×

Réforme des retraites

Près de 500 personnes réunies en AGs dans les facs bordelaises appellent à une interfacs le 31

Ce mercredi à Bordeaux, c'est près de 500 étudiants, enseignant et personnels de l’UB, de l’UBM et de Science po, qui se sont retrouvés en Assemblée Générale pour discuter de la réforme des retraites. L’enseignement supérieur bordelais prendra part au 31 janvier et cherche à amplifier la mobilisation, une AG inter-fac est appelée le jour même.

Le Poing Levé - Bordeaux

26 janvier 2023

Facebook Twitter

Pour la deuxième semaine de mobilisation contre la réforme des retraites, l’affluence dans les Assemblées Générales universitaires s’amplifie. Après une première AG inter-fac le 19 janvier réunissant plus de 200 personnes sur le campus de la victoire, c’est près de 500 personnes qui ont répondu à l’appel ce mercredi 25 janvier. Depuis une semaine, les comités de mobilisations se sont organisés pour tracter, faire le tour des amphithéâtres et appeler à construire une mobilisation plus importante encore !

Ainsi, plus précisément, l’Assemblée Générale de l’Université Bordeaux Montaigne a réuni 300 étudiants et personnels à l’heure méridienne, celle de Sciences Po a rassemblé une centaine de personnes sur les coups de 13h. Enfin, l’AG du campus Victoire, a réuni une cinquantaine d’étudiants.

À l’ordre du jour pour chaque Assemblée Générale, la réforme des retraites bien sûr, mais surtout l’urgence de construire un mouvement de jeunesse contre celle-ci. La conscience de l’importance d’une mobilisation de la jeunesse aux côtés des travailleurs a été à plusieurs fois exprimée lors des échanges. Comme l’a affirmé par exemple Jahan, militant du Poing Levé, « si la jeunesse entre dans la bataille le rapport de force change, l’histoire du mouvement étudiant l’a prouvé à plusieurs reprises ».

Est aussi abordée la question des caisses de grèves et de leur nécessité pour aider le personnel précaire de l’université à se mobiliser et appuyer la mobilisation de différents de secteurs. L’ensemble des AG vote dans cette perspective le lancement de caisses et d’activités pour les alimenter et ce jeudi, une délégation d’étudiants mobilisés s’est rendue à l’AG des énergéticiens grévistes à côté de Bordeaux afin d’apporter leur soutien.

Plus concrètement, la nécessité d’aboutir à des plans de mobilisation afin de rythmer le mouvement et l’étendre a été discutée sur chaque campus. Ainsi tractages, débrayages, mais aussi réunions d’information et de préparation des cortèges vont être organisés par les comités de mobilisation. En ce sens, le lundi 30 devrait être une journée forte en termes d’activité. Les enseignants, parfois présents, mais en petit nombre, ont également été au cœur des discussions, autour de la nécessité de leur implication, mais aussi sur la banalisation des journées de mobilisation qui ne sont pas acquise sur l’ensemble des campus. À ce titre, l’AG de Sciences Po appelle à se réunir à nouveau le 30 janvier, avec à l’ordre du jour la question d’un blocage du site en cas de refus de banalisation de la part de la direction de l’école.

Enfin, les trois Assemblées générales appellent d’une manière commune à la tenue d’une Assemblée générale inter-fac mardi 31 janvier en amont de la manifestation avant de partir en cortège commun pour rejoindre les autres secteurs mobilisés.

La dynamique est donc lancée sur les campus bordelais, mais l’ensemble des personnes réunies ont bien conscience que ce n’est pas encore suffisant. Pour avoir un rôle dans le rapport de force contre le gouvernement, le mouvement étudiant doit continuer de se massifier afin de renouer avec le meilleur de ses traditions. Pour cela, les cadres d’AGs qui permettent de convaincre et d’unir dans l’action le plus grand nombre doivent continuer à se multiplier. Alors que dans un certain nombre de secteurs, la question d’une grève reconductible pourrait se poser dès le 31 janvier, la jeunesse doit plus que jamais se donner l’objectif de construire une mobilisation large qui prenne toute sa place dans les grandes batailles à venir !


Facebook Twitter
Les Beaux-Arts de Strasbourg occupés et en grève contre le renforcement de la sélection

Les Beaux-Arts de Strasbourg occupés et en grève contre le renforcement de la sélection

Bordeaux Montaigne : la mobilisation obtient une cellule de gestion des VSS indépendante de la présidence

Bordeaux Montaigne : la mobilisation obtient une cellule de gestion des VSS indépendante de la présidence

Etats-Unis. Solidarité avec les étudiants de l'université de Columbia réprimés !

Etats-Unis. Solidarité avec les étudiants de l’université de Columbia réprimés !

Burger King, Auchan, Boulanger, Société Générale : entreprises complices d'Israël, hors de nos facs !

Burger King, Auchan, Boulanger, Société Générale : entreprises complices d’Israël, hors de nos facs !

Paris 8. L'IED menace d'augmenter de 15% les frais pédagogiques

Paris 8. L’IED menace d’augmenter de 15% les frais pédagogiques


Etats-Unis. A l'université de Columbia, la répression du soutien à la Palestine s'intensifie

Etats-Unis. A l’université de Columbia, la répression du soutien à la Palestine s’intensifie

1 étudiant sur 10 s'est déjà retrouvé sans logement pendant ses études, révèle l'enquête du Poing Levé !

1 étudiant sur 10 s’est déjà retrouvé sans logement pendant ses études, révèle l’enquête du Poing Levé !

« On demande le retrait total de la réforme », 300 étudiants en AG à Tolbiac contre le tri social

« On demande le retrait total de la réforme », 300 étudiants en AG à Tolbiac contre le tri social