×

InVivo

Port de Metz : les soutiens de Christian Porta rassemblés contre la répression de InVivo !

De nombreux soutiens étaient présents ce vendredi matin, dès 6h, au port de Metz, devant les silos d'InVivo en solidarité avec Christian Porta et les travailleurs de l’usine Neuhauser de Fürst, pour dénoncer la répression syndicale du délégué CGT et le rôle du groupe anti-syndical dans la crise écologique.

Paul Eerie

8 avril

Facebook Twitter
Audio
Port de Metz : les soutiens de Christian Porta rassemblés contre la répression de InVivo !

À deux semaines de la décision de l’inspection du travail au sujet du licenciement de Christian Porta et alors qu’un procès contre les militants d’extinction rébellion se tenait ce mardi à la Rochelle, plus de soixante personnes se sont rassemblées, vendredi matin, dès 6h, devant les silos de stockage d’InVivo, au port de Metz.

Dans le cadre de la campagne de solidarité avec le délégué syndical CGT de Neuhauser Christian Porta, victime d’une procédure de licenciement sur la base des accusations calomnieuses de « harcèlement » envers sa direction, de nombreuses organisations syndicales, écologistes et partidaires ont fait le déplacement pour exprimer leur solidarité avec le représentant CGT et ses collègues de l’usine Neuhauser du site de Fürst et dénoncer les pratiques écocidaires et antisociales du groupe InVivo, parmi lesquelles La France Insoumise, le NPA-B et le NPA-C, Attac, Les Amis de la Terre, Révolution Permanente, le Poing Levé, CGT Écologie, la Fédération CGT de l’agro-alimentaire, la CGT retraite, l’UNEF, Greenpeace, BDS, Extinction Rébellion et la CNT.

À l’image du rassemblement organisé devant le siège du groupe InVivo à Paris, une jonction inédite en Moselle s’est faite entre les travailleurs et les militants écologistes.

À l’ordre du jour : un barrage filtrant organisé par la CGT Neuhauser pour faire connaître la lutte de Christian aux travailleurs du port. Un tract d’information a été distribué à tous les travailleurs du port et aux visiteurs de passage, qui décrit les pratiques répressives que la direction du groupe InVivo a utilisé contre Christian Porta et les activités anti-écologiques de la multinationale qui prospère sur la destruction de l’environnement et la misère des petits agriculteurs.

Diffusé massivement, la distribution du tract a donné lieu à de très riches discussions. Une salariée du groupe Charal, syndiquée à la CGT, a ainsi fait état de l’offensive patronale qui sévit dans sa propre usine : « Je connais pas du tout Christian, mais ça m’étonne pas du tout, nous chez Charal ça devient de plus en plus dur de militer au sein de l’usine. Il y a une pression de plus en plus forte sur les syndicalistes combatifs de la boîte ». Un témoignage qui fait écho au durcissement sans précédent de l’offensive anti-syndicale depuis la lutte contre la réforme des retraites dont les syndicalistes combatifs sont les premières victimes.

Les militants écologistes ont également souligné l’importance de mener de front la lutte pour les droits syndicaux et contre la destruction de l’environnement, comme nous le confiait une militante d’Extinction Rébellion : « C’est la lutte qu’on attendait, ici à Metz c’est souvent compliqué de lier luttes sociales et revendications écologistes ». Comme le souligne une autre militante XR au média Reporter, présent lors du rassemblement, « InVivo entretient le même rapport au travail humain que sur le vivant. Son modèle s’inscrit dans une politique dégradant les conditions de travail et la destruction des sols ». Après le procès d’Extinction Rébellion contre InVivo, à La Rochelle, il semblait primordial aux militants écologistes de venir soutenir Christian Porta et les travailleurs réprimés d’une multinationale aux pratiques policières : « Il y a une répression similaire », explique Thierry, de Greenpeace, « à l’égard des militants écologistes et des représentants syndicaux qui rend naturel notre rapprochement ».

Si InVivo avait déjà perdu un procès contre l’ONG quelques années auparavant, la jonction des militants syndicaux, des étudiants et de la jeunesse, des travailleurs en lutte de Neuhauser et des militants de la cause écologique ouvre de nouvelles perspectives dans la lutte face au géant de l’agrobusiness. La lutte contre InVivo et tous les cas de répression syndicale se poursuivra, notamment lors du comité de soutien à Christian Porta, le 11 avril, et du rassemblement prévu le 25 avril, devant le siège de Neuhauser à Folschviller, pour dénoncer les pratiques anti-syndicales du patronat.


Facebook Twitter
RATP CAP : 95 % des conducteurs de Wissous et du tramway T10 en grève pour les salaires

RATP CAP : 95 % des conducteurs de Wissous et du tramway T10 en grève pour les salaires

Répression : 9 soignants en GAV après s'être mobilisés contre la fermeture des urgences de Carhaix

Répression : 9 soignants en GAV après s’être mobilisés contre la fermeture des urgences de Carhaix

La condamnation de Safran pour homicide involontaire confirmée en appel : une victoire pour les ouvriers

La condamnation de Safran pour homicide involontaire confirmée en appel : une victoire pour les ouvriers

Grève victorieuse : les pompiers de la raffinerie de Grandpuits font plier Total !

Grève victorieuse : les pompiers de la raffinerie de Grandpuits font plier Total !

Grève à Radio France : quelles suites après la journée réussie du 12 mai ?

Grève à Radio France : quelles suites après la journée réussie du 12 mai ?

Lutte pour les salaires à Capgemini : une grève qui envoie un signal à l'ensemble du secteur

Lutte pour les salaires à Capgemini : une grève qui envoie un signal à l’ensemble du secteur

Liquidation judiciaire de MA France : 400 familles au chômage malgré les profits records de Stellantis

Liquidation judiciaire de MA France : 400 familles au chômage malgré les profits records de Stellantis

Grève des éboueurs et égoutiers à Paris : « L'inflation fait mal à tous, c'est le moment ou jamais »

Grève des éboueurs et égoutiers à Paris : « L’inflation fait mal à tous, c’est le moment ou jamais »