^

Politique

21ème conseil des ministres franco-allemand

Macron et Merkel à Toulouse : Hospitaliers et Gilets Jaunes préparent le comité d’accueil

Angela Merkel, Emmanuel Macron et la présidente de la Commission Européenne, Ursula Von der Leyen, vont se réunir ce mercredi 16 octobre à Toulouse à l’occasion du 21ème Conseil de Ministres franco-allemand.

mardi 15 octobre

Crédits photo : AFP / ludovic MARIN

Depuis 2003, sous l’initiative de Jacques Chirac, le Conseil de ministres franco-allemand se réunit une à deux fois par an. Ce mercredi 16 octobre, pour la 21ème édition, Toulouse à été la ville choisie pour cette rencontre. Angela Merkel et Emmanuel Macron, qui profiteront sans doute de l’occasion pour fêter les 50 ans d’Airbus, signe de la fructueuse collaboration franco-allemande, vont également se réunir au sein l’European Roundtable of Industrialists, le groupement des dirigeants des plus grandes entreprises industrielles européennes. Comme l’annonçait l’Élysée, « ce Conseil des ministres franco-allemand portera notamment sur les questions climatiques, industrielles, de défense et de sécurité et sur la mise en œuvre du traité d’Aix la Chapelle ».

Ce traité peu connu, signé en fin janvier 2019 par les deux pays vise à renforcer « la convergence sociale et économique ascendante au sein de l’Union européenne, à renforcer la solidarité mutuelle et à favoriser l’amélioration constante des conditions de vie et de travail conformément aux principes du socle européen des droits sociaux, notamment en accordant une attention particulière à l’autonomisation des femmes et à l’égalité des sexes, réaffirmant l’engagement de l’Union européenne en faveur d’un marché mondial ouvert, équitable et fondé sur des règles, dont l’accès repose sur la réciprocité et la non-discrimination et qui est régi par des normes environnementales et sociales élevées ».

Des beaux mots cependant peu crédibles quand on constate que la « non-discrimination » se traduit aujourd’hui par la chasse à « l’hydre islamique » ou que « les conditions de vie et de travail » se sont vues fortement dégradées – notamment pour les femmes et les migrants – suite à la crise capitaliste de 2008 et aux politiques austéritaires prônées par les différentes bourgeoisies européennes consistant en un sauvetage des banques, la casse des services publics et la précarisation accrue des conditions de travail et du chômage.

De même, difficile de ne pas voir dans les veux de « marché mondial ouvert » et « régi par des normes environnementales et sociales élevées » des phrases creuses quand on pense au soutien financier de Lafarge à Daesh en Syrie, aux politiques meurtrières de la bourgeoisie européenne en méditerranée devant des refugiés fuyant la guerre ou encore quand on pense à la destruction et le pillage de l’Amazonie accéléré sous le gouvernement de Bolsonaro qui était lui-même soutenu par des actionnaires de groupes comme Carrefour. La préoccupation de façade de la bourgeoisie vis-à-vis des « normes environnementales » à aussi récemment éclaté au grand jour suite à la catastrophe de Lubrizol, lors de laquelle les irrégularités de l’usine ainsi que les mensonges du gouvernement ont bien montré que la problématique écologique est incompatible avec la course au profit du capitalisme et inassimilable par les gouvernements et les États qui sont à son service.

Face aux rencontres de ceux qui organisent la misère dans leurs pays et ailleurs en pillant les ressources naturelles, en préparant la casse des services publics et en approfondissant la précarité des conditions de travail, les gilets jaunes ainsi que le personnel gréviste de la santé de Toulouse on fait appel à un rassemblement et à une manifestation, auxquels nous seront présents et que nous appelons à rejoindre.




Mots-clés

Angela Merkel   /    Emmanuel Macron   /    Toulouse   /    Politique