^

Politique

Islamophobie

"Une humiliation" : une élève-avocate forcée à se dévoiler par l’école du barreau de Paris témoigne

Une jeune-élève avocate a été forcée de retirer son voile lors de son « petit-serment » organisé par l’école du Barreau de Paris ce jeudi matin. Une expérience humiliante et islamophobe qu'elle a accepté de raconter à Révolution Permanente.

jeudi 6 janvier

RP : Bonjour, est-ce que tu peux te présenter ?

Je m’appelle Sara*, je suis élève-avocate, j’ai été diplômée cette année.

RP : Peux-tu raconter ce qu’il t’es arrivé ce jeudi lors de ta prestation de serment ?

Aujourd’hui, le 6 janvier 2021, j’ai été convoquée au Palais des Congrès de Paris pour prêter le petit-serment. Une fois arrivée, je me suis installée avec une amie. Une demi-heure plus tard, trois hommes viennent me voir. L’un des trois me pointe du doigt. Il me fait signe avec son index de me lever et de venir le voir.

Je m’exécute. Il me dit alors : « C’est une audience publique, il va falloir retirer votre voile ». Je lui demande à quel moment je dois l’enlever, et si je vais pouvoir le garder durant les diverses interventions, en dehors de la prestation de serment. Celui-ci me répond : « Non, il faut l’enlever immédiatement ».

J’étais choquée, les élèves-avocats me demandaient ce qu’il se passaient. Tous m’ont dit que ça n’était pas normal. Suite à cela, une dame de l’administration vient me voir et me dit : « Vous devez impérativement enlever votre voile. Si vous ne l’enlevez pas, vous sortez de la salle et vous ne pouvez pas prêter serment. »

RP : Comment t’es-tu sentie ?

Je me suis sentie menacée et humiliée car elle a hurlé ça devant pleins d’élèves. Ne sachant pas quoi faire, deux personnes se sont proposées pour m’accompagner pour aller voir d’autres personnes de l’administration. L’une d’elle m’a dit : « Bah écoutez, il va falloir s’y faire. De toutes façons vous allez devoir l’enlever en plaidoirie et pendant le grand serment. C’est vous qui décidez, soit vous l’enlevez, soit vous restez comme ça et vous ne pourrez pas prêter serment. » Une autre dame m’a dit : « Allez tout au fond, peut-être qu’on vous verra pas ».

C’était un acte d’humiliation, ils sont venus à quatre dont une m’a hurlé dessus en me disant que je devais soit sortir de la salle, soit enlever mon voile. Je n’ai pas eu le choix de l’enlever. Elle m’a dit que soit je l’enlevais, soit je ne prêtais pas serment.

RP : Comment s’est passée la cérémonie pour toi ?

Je suis allée tout en haut, au fond avec une amie. Une magistrate s’est placée juste devant moi. Je me suis demandé si c’était pour me surveiller et bien vérifier que j’enlevais mon voile. J’ai trouvé ça étrange qu’elle me place juste devant moi.

Les personnes qui m’ont demandé d’enlever mon voile m’ont dit que c’était comme ça, que je devais m’y faire et que de toutes façons si je veux être avocate je n’avais pas le choix.



Mots-clés

Islamophobie   /    Racisme   /    Violences faites aux femmes   /    Politique