×

Presse militante

Victoire ! RP relaxé après un procès en diffamation pour avoir donné la parole à des ouvriers en lutte

L’année dernière, Révolution Permanente passait en procès pour diffamation, attaqué par un ancien délégué syndical CFE-CGC ayant signé un énorme plan social et reçu une promotion à la même période. Ce mardi, nous avons été relaxés.

Facebook Twitter
Audio
Victoire ! RP relaxé après un procès en diffamation pour avoir donné la parole à des ouvriers en lutte

En mai 2023, Révolution Permanente était attaqué en justice par un ancien délégué syndical CFE-CGC dans l’aéronautique, directeur adjoint des opérations chez AAA. Celui-ci avait signé en 2020 un PSE monstre ayant abouti à des licenciements massifs. A l’époque, RP avait joué un rôle important dans la dénonciation de cette offensive, donnant la parole aux travailleurs en lutte, dénonçant l’hypocrisie du directeur général, élu LR et le cynisme d’une entreprise qui supprimera finalement 567 emplois, dont une grande partie pendant les fêtes.

Surtout, RP avait mis en avant le piège du « dialogue social » dans le cadre des batailles ouvrières, constituant un obstacle à la mobilisation et permettant de faire passer des attaques brutales. Dans ce cadre, nous avions notamment donné la parole à un travailleur de l’entreprise révélant les coulisses de ces pratiques en dénonçant la promotion obtenue par l’ancien délégué syndical à la même période. Ce sont ces propos qui ont valu à RP un procès en diffamation.

Au cours de l’audience en février, nous avons défendu notre travail de journal militant, « du bon côté de la barricade », et le droit de la presse révolutionnaire à s’attaquer aux patrons et aux délégués syndicaux qui se mettent à leur service. Une lutte juridique menée avec nos avocats Me Sauvignet et Me Marcel, pour continuer à porter la parole des ouvriers en lutte sans risquer de procès-bâillon systématiques qui s’est conclue par une victoire ce mardi. Le tribunal de Toulouse a en effet prononcé la relaxe de RP et demande au plaignant de nous verser 1500 euros.

Nous remercions l’ensemble des soutiens présents à l’audience, les collectifs, organisations syndicales et politiques, élus qui ont signé l’appel « RP attaqué en justice pour avoir dénoncé un plan social : solidarité face au procès-bâillon ! », et toutes celles et ceux qui nous ont témoigné leur solidarité face à une attaque qui peut être lourde de conséquence pour un média comme le nôtre. Vive la presse militante, continuons de la défendre face aux intimidations de l’État et des patrons.


Facebook Twitter
RATP CAP : 95 % des conducteurs de Wissous et du tramway T10 en grève pour les salaires

RATP CAP : 95 % des conducteurs de Wissous et du tramway T10 en grève pour les salaires

Répression : 9 soignants en GAV après s'être mobilisés contre la fermeture des urgences de Carhaix

Répression : 9 soignants en GAV après s’être mobilisés contre la fermeture des urgences de Carhaix

La condamnation de Safran pour homicide involontaire confirmée en appel : une victoire pour les ouvriers

La condamnation de Safran pour homicide involontaire confirmée en appel : une victoire pour les ouvriers

Grève victorieuse : les pompiers de la raffinerie de Grandpuits font plier Total !

Grève victorieuse : les pompiers de la raffinerie de Grandpuits font plier Total !

Grève à Radio France : quelles suites après la journée réussie du 12 mai ?

Grève à Radio France : quelles suites après la journée réussie du 12 mai ?

Lutte pour les salaires à Capgemini : une grève qui envoie un signal à l'ensemble du secteur

Lutte pour les salaires à Capgemini : une grève qui envoie un signal à l’ensemble du secteur

Liquidation judiciaire de MA France : 400 familles au chômage malgré les profits records de Stellantis

Liquidation judiciaire de MA France : 400 familles au chômage malgré les profits records de Stellantis

Grève des éboueurs et égoutiers à Paris : « L'inflation fait mal à tous, c'est le moment ou jamais »

Grève des éboueurs et égoutiers à Paris : « L’inflation fait mal à tous, c’est le moment ou jamais »