×

Patrons-voyous

Malgré plus de 10 milliards de bénéfices en 2022, la BNP Paribas compte supprimer 900 postes

La Banque BNP Paribas prévoit de supprimer 900 postes. Le groupe vient pourtant d’annoncer avoir dépassé les dix milliards de bénéfices en 2022, un chiffre record. Prêter aux riches et économiser sur les salaires : voilà une recette classique pour occuper une place de choix dans le monde capitaliste.

Nathan Deas

9 février 2023

Facebook Twitter

La banque BNP Paribas devrait supprimer 921 postes en France, sur un total d’un peu plus de 5000, au sein de sa filiale dédiée au crédit à la consommation, BNP Paribas Personal Finance, a-t-on appris mardi de source syndicale. Quelques heures plus tôt, en matinée, le groupe avait pourtant annoncé des résultats historiques en 2022 : un bénéfice net de plus de 10 milliards d’euros, en hausse de 7,5 % sur un an.

L’essentiel (un peu plus de 700) de ses suppressions de postes sera concentré dans les services dit fonctionnels (finance, informatique, marketting, etc), le reste dans les services dit opérationnels (centres d’appels, agences, etc) indique une des sources syndicales. Dans un communiqué, la banque explique avoir « construit un projet de transformation stratégique pour stimuler la croissance et la profitabilité, et garantir la pérennité de son modèle ».

En d’autres termes, la banque déplore la moindre rentabilité de certains secteurs (toute relative on l’aura compris en comparaison des chiffres de la maison mère) : le crédit à la consommation, et le crédit auto, tous deux plus chers pour l’emprunteur moyen accablé par l’inflation, les bas salaires et la hausse des taux d’intérêts. Mais le groupe a trouvé la parade, en interne, à ce manque à gagner : un plan de départ « volontaires », c’est-à-dire de licenciements.

De quoi permettre à la BNP Paribas de prévoir une distribution de près de 10 milliards d’euros cette année à ses actionnaires : 4,8 milliards sous forme de dividendes et 5 milliards par le rachat d’une partie de ses propres actions. En résumé les « réflexions stratégiques » de la première banque européenne ont un air de déjà vu : donner aux riches ce qu’on peut voler aux pauvres.


Facebook Twitter
Toulouse. Les travailleurs d'Airbus Defense & Space en grève pour les salaires

Toulouse. Les travailleurs d’Airbus Defense & Space en grève pour les salaires

Licenciements des fonctionnaires : le plan « sans tabou » de Guérini pour en finir avec le statut

Licenciements des fonctionnaires : le plan « sans tabou » de Guérini pour en finir avec le statut

« Les conséquences sociales s'annoncent désastreuses » : 700 postes supprimés chez ExxonMobil

« Les conséquences sociales s’annoncent désastreuses » : 700 postes supprimés chez ExxonMobil


Dassault Aviation. Un militant CGT harcelé et menacé de licenciement pour la deuxième fois

Dassault Aviation. Un militant CGT harcelé et menacé de licenciement pour la deuxième fois

Emploi des seniors : des négociations vouées à l'impasse qui ouvrent la voie aux offensives de Macron

Emploi des seniors : des négociations vouées à l’impasse qui ouvrent la voie aux offensives de Macron

Mise en danger des salariés : 20 travailleurs de la maintenance assignent la RATP aux Prud'hommes

Mise en danger des salariés : 20 travailleurs de la maintenance assignent la RATP aux Prud’hommes

Chambéry. Des enseignant·e·s en REP+ en grève en soutien à l'une de leurs collègues

Chambéry. Des enseignant·e·s en REP+ en grève en soutien à l’une de leurs collègues

Offensive : le Sénat adopte une loi antigrève historique dans les transports

Offensive : le Sénat adopte une loi antigrève historique dans les transports