×

Crise de la santé

Bordeaux. Appel à rassemblement des Agents de Services Hospitaliers : soyons nombreux devant l’ARS !

Ce jeudi, les Agents de Services Hospitaliers (ASH) de plusieurs sites hospitaliers bordelais seront en grève pour dénoncer leur condition de travail et appellent à se retrouver à 12h devant l’Agence Régionale de Santé (ARS) de Bordeaux. Tandis qu'elles cherchent à étendre leur conflit, soyons nombreux pour les soutenir dans leur combat contre leur employeur Elior-Derichebourg et s’opposer à la destruction de l’hôpital !

Antoine Bordas

17 octobre 2023

Facebook Twitter
Bordeaux. Appel à rassemblement des Agents de Services Hospitaliers : soyons nombreux devant l'ARS !

Révolution Permanente

En grève depuis trois semaines du côté du Centre Hospitalier de Langon, les Agents de Services Hospitaliers (ASH) appellent l’ensemble des ASH des sites hospitaliers de Bordeaux et des environs à se rassembler devant l’ARS ce jeudi 19 octobre pour exprimer leur colère. Comme le communiqué des grévistes d’Elior l’explique, « ces femmes et hommes, qu’on appelle les petites mains invisibles, se battent pour être reconnu.es comme elles/ils le devraient par leur entreprise ».

« Elior, géant de la restauration et de l’entretien, se gave sur le dos des travailleurs.ses », dénoncent les grévistes dans leur tract leurs conditions de travail. Avant d’ajouter : « nous sommes pour la totalité payées au SMIC, beaucoup à temps partiel, pause de repas non payés, frais kilométriques au rabais, surcharge de travail avec souvent des travailleurs.ses racisées et dans une grande précarité. »

Pour faire face à l’inflation, les ASH de Langon revendiquent des revalorisations salariales nettes ainsi que des primes. Jeudi, elles demandent ainsi à être reçues par l’ARS, car responsable du pilotage de la santé publique et de la régulation de l’offre de santé en région. Elles y exigeront que leur employeur soit confronté et réponde à leurs revendications.

En cherchant à relever la tête pour une vie digne, ce rassemblement adressé à l’ensemble des ASH a un enjeu qui va bien au-delà de cela. En effet, face à une très grande entreprise dont le chiffre d’affaires atteint les 10 milliards d’euros, l’élargissement de la grève est un enjeu central pour les grévistes afin de durcir le rapport de force.

Pour cause, tandis que Francesca expliquait au micro de RP lors de la manifestation du 13 octobre que « les tournées sur les autres sites nous ont montré que les conditions de travail étaient similaires, voire pires, autant que la colère présente », comme l’affirme toujours le communiqué, c’est « l’élargissement de la mobilisation sur tous les sites de la santé » qui va permettre « d’arracher nos revendications à cette société qui se gave sur notre dos ».

Ainsi, après un premier rendez-vous lors de la manifestation du 13 octobre qui avait permis aux ASH de se rassembler, le rendez-vous donné jeudi devant l’ARS a pour ambition de consolider l’extension du conflit et sa coordination.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Révolution Permanente Bdx (@revolutionpermanente_bordeaux)

Une logique exemplaire et nécessaire afin de renforcer le rapport de force face à la direction d’Elior. Pour les soutenir, il est essentiel que l’ensemble des organisations, syndicales, politiques et associatives, mais également la population, se rendent devant l’ARS (103b Rue Belleville, 33000 Bordeaux) à 12h ce jeudi 19 octobre ! Cette présence sera importante pour démontrer que les ASH sont largement soutenues dans la bataille qu’elles ont entamée il y a maintenant trois semaines. De plus, le combat des ASH s’inscrit plus largement contre la destruction de l’hôpital public mené par les gouvernements successifs. Tandis que la crise de la santé ne cesse de s’aggraver, en particulier dans les services d’urgences qui ferment l’un après l’autre, les ASH subissent de plein fouet ces politiques de privatisation et de précarisation de leur service. Leur mobilisation est une grève face à la casse du service public qui met en danger notre santé et nos vies.


Facebook Twitter
Scandale : l'inspection du travail refuse le licenciement de Christian Porta, InVivo tente de passer en force

Scandale : l’inspection du travail refuse le licenciement de Christian Porta, InVivo tente de passer en force

Pour un 1er mai contre leurs guerres et l'austérité : rejoins les cortèges de Révolution Permanente !

Pour un 1er mai contre leurs guerres et l’austérité : rejoins les cortèges de Révolution Permanente !

SNCF : 300 personnes en soutien à Régis, menacé de licenciement pour avoir dénoncé des VSS

SNCF : 300 personnes en soutien à Régis, menacé de licenciement pour avoir dénoncé des VSS

Roissy : face à la pression patronale, les salariés d'un sous-traitant de Sixt en grève reconductible

Roissy : face à la pression patronale, les salariés d’un sous-traitant de Sixt en grève reconductible

Éducation : la grève du 22 avril ne peut rester isolée, il faut un plan pour élargir la lutte !

Éducation : la grève du 22 avril ne peut rester isolée, il faut un plan pour élargir la lutte !

« Ils veulent museler toute contestation ». La CGT Fleury Michon appelle à la grève contre la répression

« Ils veulent museler toute contestation ». La CGT Fleury Michon appelle à la grève contre la répression

5 jours de mise à pied : la SNCF réprime Marion, cheminote ayant dénoncé une agression sexuelle

5 jours de mise à pied : la SNCF réprime Marion, cheminote ayant dénoncé une agression sexuelle

« Tavares gagne 36,5 millions grâce aux ouvriers sous-payés » Vincent, délégué CGT Stellantis

« Tavares gagne 36,5 millions grâce aux ouvriers sous-payés » Vincent, délégué CGT Stellantis