×

Extrême-droite

Racisme. Robert Ménard s’oppose au mariage d’un Algérien et l’expulse dans la foulée

Ce jeudi, Mustapha B, un jeune algérien résidant en France, a été expulsé du territoire après que Robert Ménard, le maire de Béziers, se soit opposé à son mariage. Un acte ostensiblement raciste dont s’est allégrement félicité le maire sur BFM TV.

Louise Kervella

21 juillet 2023

Facebook Twitter
Racisme. Robert Ménard s'oppose au mariage d'un Algérien et l'expulse dans la foulée

Crédits photo : capture d’écran Twitter BFM TV

Ce jeudi, la préfecture de l’Hérault a annoncé par un communiqué sur Twitter que Mustapha B. a été expulsé du territoire français, quelques jours après avoir été empêché de célébrer son mariage avec sa compagne française. Un acte on ne peut plus raciste, dont s’est félicité Robert Ménard, le Maire de Bézier.

En effet, après avoir déclaré que ce mariage « sentait le mariage blanc à plein nez », ce dernier s’est opposé catégoriquement à cette union le 7 juillet dernier, sous prétexte que Mustapha B était menacé par une Obligation de Quitter le Territoire Français (OQTF), et qu’il serait connu des services de polices. 13 jours plus tard, la préfecture a annoncé l’expulsion du jeune homme, qui résidait et étudiait sur le territoire français depuis plusieurs années. Sur BFM TV, M. Ménard s’est ainsi déclaré « satisfait, plus que satisfait de cette expulsion », appelant même de ses vœux à ce que d’autres maires et préfets fassent la même chose.

Le préfet de l’hérault Hugues Moutouh n’est lui plus pas en reste. Loin d’en être à son premier coup d’essai, l’été dernier il avait lancé, en coordination avec la mairie de Montpellier, une opération anti-SDF visant à les harceler pour lutter contre la “mendicité agressive”. En réalité, il s’agissait de chasser les SDF du centre-ville pour satisfaire les commerçants et les touristes. En 2021, il avait mené une campagne d’expulsion des bidonvilles, conjointement avec le maire de Montpellier, laissant des centaines de personnes sans domicile sans leur offrir aucune alternative.

De son côté, Robert Ménard est simplement fidèle à lui-même. Le maire proche du RN est même célèbre pour ses prises de positions anti-immigration. En 2015, par exemple, il avait fait publier un montage photo en une du journal de la ville où l’on voyait des réfugiés embarquer dans un train direction Béziers avec la mention “Ils arrivent !”. Il s’était fait aussi connaître la même année en déclarant dans un reportage d’envoyé spécial vouloir empêcher l’ouverture de nouveaux kebabs dans sa ville.

Si les deux hommes s’illustrent par leurs décisions scandaleuses, ils ont reçu le soutien du gouvernement qui a déclaré froidement que « le mariage n’empêche pas l’expulsion ». Darmanin, en contact direct avec Robert Ménard, lui aurait même fait part de sa volonté de « mettre une mesure concernant ce type de mariages dans la prochaine loi immigration » rapporte le Point.

Un acte ostensiblement raciste, validé par un gouvernement qui encourage ce type de mesure répressive par sa propre politique réactionnaire. De la loi séparatisme au récent projet de loi immigration en passant par la criminalisation des révoltes dans les quartiers populaires, ce dernier fait tout pour stigmatiser une partie de la population, en faire un bouc-émissaire et légitimer ses lois sécuritaires et raciste.

Plus largement, la France n’est pas isolée dans son racisme institutionnel, c’est toute l’Europe qui s’enfonce de plus en plus dans sa politique d’Europe-Forteresse. Ce 11 juillet l’UE signait un accord anti-immigration avec la Tunisie afin d’externaliser les frontières de l’UE et de donner à la Tunisie les moyens de lutter contre les migrants qui veulent rentrer en Italie en échange d’une aide financière de 150 millions d’euros. Depuis cet accord, des images monstrueuses circulent sur les réseaux sociaux montrant les autorités tunisiennes conduire des réfugiés en plein milieu du désert, à la frontière avec la Libye. Là où ils risquent tout simplement de mourir de faim, de chaud et de déshydratation. On a aussi pu voir la vidéo de ce qu’on pourrait appeler un “paquebot-CRA” britannique. Un véritable Alcatraz flottant qui a vocation à enfermer jusqu’à 500 demandeurs d’asile.

Face à la décomplexion des idées de l’extrême-droite, il est plus qu’urgent d’opposer une réponse large et démocratique par en bas, en commençant par exiger la liberté de circulation pour toute et tous, la fermeture des CRA et la régularisation de tous les sans-papiers.


Facebook Twitter
Survie : « La lutte anticoloniale du peuple kanak est une lutte pour redevenir maître de leur propre destin »

Survie : « La lutte anticoloniale du peuple kanak est une lutte pour redevenir maître de leur propre destin »

5 mai 1988 : quand l'armée française massacrait les indépendantistes dans la grotte d'Ouvéa

5 mai 1988 : quand l’armée française massacrait les indépendantistes dans la grotte d’Ouvéa


Circulaire Moretti : l'Etat se prépare à condamner massivement les Kanak

Circulaire Moretti : l’Etat se prépare à condamner massivement les Kanak

Kanaky : Des milices mènent des chasses à l'homme contre les Kanak

Kanaky : Des milices mènent des chasses à l’homme contre les Kanak

Toulouse. Le 18 mai, une journée solidaire pour exiger un logement pour tous !

Toulouse. Le 18 mai, une journée solidaire pour exiger un logement pour tous !

Impunité. Non-lieu en appel pour les gendarmes impliqués dans la mort d'Adama Traore

Impunité. Non-lieu en appel pour les gendarmes impliqués dans la mort d’Adama Traore

Pour les Jeux Olympiques, le gouvernement veut éloigner les jeunes du 93

Pour les Jeux Olympiques, le gouvernement veut éloigner les jeunes du 93

Xénophobie : les agents de Frontex bientôt déployés en Belgique pour traquer et expulser les migrants

Xénophobie : les agents de Frontex bientôt déployés en Belgique pour traquer et expulser les migrants