×

Répression

Anasse Kazib convoqué par la police : « une procédure politique contre des dizaines de soutiens de Gaza »

Ce mardi matin, deux militants de Révolution Permanente dont Anasse Kazib étaient convoqués par la police. Ils ont subi un interrogatoire politique, dans le cadre d’une procédure qui vise des dizaines de personnes.

16 avril

Facebook Twitter
Audio
Anasse Kazib convoqué par la police : « une procédure politique contre des dizaines de soutiens de Gaza »

Crédit photo : Fédération SUD Rail

Ce mardi matin, une trentaine de personnes étaient rassemblées devant le commissariat de Bobigny, à l’occasion de la convocation de deux militants de Révolution Permanente, dont le cheminot et militant SUD Rail Anasse Kazib. Pour l’occasion, pas de rassemblement public mais une délégation de collègues cheminots, militant·e·s et proches venus exprimer leur soutien et accompagner les convoqués.

« Merci de ce soutien les camarades, c’est une procédure éminemment politique et c’est important qu’on fasse front ensemble » a souligné le porte-parole de RP devant le commissariat avant de se rendre à sa convocation par le « Groupe de lutte anti-terroriste » dans le cadre d’une enquête pour « apologie du terrorisme ». Après un peu plus d’une heure, les deux militants de RP ont pu sortir libres. Les auditions ont permis de confirmer le caractère politique de la procédure dans le cadre de laquelle ils sont convoqués. « J’ai lu une déclaration rappelant mon soutien à la Palestine et choisi de garder le silence tout au long de l’interrogatoire, face à 7 pages de questions » a raconté Anasse Kazib à la sortie.

Auprès de Révolution Permanente, le cheminot précise : « On m’a interrogé sur ma vie et les organisations dans lesquelles je milite. La procédure est extrêmement politique et on nous a parlé de plusieurs dizaines de personnes déjà auditionnées ou qui vont être auditionnées dans les semaines à venir. » La veille, sur X, le compte Jeunesse Française Juive publiait un tweet d’intimidation revendiquant la convocation d’Anasse Kazib en expliquant « C’est que le début Anasse Kazib. On tient toujours nos promesses. »

La convocation de Révolution Permanente pourrait ainsi s’inscrire dans le cadre des 41 plaintes déposée en janvier dernier par cette organisation d’extrême-droite qui relaye sur les réseaux sociaux des tweets de Eric Zemmour ou Jean Messiha, salue les déclarations de Donald Trump, fustige le soutien jugé trop modéré d’Emmanuel Macron ou Valérie Pécresse à l’État d’Israël et compare le drapeau palestinien à un « drapeau nazi »... Sa procédure, relayée par Le Point, vise notamment Jean-Luc Mélenchon, Danièle Obono ou Philippe Poutou. Très critique des organisations juives institutionnelles, comme le CRIF, qu’elle trouve trop modérées, la Jeunesse Française Juive s’est par ailleurs portée partie civile fin mars dans le procès du secrétaire de l’UD CGT du Nord Jean-Paul Delescaut pour apologie du terrorisme.

Une procédure collective qui actualise l’urgence de faire front pour défendre le droit à soutenir la Palestine. De ce point de vue, cette convocation a été l’occasion d’une nouvelle vague de solidarité avec Anasse Kazib, les militants de Révolution Permanente et l’ensemble des personnes réprimées pour leur soutien à la Palestine. Parmi les autrices et auteurs de messages de soutien, l’écrivaine Kaoutar Harchi, les journalistes Aude Lancelin et Nicolas Framont, la Fédération SUD Rail, le collectif Palestine Vaincra ainsi que de nombreux militant·e·s pro-palestiniens. De quoi donner du moral pour préparer la suite du combat contre cette répression scandaleuse.


Facebook Twitter
Menace de fermer l'usine : InVivo durcit l'offensive, faisons front avec Christian Porta et les Neuhauser !

Menace de fermer l’usine : InVivo durcit l’offensive, faisons front avec Christian Porta et les Neuhauser !

Acharnement : Anasse Kazib poursuivi par l'État pour des prises de parole contre l'extrême-droite

Acharnement : Anasse Kazib poursuivi par l’État pour des prises de parole contre l’extrême-droite

Le lieu associatif En Gare de Montreuil expulsé par la police et ses habitants placés en garde-à-vue

Le lieu associatif En Gare de Montreuil expulsé par la police et ses habitants placés en garde-à-vue

Répression coloniale : un dirigeant de la RATP dans la délégation de Macron en Kanaky

Répression coloniale : un dirigeant de la RATP dans la délégation de Macron en Kanaky

Kanaky : Macron temporise mais maintient le cap répressif et colonial

Kanaky : Macron temporise mais maintient le cap répressif et colonial

Offensive historique : la durée d'indemnisation du chômage bientôt réduite de 40% ?

Offensive historique : la durée d’indemnisation du chômage bientôt réduite de 40% ?

« Mission de dialogue » : Macron en Kanaky pour légitimer la répression et poursuivre le passage en force

« Mission de dialogue » : Macron en Kanaky pour légitimer la répression et poursuivre le passage en force

Offensive contre l'assurance-chômage : l'exécutif pourrait durcir les conditions d'indemnisation

Offensive contre l’assurance-chômage : l’exécutif pourrait durcir les conditions d’indemnisation