×

Répression policière

La police italienne réprime violemment des manifestations de lycéens et d’étudiants contre le génocide à Gaza

La police italienne a violemment réprimé des manifestations lycéennes et étudiantes pro-palestiniennes à Pise et Florence, faisant plusieurs dizaines de blessés. Une répression brutale applaudie par le gouvernement d’extrême-droite de Giorgia Meloni.

Arsène Justo

26 février

Facebook Twitter
La police italienne réprime violemment des manifestations de lycéens et d'étudiants contre le génocide à Gaza

Plusieurs milliers de manifestants se rassemblent à Pise contre le génocide à Gaza

Des vidéos montrant la répression de deux manifestations de jeunes en Italie circulent largement depuis plusieurs jours. On y voit la police italienne, sous les ordres du gouvernement ultra-réactionnaire de Giorgia Meloni, matraquer et tabasser violemment plusieurs manifestants dans les villes toscanes de Florence et Pise, parmi lesquels de très nombreux adolescents.

Des manifestations pro-palestiniennes avaient lieu dans toute l’Italie ce vendredi en réponse à un appel national à se mobiliser et à faire grève ce jour-là, à l’initiative des Giovani Palestinesi Italia, auquel la Fraction Internationaliste Révolutionnaire, organisation sœur de Révolution Permanente en Italie, s’était jointe elle aussi. Ces manifestations ont rassemblé plusieurs milliers de jeunes – lycéens et étudiants – contre le génocide en cours à Gaza et contre la complicité du gouvernement italien. Les manifestants florentins ont également tenté de se rendre devant l’ambassade des États-Unis. Ils ont été accueillis par les bombes lacrymogènes et les matraques, tout comme leurs camarades pisans.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Révolution Permanente (@revolutionpermanente.fr)

Le gouvernement italien, aux mains du parti d’extrême-droite Fratelli d’Italia, défend en effet le « droit d’Israël à se défendre » et s’est donc empressé de justifier la répression policière, quand bien même les images diffusées sur les réseaux sociaux montrent des adolescents plaqués au sol, tabassés et couverts de sang. Cette répression n’est pas nouvelle en Italie, où la police avait fait des centaines de blessés et un mort en 2001 parmi les opposants au G8 de Gênes. Plus récemment, le 13 février, une charge policière à Naples contre une manifestation pro-palestinienne avait déjà fait de nombreux blessés.

Ce type de scènes de répression des mobilisations pro-palestiniennes est devenu de plus en plus courant dans les pays occidentaux où la répression policière s’est en effet institutionnalisée, que ce soit en France, en Allemagne, aux États-Unis, ou comme ici en Italie. Les puissances impérialistes craignent en effet l’émergence potentielle d’un mouvement massif de soutien à la population palestinienne, qui plus est lorsque les organisations à l’initiative de ces mobilisations défendent la nécessité d’une jonction avec le mouvement ouvrier, comme c’était le cas ce 23 février en Italie.


Facebook Twitter
Frappes iraniennes : le soutien des pays arabes à Israël marque un nouveau rapprochement

Frappes iraniennes : le soutien des pays arabes à Israël marque un nouveau rapprochement

Etats-Unis. A l'université de Columbia, la répression du soutien à la Palestine s'intensifie

Etats-Unis. A l’université de Columbia, la répression du soutien à la Palestine s’intensifie

Invasion de Rafah : comment la bourgeoisie égyptienne tire profit des menaces d'Israël

Invasion de Rafah : comment la bourgeoisie égyptienne tire profit des menaces d’Israël


Génocide à Gaza : des armes, des affaires et des complices

Génocide à Gaza : des armes, des affaires et des complices

Attaque contre l'Iran : Israël limite sa riposte mais les tensions persistent

Attaque contre l’Iran : Israël limite sa riposte mais les tensions persistent

Difficultés sur le front ukrainien : vers une percée russe ?

Difficultés sur le front ukrainien : vers une percée russe ?

« Un état de guerre » en Cisjordanie : les colons multiplient les expéditions punitives

« Un état de guerre » en Cisjordanie : les colons multiplient les expéditions punitives

Corée du Sud. La droite perd les législatives mais le bipartisme se renforce

Corée du Sud. La droite perd les législatives mais le bipartisme se renforce