n’est pas la pauvreté, mais bien la drogue. « Le consommateur de drogue fait naître l’offre, faire naître les trafics » a asséné le ministre de l’Intérieur, avant de présenter un plan pour renforcer la répression des consommateurs, en développant encore plus les amendes forfaitaires délictuelles (AFD), un dispositif créé en 2016 pour infliger une sanction pénale en dehors de tout procès.

Gérald Darmanin veut faciliter le recouvrement de ces amendes, de 200€ pour la consommation de drogue. Ainsi, le ministre a annoncé vouloir permettre « pouvoir saisir l’argent liquide que [le consommateur] a sur lui ou l’équipement qu’il a et qui pourrait permettre de payer cette amende in situ ». Si la formule est floue, cela pourrait ouvrir la voie à ce que des policiers puisse tout simplement saisir des biens que la personne a sur elle : téléphones, vêtements… un racket en bonne et due forme.

En outre, le ministre de l’intérieur veut faire en sorte que ces peines pénales puissent être appliquées aux mineurs, ce que la loi ne permet pas à l’heure actuelle.

Finalement, les pouvoirs des polices municipales devraient être à nouveau augmentées, afin de pouvoir « faire certains actes de police judiciaires ». La seule limite qu’a fixé Gérald Darmanin ? Diriger des enquêtes ou mettre quelqu’un en garde à vue. Les polices municipales pourront donc être à nouveau un moyen pour les mairies de renforcer à leur guise la présence policière dans les rues.

Envoyer les délinquants à l’armée, peines de travaux d’intérêts général pour les parents : de nouvelles mesures pour cibler les familles

Le trafic de drogue n’était évidemment pas la seule préoccupation du gouvernement. Face aux émeutes, la première mesure annoncée par Elizabeth Borne a été claire : multiplier par cinq l’amende de non-respect du couvre-feu jusqu’à 750€.

Ensuite, les divers ministres se sont attachés à mettre les familles de celles et ceux condamnés pour les émeutes au centre de leur stratégie de répression. Ainsi, le gouvernement veut mettre en place trois moyens de faire payer les familles pour toute condamnation d’un mineur. Premièrement, prononcer des peines de travaux d’intérêt général aux « parents qui se soustraient à leurs devoirs éducatifs » et infliger une « une contribution financière citoyenne et familiale que les mineurs devront payer à des associations de victimes ». Finalement, faire en sorte que quelle que soit la situation, les deux parents soient responsables financièrement de tout dommage causé par leur enfant.

Enfin, et c’est une des annonces centrales, Dupond-Moretti a expliqué réfléchir à tous les moyens pour enfermer les mineurs, que ce soit en prison ou par d’autres moyens. Le garde des Sceaux a évoqué la création d’une « mesure de placement de jour » auprès de la protection judiciaire de la jeunesse avec obligation de faire un stage ou un travail ou encore d’une « mesure de placement de nuit ». Finalement, dans la droite lignée du SNU, le ministre a annoncé renforcer les partenariats entre la protection judiciaire de la jeunesse et les militaires, afin que ceux-ci « encadrent les jeunes délinquants et leur transmettre les valeurs de discipline ». L’armée, les punitions physiques et les punitions collectives dans des casernes : voilà ce que propose le gouvernement !

Une fois de plus, le gouvernement propose un plan répressif, fondé sur l’encadrement des populations par plus de policiers et de militaires. Ces mesures n’ont qu’un seul but : renforcer l’étau sécuritaire et policier sur la jeunesse des quartiers populaires. Alors que les révoltes de juin derniers s’étaient déclarées après un énième meurtre policier, le gouvernement est clair : ces derniers auront une nouvelle fois plus de pouvoirs, pourront être plus violents et seront plus nombreux. Des mesures auxquelles doivent s’opposer toutes celles et ceux qui ont dénoncé la violence d’Etat inouïe qui s’est déchaînée en juin dernier.


Facebook Twitter

Arthur Nicola

Journaliste pour Révolution Permanente.
Suivi des grèves, des luttes contre les licenciements et les plans sociaux et des occupations d’usine.
Twitter : @ArthurNicola_

Carrefour : comment l'entreprise française soutient Israël ?

Carrefour : comment l’entreprise française soutient Israël ?

Lidl : comment l'entreprise soutient la colonisation en Cisjordanie

Lidl : comment l’entreprise soutient la colonisation en Cisjordanie

Ritchy Thibault, enfermé 50h et poursuivi pour avoir interpellé Macron : solidarité !

Ritchy Thibault, enfermé 50h et poursuivi pour avoir interpellé Macron : solidarité !

Ukraine. Macron joue les chefs de guerre, le mouvement ouvrier doit reprendre l'offensive

Ukraine. Macron joue les chefs de guerre, le mouvement ouvrier doit reprendre l’offensive

« Statut de l'imam » : Darmanin veut renforcer le contrôle de l'État sur les musulmans

« Statut de l’imam » : Darmanin veut renforcer le contrôle de l’État sur les musulmans

Montpellier. Un militant fiché comme terroriste pour des propos en soutien à la résistance palestinienne

Montpellier. Un militant fiché comme terroriste pour des propos en soutien à la résistance palestinienne

Baisse du montant et de la durée des indemnités : Attal prépare son attaque contre les chômeurs

Baisse du montant et de la durée des indemnités : Attal prépare son attaque contre les chômeurs

Salon de l'agriculture : toujours moins d'écologie, la crise persiste

Salon de l’agriculture : toujours moins d’écologie, la crise persiste