×

Face à la répression

Solidarité : SUD Rail & la CGT Energie 75 apportent leur soutien à Anasse Kazib, convoqué par la police

Alors que Anasse Kazib est convoqué par la police pour « apologie du terrorisme » pour son soutien à la Palestine, les soutiens continuent à s’exprimer, notamment du côté de SUD Rail et de la CGT Énergie Paris.

11 avril

Facebook Twitter
Audio
Solidarité : SUD Rail & la CGT Energie 75 apportent leur soutien à Anasse Kazib, convoqué par la police

Depuis l’annonce de la convocation de deux militants de RP, dont notre porte-parole Anasse Kazib, pour des tweets de soutien à la Palestine, la solidarité s’est exprimée largement, des organisations et figures politiques nationales comme Jean-Luc Mélenchon ou Nathalie Artaud, aux collectifs et organisations antiracistes, intellectuels, journalistes ou personnalités de la culture.

Dans un communiqué publié ce mercredi 10 avril, la fédération SUD-Rail apporte à son tour sa solidarité avec le cheminot. « La fédération SUD-Rail exprime son soutien à Anasse Kazib et plus généralement à toutes les personnes mises en cause abusivement en raison de leur soutien au peuple palestinien » note le communiqué de l’organisation, dénonçant un « climat de répression global du mouvement associatif et syndical, toujours plus criminalisé et stigmatisé. »

Le même jour, SUD-Rail Paris Nord, section syndicale à laquelle appartient Anasse Kazib, a également tenu à exprimer sa solidarité dans un texte. « Après des militant-e-s de Solidaires Etudiant-e-s EHESS, l’humoriste Guillaume Meurice et de nombreux syndicalistes convoqués, dont le secrétaire de l’UD CGT Nord Jean-Paul Delescaut, aujourd’hui c’est notre camarade Anasse Kazib cheminot et militant syndical depuis plus de 10 ans qui est convoqué dans le cadre d’une enquête pour « apologie du terrorisme ». »

Des soutiens qui dépassent les frontières de SUD et des cheminots, puisque la veille, la CGT Énergie Paris apportait elle aussi sa solidarité au syndicaliste, aux côtés duquel elle a pris part à deux batailles contre des réformes des retraites. « Le syndicat CGT énergie Paris dénonce cette intimidation inacceptable de l’État français. (…) Honneur aux deux camarades de Révolution Permanente et à toutes les militantes et les militants, qui ont le courage de se battre pour le droit à l’autodétermination du peuple palestinien » explique le syndicat dans un message.

Une solidarité qui montre la voie pour faire face aux attaques qui se multiplient, contre les soutiens de la Palestine de Solidaires EHESS, du mouvement ouvrier ou du mouvement antiraciste, mais aussi contre les militants écolos qui dénoncent les méga-pollueurs de Lafarge, ou les syndicalistes qui se mobilisent contre les attaques du gouvernement. Face à leur répression, il faut faire front !


Facebook Twitter
Menace de fermer l'usine : InVivo durcit l'offensive, faisons front avec Christian Porta et les Neuhauser !

Menace de fermer l’usine : InVivo durcit l’offensive, faisons front avec Christian Porta et les Neuhauser !

Acharnement : Anasse Kazib poursuivi par l'État pour des prises de parole contre l'extrême-droite

Acharnement : Anasse Kazib poursuivi par l’État pour des prises de parole contre l’extrême-droite

Le lieu associatif En Gare de Montreuil expulsé par la police et ses habitants placés en garde-à-vue

Le lieu associatif En Gare de Montreuil expulsé par la police et ses habitants placés en garde-à-vue

Répression coloniale : un dirigeant de la RATP dans la délégation de Macron en Kanaky

Répression coloniale : un dirigeant de la RATP dans la délégation de Macron en Kanaky

Kanaky : Macron temporise mais maintient le cap répressif et colonial

Kanaky : Macron temporise mais maintient le cap répressif et colonial

Offensive historique : la durée d'indemnisation du chômage bientôt réduite de 40% ?

Offensive historique : la durée d’indemnisation du chômage bientôt réduite de 40% ?

« Mission de dialogue » : Macron en Kanaky pour légitimer la répression et poursuivre le passage en force

« Mission de dialogue » : Macron en Kanaky pour légitimer la répression et poursuivre le passage en force

Offensive contre l'assurance-chômage : l'exécutif pourrait durcir les conditions d'indemnisation

Offensive contre l’assurance-chômage : l’exécutif pourrait durcir les conditions d’indemnisation