×

Un Noël pas joyeux pour tous

Revendre ses cadeaux pour payer ses factures : l’inflation détruit la « magie de Noël »

Cette année, parmi les quelques millions de personnes qui ont déjà mis leurs cadeaux de Noël à la revente, beaucoup utiliseront l’argent pour leurs factures. Des fêtes placées sous le signe de l’inflation et des attaques anti-sociales contre lesquelles il faudra se battre en 2024.

Benoit Barnett

26 décembre 2023

Facebook Twitter
Audio
Revendre ses cadeaux pour payer ses factures : l'inflation détruit la « magie de Noël »

Crédits photo : G Gabriel Constantin

Pour de nombreux Français cette année, les cadeaux sous le sapin sont très vite partis à la revente pour alléger les fins de mois. C’est ce que nous apprend le site d’enchères et de vente EBay qui a publié la 13e édition de son baromètre sur la revente des cadeaux de Noël, quelques jours avant le réveillon, où ils ont annoncé que 23 % des Français étaient prêts à revendre leur cadeau (une augmentation de 6 points par rapport à l’année dernière).

Cependant, contrairement aux années précédentes, où la revente pouvait servir à s’acheter quelque chose pour se faire plaisir, cette année, la revente de cadeaux devrait surtout servir à payer des factures. Selon le même baromètre, 42 % des Français comptent s’en servir pour épargner, 32 % pour payer leurs factures, et 29 % pour remplacer leur cadeau par un autre. Des scores particulièrement hauts et dont les taux les plus importants concernent « les 24-44 ans avec enfants dans les régions où le pouvoir d’achat est le plus bas  ». Des fêtes beaucoup moins marquées par le rouge du père Noël que par le rouge des comptes bancaires de la population.

Ces prévisions se sont confirmées avec une abondance de cadeaux mis en ligne sur les sites de reventes comme Rakuten France ou encore EBay. Pour le premier, 685 000 nouvelles annonces avaient été mises en ligne le jour de Noël à 15h selon le journal SudOuest. Ebay de son côté, a prévu d’enregistrer plus d’un million d’annonces dans les prochains jours, une hausse significative vis à vis des années précédentes.

Pour les deux plateformes, pas de doute : c’est bel et bien l’inflation qui est en cause. En effet, Flora Louvet, directrice de la communication de Rakuten France, explique que la population cherche à « récupérer du pouvoir d’achat en période inflationniste et aussi parce qu’il y a une prise de conscience éco-citoyenne ». De son côté, Louise Benzrihem, chargée de mission pour EBay France, va dans le même sens : « D’habitude, la première raison donnée pour revendre ses cadeaux était d’acheter quelque chose qui plaît. Cette année, pour la première fois, il s’agit de rembourser les factures de Noël. Les portefeuilles des Français ont été affectés, on le voit ».

Entre l’augmentation des prix de l’électricité et celle des denrées alimentaires, les foyers s’inquiètent de ne pas pouvoir joindre les deux bouts et ont réduit leur budget moyen consacré à Noël, c’est-à-dire 549 € soit 19 € de moins que 2022, comme le montre une étude du CSA. Parmi les plus grandes inquiétudes pour les sondés, le prix des cadeaux (84 %) figure en deuxième place entre le prix des denrées alimentaires (90 %) et le prix du carburant (72 %).Un Noël qui se passe donc sous le signe d’une inflation rampante alors que plus de 14 % de la population française vit sous le seuil de pauvreté, soit plus de 9 millions de Français, et qu’un Français sur deux saute des repas selon un sondage IFOP.

Si la presse cherche, depuis hier, à comprendre, pourquoi la population revend ses cadeaux, c’est du côté de la politique du gouvernement qu’il faut en chercher les causes. Ce dernier articule l’inflation avec des attaques anti-sociales qui précarisent davantage la population. En effet, seulement quelques mois après la réforme des retraites, après avoir attaqué l’assurance-chômage, et après le passage de la loi immigration qui a ouvert une crise auprès de la majorité présidentielle, le gouvernement cherche à se rendre désirable auprès des investisseurs étrangers en réduisant la dette au prix d’une précarisation de plus en plus importante de son modèle social. Parmi les chantiers ouverts par Élisabeth Borne, Bruno Le Maire et Olivier Dussopt, il faut s’attendre à une batterie d’attaques sur le travail notamment la question des ruptures conventionnelles, la durée d’indemnisation des seniors au chômage et favoriser toujours plus la concurrence.

Ces fêtes nous l’ont montré une nouvelle fois, la politique de Macron est une marche forcée vers l’appauvrissement de la société au service des intérêts des grands patrons et de leurs dividendes. La seule manière de mettre un coup d’arrêt à cette machine infernale, c’est de relancer l’esprit combatif des grèves en commençant la nouvelle année par un bilan de l’impasse que constitue le dialogue social des directions syndicales. Comme le racontait Eric, chauffeur et militant syndical, dans un de nos articles : « C’est un noël de classe auquel on assiste avec des travailleurs toujours plus pauvres et un patronat toujours plus riche. De plus, on voit une situation marquée par l’extrême-droite où elle a réussi avec la loi Immigration à marquer ses mesures alors que durant les retraites, elle était absente. Quand on voit les attaques antisociales que le gouvernement prévoit pour notre camp social et les attaques sur les immigrés, l’heure est à la lutte contre la division que tente de faire le gouvernement. Les directions syndicales et en premier lieu la CGT devrait être en train de construire une riposte qui nous unifie contre les mesures austéritaires de ce gouvernement et ses attaques racistes qu’il fait main dans la main avec la droite et l’extrême-droite ».


Facebook Twitter
Douze maires du 93 convoqués pour avoir défendu la nécessité d'un plan d'urgence dans l'éducation

Douze maires du 93 convoqués pour avoir défendu la nécessité d’un plan d’urgence dans l’éducation

Mathilde Panot convoquée par la police : face au nouveau saut répressif, il faut faire front !

Mathilde Panot convoquée par la police : face au nouveau saut répressif, il faut faire front !

Révolution Permanente débarque sur Twitch à partir de dimanche

Révolution Permanente débarque sur Twitch à partir de dimanche

Contre le délit d'opinion, pour défendre notre droit à soutenir la Palestine : il faut faire front !

Contre le délit d’opinion, pour défendre notre droit à soutenir la Palestine : il faut faire front !

Durée d'allocation, durcissement des règles : Attal précise son offensive contre l'assurance chômage

Durée d’allocation, durcissement des règles : Attal précise son offensive contre l’assurance chômage

À 100 jours des JO, Darmanin finalise son plan ultra-répressif

À 100 jours des JO, Darmanin finalise son plan ultra-répressif

« Plan de stabilité » du gouvernement : la Cour des comptes et le FMI font pression

« Plan de stabilité » du gouvernement : la Cour des comptes et le FMI font pression

Compte épargne temps : les directions syndicales s'entendent avec l'U2P pour aménager la misère

Compte épargne temps : les directions syndicales s’entendent avec l’U2P pour aménager la misère