×

mouvement étudiant

Montpellier. Plus de 1000 étudiants en assemblée générale à Paul Valéry, le blocage reconduit

C'est une assemblée générale impressionnante de plus de 1000 personnes qui s'est réunie à Montpellier ce jeudi après-midi. Après une manifestation record regroupant près de 60 000 personnes et s’inscrivant dans une journée elle aussi très massive nationalement, cette assemblée générale pourrait être le point de départ d'un mouvement étudiant d'ampleur.

Louise Kervella

24 mars 2023

Facebook Twitter
Montpellier. Plus de 1000 étudiants en assemblée générale à Paul Valéry, le blocage reconduit

Crédits photo : Révolution Permanente

Si certains redoutaient qu’une assemblée générale après la manifestation appelée par l’intersyndicale ne soit un échec, c’est bien le contraire qui s’est produit : plus de 1000 étudiants et personnel étaient présents à l’assemblée générale de Paul Valéry appelée ce jeudi 23 mars. Alors que les précédentes AG peinaient à dépasser les 300 personnes, cette assemblée témoigne de la nouvelle dynamique dans laquelle est entré le mouvement après le déclenchement du 49.3.

Après une manifestation record qui a rassemblée près de 60 000 personnes à Montpellier, les centaines d’étudiants présents dans un cortège enflammé sont retournés à la fac pour y tenir la plus grosse assemblée générale du pays après celle de Tolbiac qui a également réuni 1000 personnes au début de la semaine. Si une poignée de militants d’extrême-droite ont tenté d’empêcher la tenue de l’assemblée générale, ils ont été repoussés par la foule présente. L’ensemble des étudiants ont repris des slogans antifascistes et plusieurs militants les ont chassés de l’université.

L’assemblée a été principalement tournée sur une question : le blocage doit-il continuer ? En effet, l’université Paul Valéry est occupée depuis le 8 mars et plusieurs voix se sont élevées lors des débats pour demander que l’occupation soit levée. Mais au fur et à mesure de la discussion, les interventions des étudiants mobilisés contre la réforme des retraites ont réussi à convaincre les plus indécis.

Parmi les arguments développés, l’utilité politique du blocage qui permet de donner du temps aux étudiants pour se mobiliser, les liens avec les travailleurs qui ont pu être tissés grâce à l’assemblée générale interprofessionnelle, et surtout, la situation du mouvement qui s’endurcit nationalement en particulier dans la jeunesse avec environ 80 universités bloquées dont certaines pour la première fois. Enfin, la perspective d’un blocage non pas pour seulement mettre la fac à l’arrêt, mais bien pour la faire vivre autrement avec de nombreuses activités organisées, dont un drag show qui a accueilli plus de 300 spectateurs deux semaines de suite, a achevé de convaincre la foule réunie dans l’amphithéâtre.

Résultat : Plus de 800 personnes ont voté pour la reconduction du blocage, dont un certain nombre indécis voire opposés au blocage à la base.

D’autres questions ont été abordées comme le vote sur internet. En effet, certains étudiants affirmaient qu’il serait plus démocratique de permettre aux votes des AG d’être fait en ligne car cela serait plus représentatif du nombre d’étudiants à l’université. Au contraire les étudiants mobilisés ont su montrer que le processus démocratique des assemblées générales ne se résumait pas au vote et que le débat, la discussion étaient au cœur de ces assemblées, rappelant que rares sont les cadres où on peut discuter aussi librement avec autant de monde et en rappelant aussi que les assemblées générales étaient ouvertes à tous.

L’assemblée de Paul Valéry a aussi voté l’appel à manifester contre la loi immigration et la réforme des retraites samedi 25 à 14H00 place de la Comédie, date déjà posée par l’assemblée interprofessionnelle qui s’était tenu le lundi précédent.

Après les 1000 personnes à Tolbiac et à l’assemblée interfac de Toulouse c’est Montpellier qui montre que la jeunesse entre bel et bien dans la danse. Un mouvement étudiant de masse, entraînant des milliers de jeunes organisés dans la bataille pourrait faire basculer une situation déjà explosive. La radicalité se mêle à la massivité chez les lycéens, comme chez les étudiants et les travailleurs en grève et montre que maintenant plus que jamais une victoire est possible !

Pour continuer la lutte, toutes et tous dans la rue samedi 25/03 à 14h, place de la Comédie !


Facebook Twitter
Palestine : les étudiants de l'ENS organisent un campement à Ulm contre le génocide

Palestine : les étudiants de l’ENS organisent un campement à Ulm contre le génocide

Burger King, Auchan, Boulanger, Société Générale : entreprises complices d'Israël, hors de nos facs !

Burger King, Auchan, Boulanger, Société Générale : entreprises complices d’Israël, hors de nos facs !

« Cessez-le-feu » : À l'AG des écoles d'art, les étudiants veulent étendre le mouvement contre le génocide

« Cessez-le-feu » : À l’AG des écoles d’art, les étudiants veulent étendre le mouvement contre le génocide


Les partenariats universitaires avec Israël, ou la nouvelle cible stratégique des étudiants pro-Palestine

Les partenariats universitaires avec Israël, ou la nouvelle cible stratégique des étudiants pro-Palestine

 « On faisait du 40h par semaine sans être payé ». Témoignages de lycéens de stage hôtelier

« On faisait du 40h par semaine sans être payé ». Témoignages de lycéens de stage hôtelier

Pour les Jeux Olympiques, le gouvernement veut éloigner les jeunes du 93

Pour les Jeux Olympiques, le gouvernement veut éloigner les jeunes du 93

Soutien à la Palestine : la police expulse l'occupation de l'EHESS, solidarité !

Soutien à la Palestine : la police expulse l’occupation de l’EHESS, solidarité !

Strasbourg : la présidence envoie la police pour expulser les étudiants pro-Palestine

Strasbourg : la présidence envoie la police pour expulser les étudiants pro-Palestine