×

Montpellier

Un maire LFI agressé par l’extrême droite après la manifestation du 23 septembre : solidarité !

À Montpellier, ce samedi 23 septembre, au sortir de la manifestation contre le racisme et les violences policières, le maire LFI de Grabels, 75 ans, a été agressé par deux militants d’extrême droite.

Mathilde Teni

25 septembre 2023

Facebook Twitter
Un maire LFI agressé par l'extrême droite après la manifestation du 23 septembre : solidarité !

Crédits photos : Capture d’écran France 3 Région

Ce samedi 23 septembre, environ 1000 personnes ont manifesté à Montpellier contre le racisme et les violences policières. Étaient présentes de nombreuses organisations, dont la France Insoumise. En rentrant à son domicile après le parcours, René Revol, le maire LFI de Grabels, a été immobilisé par deux individus. Ils l’ont bloqué contre un mur puis l’ont menacé, au titre qu’il serait un « ami des Arabes », avant de partir en déclarant « qu’il ne perdait rien pour attendre », comme il le relate sur son compte Twitter.
 

 
Physiquement, René Revol n’a pas été blessé. Mais cela n’enlève rien à la violence bien réelle qu’il a subi, qui s’inscrit dans la continuité de nombreuses autres intimidations écrites après la plainte déposée par l’élu contre le maire d’extrême droite de Béziers, Robert Ménard. Ce dernier avait refusé de marier un couple, l’un des deux ayant reçu une Obligation de Quitter le Territoire Français (OQTF) et René Revol avait saisi la justice. Ce maire, engagé notamment pour l’accueil des migrants, a reçu de nombreuses menaces ces derniers mois.
 

 
Des circonstances qui ne sont pas sans rappeler l’offensive menée ces derniers mois par l’extrême-droite contre le maire de Saint-Brévin, pour avoir voulu déplacer un Centre d’accueil pour demandeurs d’asile (CADA). L’élu avait fini par annoncer sa démission en mai dernier, après un violent harcèlement allant jusqu’à l’incendie de son domicile. Des offensives que les discours racistes et islamophobes du gouvernement légitiment et favorisent.

Face à ces modes d’action de plus en plus courants, il faut une réponse organisée. Récemment, lors du forum des associations du campus universitaire Paul Valéry à Montpellier, l’UNI, syndicat d’extrême-droite proche de Génération Z (groupe de jeunesse d’Éric Zemmour), a pu être dégagé par la force des étudiant·es. Face à l’extrême droite, faisons front et apportons notre solidarité à René Revol et à tous les militants agressés !


Facebook Twitter
Carrefour : comment l'entreprise française soutient Israël ?

Carrefour : comment l’entreprise française soutient Israël ?

Lidl : comment l'entreprise soutient la colonisation en Cisjordanie

Lidl : comment l’entreprise soutient la colonisation en Cisjordanie

Ritchy Thibault, enfermé 50h et poursuivi pour avoir interpellé Macron : solidarité !

Ritchy Thibault, enfermé 50h et poursuivi pour avoir interpellé Macron : solidarité !

Ukraine. Macron joue les chefs de guerre, le mouvement ouvrier doit reprendre l'offensive

Ukraine. Macron joue les chefs de guerre, le mouvement ouvrier doit reprendre l’offensive

« Statut de l'imam » : Darmanin veut renforcer le contrôle de l'État sur les musulmans

« Statut de l’imam » : Darmanin veut renforcer le contrôle de l’État sur les musulmans

Montpellier. Un militant fiché comme terroriste pour des propos en soutien à la résistance palestinienne

Montpellier. Un militant fiché comme terroriste pour des propos en soutien à la résistance palestinienne

Baisse du montant et de la durée des indemnités : Attal prépare son attaque contre les chômeurs

Baisse du montant et de la durée des indemnités : Attal prépare son attaque contre les chômeurs

Salon de l'agriculture : toujours moins d'écologie, la crise persiste

Salon de l’agriculture : toujours moins d’écologie, la crise persiste