×

Multinationale pro-Israël

Soutien à Israël : McDonald’s en difficulté face au boycott massif

Pris dans la tourmente des campagnes de boycott dans le cadre de la mobilisation contre le massacre à Gaza, McDonald’s cherche à cacher son rôle de soutien de l’Etat d’Israël.

Alex Ludo

9 novembre 2023

Facebook Twitter
Audio
Soutien à Israël : McDonald's en difficulté face au boycott massif

Crédit Photo : Wikmedia commons

Alors que le nombre de morts à Gaza vient de passer la barre des 10 000, le soutien international au peuple palestinien continue de prendre de l’ampleur. Les manifestations qui ont donné lieu à des démonstrations de rues dans le monde ne cessent de se massifier, y compris en bravant la répression que peuvent imposer les gouvernements, comme c’est le cas en France.

Une mobilisation qui ne se limite pas aux manifestations. De Carrefour à Coca-Cola en passant par Puma, Starbucks et maintenant McDonald’s, les campagnes de boycott contre de grandes entreprises qui soutiennent directement ou non l’État d’Israël, mettent en avant leur rôle dans l’entreprise coloniale d’Israël en Palestine, se multiplient ces dernières semaines.

En France comme dans de nombreux pays, cette campagne est notamment défendue par l’organisation BDS (Boycott Désinvestissement Sanction) et vise à sanctionner les entreprises qui soutiennent l’État d’Israël. Par exemple, le groupe Carrefour a été ciblé par les appels au boycott, pour dénoncer leur politique de soutien de l’armée de Tsahal, qui bombarde en ce moment Gaza. Carrefour a notamment fournit des repas gratuits aux soldats via leur branche israélienne, « fière de participer à l’effort national ».

Ce phénomène semble également avoir des conséquences sur la consommation des produits symboliques de l’impérialisme américain dans les pays arabes, au point de relancer le succès de marques de soda locales comme le rapporte l’Alsace  à propos de la marque locale Spiro Spathis.

McDonald’s fait partie des entreprises ciblées par le boycott. En Israël, les enseignes franchisées McDonald’s revendiquent en effet depuis toujours leur soutien à l’armée israélienne. Depuis le premier jour de la contre-offensive sanglante du gouvernement d’extrême droite de Netanyahou, McDonald’s a ainsi offert des milliers de repas aux forces coloniales, comme détaillé dans un de leurs tweets. Alignée sur la plupart des multinationales implantées en Israël, cette position n’est pas sans conséquence à l’heure où le mouvement de solidarité populaire pour la Palestine grandit. 

Après cette annonce de la franchise israélienne, de très nombreux appels au boycott du fast food sur les réseaux sociaux et notamment TikTok ont été relayés. Par peur des conséquences, les franchises arabes se sont peu à peu désolidarisées de la politique de McDo en Israël pour éviter de perdre sa clientèle. Ainsi, McDonald’s Koweït a annoncé vers plus de 160 000 dollars d’aides aux gazaouis, tandis que la franchise qatarie a également déclaré fournir une aide de 275 000 dollars.

Selon le Washington Post, ces campagnes de boycott de McDo ne sont pas nouvelles, et avaient été très importantes déjà durant les années 2000, pendant la seconde intifada en Palestine et la guerre en Irak. Le journal explique que pour se prémunir de phénomène de boycott trop importants, « les franchises du Qatar, Koweït, Oman, Turquie, Bahrain, des Emirats Arabes Unis, de l’Arabie Saoudite ont donné de l’argent pour Gaza et que les autres comme l’Egypte, le Liban et la Jordanie ont relayé des communiqués puis fait des dons, sous la pression ». 

Pris dans cette même tourmente, le groupe McDonald’s en France a lui aussi cherché à s’expliquer sur X, déclarant que : « l’entreprise ne finance ni ne soutient aucun gouvernement impliqué dans ce conflit ; toutes les initiatives de nos Master Franchisés locaux ont été prises de façon indépendante, sans le consentement ou l’approbation de McDonald’­s ». Le communiqué n’évoque pas la redevance d’exploitation dues à la maison mère par les sociétés franchisées et dont, en Israël, la prospérité est indexée sur le soutien de la politique sioniste.

La tentative des directions de McDonald’s de brandir le système de franchise pour masquer l’unité des intérêts d’une enseigne à l’autre, de la France à Israël, dont les profits reposent sur le succès mondial de la marque, en premier lieu dans les pays impérialistes, comme en Israël, montre en tout cas la panique suscitée par le boycott. Elle souligne également l’opportunisme des multinationales.

Une nouvelle preuve de l’ampleur de l’élan populaire en soutien à la Palestine, qui pose la question de modes d’action pour aller plus loin face aux soutiens d’Israël.En ce sens les blocages d’envois d’armes aux Etats-Unis et dans l’État espagnol par les dockers, réactualise un mode d’action historique de la solidarité avec les peuples opprimés en lutte contre le colonialisme et l’impérialisme. C’est par ailleurs ce programme d’actions que les syndicats palestiniens appelaient à adopter lorsqu’ils s’adressaient dans un communiqué à leurs frères et sœurs de classe à l’international.

Les syndicats, les organisations ainsi que tous les cadres d’auto-organisations qui se développent en soutien à la Palestine – à l’image des comité Palestine dans les universités – doivent s’approprier ces outils au plus vite. Mais pour avancer dans ce sens, les directions du mouvement ouvrier doivent avancer dans le fait de jouer un rôle actif dans le mouvement en cours.


Facebook Twitter
Ce que nous disent les flashs des photographies de Tsahal

Ce que nous disent les flashs des photographies de Tsahal

La guerre sans fin : Israël resserre son étau sur Rafah

La guerre sans fin : Israël resserre son étau sur Rafah

Un soldat américain s'immole à Washington pour protester contre le génocide à Gaza

Un soldat américain s’immole à Washington pour protester contre le génocide à Gaza

Argentine. Grèves enseignantes, aéroports bloqués : une rentrée sous le signe de la mobilisation

Argentine. Grèves enseignantes, aéroports bloqués : une rentrée sous le signe de la mobilisation

Crise de régime en Argentine : les tensions avec les gouverneurs fragilisent Milei

Crise de régime en Argentine : les tensions avec les gouverneurs fragilisent Milei


Guinée. Deux jeunes tués : le mouvement de grève générale réprimé par la junte

Guinée. Deux jeunes tués : le mouvement de grève générale réprimé par la junte

Aide à l'Ukraine : comment les budgets militaires s'envolent en Europe

Aide à l’Ukraine : comment les budgets militaires s’envolent en Europe

Démission du gouvernement palestinien : la guerre attise la crise de l'Autorité palestinienne

Démission du gouvernement palestinien : la guerre attise la crise de l’Autorité palestinienne