×

Offensives néolibérales

SMIC, chômage, austérité… Le gouvernement Attal prépare déjà la guerre sociale contre le monde du travail

A peine nommé, le gouvernement Attal préparerait déjà de nouvelles offensives contre les travailleurs. Au programme, plusieurs pistes seraient à l’étude notamment en direction des chômeurs, des séniors et des travailleurs payés au SMIC.

Yann Causs

15 janvier

Facebook Twitter
Audio
SMIC, chômage, austérité… Le gouvernement Attal prépare déjà la guerre sociale contre le monde du travail

Photo : Capture d’écran compte X de BFM TV

Les vœux de Macron et un remaniement aux accents sarkozystes l’annonçaient sans ambiguïté : le gouvernement compte revenir à la charge sur le terrain social. Pour cela, et dans la lignée de la réforme des retraites et de la restriction des droits à l’assurance chômage, de nouvelles offensives contre le monde du travail seraient déjà en cours d’élaboration selon BFM.

Parmi les pistes discutées à Matignon et en conseil des ministres, et que nous relèvions déjà en décembre dernier, une « loi Macron 2 » visant à « accélérer le désendettement » et à « transformer notre modèle social » serait à l’étude, ainsi qu’une nouvelle attaque contre les chômeurs qui visera les ruptures conventionnelles et la durée d’indemnisation des seniors, un plan d’économie de 12 milliards d’euros … ou encore une baisse du SMIC.

Cette dernière possibilité a été développée sur BFMTV le 12 janvier dernier par Marc Ferracci, un député de la majorité et proche d’Emmanuel Macron. « La France a le SMIC le plus élevé de l’OCDE » explique le député. Comprendre : cela serait un frein à la « compétitivité » et à « l’embauche ». Pour y remédier, il propose que le « SMIC soit négocié par branche et non plus indexé au niveau national sur l’évolution des prix et des salaires ». Une mesure qui entraînerait une diminution du salaire réel minimum sur fond d’inflation qui continue de grimper et par laquelle il s’agirait de cibler directement les secteurs plus précaires du monde du travail.

En langue de bois macronienne, on explique que ces attaques visent à assurer « le plein emploi d’ici à 2027 ». Sur fond d’une croissance au point mort, de chômage en augmentation et de prévisions économiques pessimistes pour 2024 selon l’OCDE, la « relance » ne cible en réalité pas grand-chose d’autre qu’une nouvelle batterie de réformes néo-libérales visant à casser le modèle social. Ou autrement dit, comme le résume Romaric Godin sur Mediapart « un plein emploi où les salaires sont faibles, les conditions de travail dégradées et les droits des salariés et des chômeurs réduits ».

Une perspective qui devrait s’accompagner de nouvelles mesures austéritaires. Dans ses vœux, Bruno Le Maire, dont le champ d’action a été élargi avec le remaniement, a réaffirmé l’objectif du gouvernement de « trouver au minimum 12 milliards d’économies en 2025 ». Et de conclure sans filtre : « appelons un chat un chat : le plus dur est devant nous »..

Dans ce contexte, à rebours de la reprise du « dialogue social » avec le MEDEF et le gouvernement le 22 décembre dernier par les directions syndicales, juste après l’adoption de la loi immigration, c’est bien d’un plan pour reprendre la rue dont nous avons besoin. Un plan qui fasse le lien avec l’offensive raciste en cours et la loi Immigration pour imposer un autre agenda. Il y a urgence.


Facebook Twitter
Formation des enseignants : Macron cherche à renforcer le contrôle des futurs profs

Formation des enseignants : Macron cherche à renforcer le contrôle des futurs profs

Lidl : comment l'entreprise soutient la colonisation en Cisjordanie

Lidl : comment l’entreprise soutient la colonisation en Cisjordanie

Solidarité : SUD Rail & la CGT Energie 75 apportent leur soutien à Anasse Kazib, convoqué par la police

Solidarité : SUD Rail & la CGT Energie 75 apportent leur soutien à Anasse Kazib, convoqué par la police

« Economie de guerre » : à Bergerac, Macron inaugure une usine militaire pour faire parler la poudre

« Economie de guerre » : à Bergerac, Macron inaugure une usine militaire pour faire parler la poudre

Mort de Shemseddine : non aux mesures répressives, il faut des moyens pour la jeunesse !

Mort de Shemseddine : non aux mesures répressives, il faut des moyens pour la jeunesse !

Limitation du droit d'asile, enfermement aux frontières : le Parlement européen adopte le pacte migratoire

Limitation du droit d’asile, enfermement aux frontières : le Parlement européen adopte le pacte migratoire

Périmètre « antiterroriste », QR code, surveillance généralisée : Darmanin dévoile son plan pour les JO

Périmètre « antiterroriste », QR code, surveillance généralisée : Darmanin dévoile son plan pour les JO

5€ pour un rendez-vous raté chez le médecin : pour Attal, le problème de la santé c'est les patients

5€ pour un rendez-vous raté chez le médecin : pour Attal, le problème de la santé c’est les patients