×

Solidarité internationale

Royaume-Uni, Inde, Etats-Unis, Liban… : nouveau week-end de solidarité historique avec la Palestine

Tandis que le bilan des victimes de Tsahal s’élève à plus de 8000 morts, des centaines de milliers de personnes se sont rassemblées ce week-end partout dans le monde, afin de réclamer la fin des massacres. Une mobilisation internationale inédite depuis 20 ans.

Arsène Justo

30 octobre 2023

Facebook Twitter
Royaume-Uni, Inde, Etats-Unis, Liban… : nouveau week-end de solidarité historique avec la Palestine

Crédit photo : Aljazeera / Manifestation au Kerala

Ce week-end, alors que Israël a ouvert une nouvelle phase dans son offensive contre Gaza, d’immenses manifestations ont à nouveau déferlé à travers le monde, réclamant la fin du massacre colonial perpétré par Israël. Les manifestations ont réuni des centaines de milliers de personnes au Moyen-Orient et au Maghreb, mais également partout à travers le monde, dans un nombre croissant de pays, alors que les mobilisations anti-guerres internationales n’avaient pas connu une telle massivité depuis le mouvement d’opposition à la guerre en Irak.

Le Moyen-Orient et le Maghreb, où de grandes mobilisation avaient déjà eu lieu ces dernières semaines, à l’image des manifestations en Egypte et en Algérie, ont été à nouveau ce week-end à l’avant-garde de la mobilisation pro-palestinienne. Bagdad a ainsi par exemple été au centre d’intenses manifestations, tandis que de nombreux cisjordaniens se sont rassemblés à Hébron autour du slogan « ne contribuez pas au meurtre des enfants de Palestine », adressé aux habitants du monde entier. Au Maroc, Casablanca s’est recouverte de drapeaux palestiniens lors d’un rassemblement massif, tandis qu’à Beyrouth, capitale du Liban, dont le sud a été plusieurs fois ciblé par Israël depuis le 7 octobre, ce sont plusieurs milliers de personnes qui se sont rassemblées, pour beaucoup revêtues d’un keffieh, symbole de la résistance palestinienne. En Turquie, l’AKP au pouvoir a organisé une immense manifestation, alors qu’Erdogan espère se renforcer politiquement en se présentant comme l’allié inconditionnel de la Palestine et du Hamas.

Les mobilisations ont également été massives dans le monde anglo-saxon : ce sont ainsi 100 000 personnes qui ont battu le pavé londonien ce dimanche, alors que le premier ministre du pays, Rishi Sunak, est un soutien inconditionnel de l’opération coloniale israélienne, présentée comme un « droit à se défendre ». L’occasion pour de nombreuses organisations de prendre part à la manifestation, à l’image de l’association écologiste Fossil Free London, de l’aile britannique du mouvement antiraciste Black Lives Matter, ou encore de l’organisation juive antisioniste Na’amood.

La lutte du peuple palestinien résonne en effet tout particulièrement au Royaume-Uni, le parallèle étant pour beaucoup évident entre la colonisation de la Palestine par Israël et la colonisation d’1/8e du monde par le Royaume-Uni, l’ancien empire a qui plus est une énorme responsabilité dans la situation actuelle de la Palestine, qui a été sa colonie pendant 30 ans. Anadolu rapporte ainsi les propos de Patrick, 73 ans, qui manifestait hier à Londres : « En tant qu’irlandais, j’exprime ma solidarité avec les palestiniens parce que ce qui se passe à Gaza est similaire à ce qui s’est passé en Irlande. »

Vendredi 27 octobre, plusieurs milliers de militants de Jewish Voice for Peace-New York City ont quant à eux organisé un sit-in massif au sein de la gare de Grand Central. 300 d’entre eux ayant été arrêtés par la police. D’autres rassemblements ont eu lieu à travers les USA, à l’image de la manifestation « Flood Brooklyn for Gaza » (« inonder Brooklyn pour Gaza »)ou des importants rassemblements de Detroit et San Francisco qui ont eu lieu samedi 28 octobre, alors que le président américain Joe Biden apporte toujours un soutien inconditionnel à Israël.

En France aussi la répression a été violente, de nombreux rassemblements ont été interdits, ce qui n’a pas empêché des milliers de personnes de descendre dans la rue ce samedi. Dans le même temps, dimanche, ce sont plusieurs dizaines de milliers de manifestants qui se sont rassemblés à Madrid, ils étaient 5000 à Athènes, plusieurs milliers à Rome, plusieurs centaines à Varsovie, plusieurs centaines à Zagreb, ainsi que plusieurs milliers à Genève, Oslo, Wellington, Stockholm, Berlin, Toronto, New Delhi, etc.

En parallèle, ce sont plus de 100 000 personnes qui ont manifesté à Kozhikode, dans l’Etat indien du Kerala, à l’initiative de l’Indian Union Muslim League, avec le slogan « Sauvons la Palestine, sauvons l’humanité ; mettons fin à l’attaque d’Israël contre Gaza ; vive la Palestine libre ». En Malaisie, plusieurs milliers de manifestants se sont quant à eux rassemblés devant l’ambassade américaine à Kuala Lumpur. Enfin, ce sont des milliers d’autres qui ont manifesté à Islamabad et Quetta au Pakistan, à l’appel du Jamiat Ulema Islam et du Jammat-e-Islami.

Ces très nombreuses manifestations, qui ont secoué le monde entier et ont rassemblé plusieurs centaines de milliers de personnes, témoignent d’une solidarité internationale immense à l’égard du peuple palestinien. Depuis la guerre d’Irak en 2003, aucun mouvement anti-guerre n’avait connu une telle massivité. Il nous appartient de transformer cette colère face au massacre colonial des palestiniens, qui est largement répandue dans la population mondiale, en un véritable mouvement à même de faire reculer Israël et ses alliés impérialistes et d’ainsi faire cesser le nettoyage ethnique en cours à Gaza.


Facebook Twitter
Bombardements à Rafah : ceci est un génocide

Bombardements à Rafah : ceci est un génocide

« Zone de libre échange Gaza-Arish-Sderot » : Netanyahou dévoile un plan de recolonisation de Gaza

« Zone de libre échange Gaza-Arish-Sderot » : Netanyahou dévoile un plan de recolonisation de Gaza

Génocide à Rafah : le mouvement ouvrier a un rôle central à jouer pour renforcer les mobilisations

Génocide à Rafah : le mouvement ouvrier a un rôle central à jouer pour renforcer les mobilisations

États-Unis - Arabie-Saoudite : un accord pour contrer l'Iran sur le dos du peuple Palestinien

États-Unis - Arabie-Saoudite : un accord pour contrer l’Iran sur le dos du peuple Palestinien

Un référendum national pour décider du destin de la Kanaky ? Nouvelle provocation coloniale

Un référendum national pour décider du destin de la Kanaky ? Nouvelle provocation coloniale

Kanaky, quand finira le temps des colonies ?

Kanaky, quand finira le temps des colonies ?


État espagnol : une liste révolutionnaire contre le génocide en Palestine, la guerre et l'Europe forteresse

État espagnol : une liste révolutionnaire contre le génocide en Palestine, la guerre et l’Europe forteresse


Kanaky : la vie chère imposée par les grands groupes attise les révoltes

Kanaky : la vie chère imposée par les grands groupes attise les révoltes