×

Loi immigration

Loi immigration : des milliers de manifestants à l’appel des collectifs de sans-papiers

Ce dimanche, une première journée de mobilisation nationale contre la loi immigration avait lieu dans le pays à l’appel des collectifs de sans-papiers. Une mobilisation qui a rassemblé plusieurs milliers de manifestants dans le pays et doit se poursuivre le 21 janvier.

Paul Morao

14 janvier

Facebook Twitter
Audio
Loi immigration : des milliers de manifestants à l'appel des collectifs de sans-papiers

Ce dimanche, des manifestations étaient appelées dans toute la France à l’initiative des collectifs de sans-papiers, avec le soutien de centaines d’organisations associatives, politiques et syndicales. Une nouvelle étape dans la lutte contre la loi raciste, qui doit être examinée le 25 janvier par le Conseil institutionnel avant sa promulgation.

A Paris, plusieurs milliers de personnes se sont élancés depuis la Place de la République. Dans le cortège, de nombreux collectifs de travailleurs sans-papiers comme la CSP75, le CSP Montreuil, le CSP 17ème, le CSP Vitry, la Marche des Solidarité, Droits devant, des organisations politiques comme Révolution Permanente, Lutte ouvrière, le NPA, des organisations syndicales comme Solidaires et la CNT.

« Le problème des français c’est pas l’immigration, c’est les salaires, l’inflation et les conditions de travail ! » a dénoncé dans son intervention Aboubacar Dembélé, gréviste de Chronopost et militant au CSP Vitry.

Avec des milliers de manifestants à Paris, 4000 à Bordeaux, 3000 à Lyon, 2000 à Rennes, 1000 à Grenoble, et plusieurs centaines à Nantes, Lannion, Quimperlé, Foix, Chambéry ce sont plusieurs dizaines de rassemblements qui ont eu lieu partout en France. A Marseille, la convergence entre lutte contre la loi immigration et soutien à la Palestine s’est exprimée dans le cortège, de même qu’à Paris, où Urgence Palestine appelait à rejoindre la mobilisation.

« La loi criminalise tous les étrangers, pas seulement les sans-papiers. Mais la loi vise aussi les Français, ça touche les APL, le droit du sol, et ça touche les Français. Certains pensent que cette loi va remplir leur portefeuille, mais c’est faux, la loi sert juste à faire oublier les vrais problèmes des Français » a dénoncé depuis la manifestation Ahamada, du Collectif Sans-Papiers de Montreuil. A Paris, les travailleurs de l’éducation étaient venus exprimer un message de solidarité en ce sens, avec plusieurs établissements de Paris et de banlieue tels que Paul Éluard, Voltaire ou Balzac représentés dans un cortège de l’éducation.

« Réquisitionnez Stanislas pour héberger les mineurs isolés » ont scandés les personnels mobilisés en référence au scandale suscitée par la nouvelle ministre de l’Éducation nationale dont les enfants étudient dans cet établissement privé et ultra-réactionnaire :

Les militant·e·s de Révolution Permanente et du Poing Levé étaient présents en nombre dans la manifestation, dans un cortège dynamique derrière des banderoles « Français·e·s ou étrangèr·e·s, une seule classe ouvrière » et « Détruisons les frontières, des papiers pour tou·te·s ! » :

Dans les cortèges, l’absence d’un appel des confédérations syndicales était au cœur des discussions, alors que les dirigeantes de la CGT, de la CFDT et de l’UNSA ont choisi d’appeler à la mobilisation le 21 janvier et de contourner la date du 14 au niveau national. Une politique qui a suscité de nombreuses critiques des collectifs de sans-papiers qui préparent la date depuis plusieurs semaines.

Dans le cortège parisien, Anasse Kazib a dénoncé : « Je veux envoyer un message à toutes les organisations syndicales de ce pays, il faut appeler à la grève contre la loi immigration. Il n’y a rien qui tourne sans les travailleurs sans-papiers, on doit être à vos côtés ! » Alors que les directions syndicales se contentent d’interpeller Macron en en appelant aux valeurs de la République, il y a en effet urgence à construire un rapport de forces, qui permette d’ouvrir la voie à une riposte d’ensemble au gouvernement. Après cette première journée de mobilisation, c’est dans cette optique qu’il va falloir préparer le 21 janvier.


Facebook Twitter
Solidarité avec les sans-papiers et les mineurs isolés : tous dans la rue ce vendredi 12 avril !

Solidarité avec les sans-papiers et les mineurs isolés : tous dans la rue ce vendredi 12 avril !

Répression des GJs, soutien au meurtrier de Nahel : le policier préféré des médias rejoint le RN

Répression des GJs, soutien au meurtrier de Nahel : le policier préféré des médias rejoint le RN

Albanie : la construction de camps pour enfermer les migrants arrivés en Italie a débuté

Albanie : la construction de camps pour enfermer les migrants arrivés en Italie a débuté

Tir de fusil sur la mosquée de Cherbourg : le climat islamophobe continue d'exciter l'extrême-droite

Tir de fusil sur la mosquée de Cherbourg : le climat islamophobe continue d’exciter l’extrême-droite

JO : À la Maison des Métallos, la lutte des mineurs en recours s'organise contre les expulsions

JO : À la Maison des Métallos, la lutte des mineurs en recours s’organise contre les expulsions

Dégel du corps électoral en Kanaky : le Sénat tente d'enterrer toute velléité d'indépendance

Dégel du corps électoral en Kanaky : le Sénat tente d’enterrer toute velléité d’indépendance

Fin de la trêve hivernale : 140 000 personnes menacées d'expulsion et Attal veut réduire le nombre de HLM

Fin de la trêve hivernale : 140 000 personnes menacées d’expulsion et Attal veut réduire le nombre de HLM


Acharnement : l'État porte plainte contre une lycéenne qui avait dénoncé une agression islamophobe

Acharnement : l’État porte plainte contre une lycéenne qui avait dénoncé une agression islamophobe