×

Diviser pour mieux régner

Retraites : le gouvernement prépare l’offensive contre les régimes spéciaux

Depuis plusieurs semaines les retraites sont à nouveau au centre de l’agenda politique de Macron. Et si c'est surtout le report de l'âge de départ qui est évoqué, le gouvernement compte bien dynamiter les régimes spéciaux en manœuvrant par la mise en place d'une « clause du grand père ».

Léa Luca

12 octobre 2022

Facebook Twitter

Crédit photo : AFP

Depuis le début du mois de septembre la rentrée politique a été marquée par une reprise de l’offensive anti-sociale de la part du gouvernement. Macron est déterminé à reprendre le rythme de ses attaques néolibérales, mises à mal par les puissants mouvements sociaux du premier quinquennat puis la pandémie de Covid-19. Un deuxième volet de la réforme de l’assurance chômage a d’ores et déjà été voté à l’Assemblée nationale et le gouvernement a déjà annoncé sa volonté de passer sa nouvelle réforme des retraites avant la fin de janvier 2023, possiblement en usant du 49.3. La semaine dernière s’ouvrait ainsi un cycle de concertations sur la réforme au Ministère du travail.

Interviewé ce week-end dans le Journal du Dimanche, Olivier Dussopt, le ministre du Travail, a évoqué ce qui était jusque-là la grande inconnue de la réforme : les régimes spéciaux. Le ministre du travail a confirmé que l’objectif du gouvernement était bel et bien de supprimer des régimes spéciaux et annoncé, dans cette optique, une « clause du grand père » sur ces derniers. A l’instar de la réforme de la SNCF de 2018, l’attaque en préparation ne toucherait ainsi que les nouveaux entrants : « C’est dans ce cadre que nous aborderons les régimes spéciaux, en privilégiant une méthode progressive vers la normalisation comme nous l’avons fait pour la SNCF : la réforme ne concernera que les nouveaux salariés. » a expliqué Olivier Dussopt.

Cette clause, absente de la première réforme des retraites, a pour objectif évident de diviser par avance la mobilisation. Pour cause, les régimes spéciaux ont été à l’avant-garde de tous les mouvements contre la casse du système de retraites depuis 1995. Notamment lors de la grève de l’hiver 2019-2020, lorsque les travailleurs de la RATP et de la SNCF ont été le fer de lance de la grève contre la réforme des retraites à point. Une telle mesure viserait à démobiliser certains des principaux bataillons du mouvement ouvrier afin de faire passer une attaque historique contre les acquis sociaux et le recul de l’âge à retraite.

« C’est sans doute le point le plus sensible de toute réforme des retraites. Faut-il toucher aux régimes spéciaux, au risque de pousser dans la rue des professions dont la capacité de mobilisation n’est plus à démontrer ? Faut-il mettre en grève les agents de la RATP ? Et puis, est-ce bien le moment de se mettre à dos les salariés des industries électriques et gazières (principalement EDF et Engie, l’ex-GDF Suez), dans un moment où la France fait face au risque de pénurie énergétique ? » écrit le Nouvel Obs

Une possibilité d’autant plus envisageable que l’actuel mouvement de grève dans les raffineries pour l’augmentation des salaires, pourrait s’il s’étendait au reste du mouvement ouvrier porter un coup d’arrêt aux velléités anti-sociales du gouvernement. Touchant six des sept raffineries du pays, la grève dans le secteur de la pétrochimie représente aujourd’hui une brèche pour construire un mouvement d’ensemble pour les salaires et préparer la riposte face au plan d’attaques de Macron. Plus que jamais, le mouvement ouvrier dans son ensemble doit se solidariser et se mobiliser à leurs côtés pour les salaires et … pour nos retraites.


Facebook Twitter
Carrefour : comment l'entreprise française soutient Israël ?

Carrefour : comment l’entreprise française soutient Israël ?

Lidl : comment l'entreprise soutient la colonisation en Cisjordanie

Lidl : comment l’entreprise soutient la colonisation en Cisjordanie

Ritchy Thibault, enfermé 50h et poursuivi pour avoir interpellé Macron : solidarité !

Ritchy Thibault, enfermé 50h et poursuivi pour avoir interpellé Macron : solidarité !

Ukraine. Macron joue les chefs de guerre, le mouvement ouvrier doit reprendre l'offensive

Ukraine. Macron joue les chefs de guerre, le mouvement ouvrier doit reprendre l’offensive

« Statut de l'imam » : Darmanin veut renforcer le contrôle de l'État sur les musulmans

« Statut de l’imam » : Darmanin veut renforcer le contrôle de l’État sur les musulmans

Montpellier. Un militant fiché comme terroriste pour des propos en soutien à la résistance palestinienne

Montpellier. Un militant fiché comme terroriste pour des propos en soutien à la résistance palestinienne

Baisse du montant et de la durée des indemnités : Attal prépare son attaque contre les chômeurs

Baisse du montant et de la durée des indemnités : Attal prépare son attaque contre les chômeurs

Salon de l'agriculture : toujours moins d'écologie, la crise persiste

Salon de l’agriculture : toujours moins d’écologie, la crise persiste