^

Politique

Lyon. Nassés, des Gilets jaunes forment une pyramide géante pour réclamer leur libération

A Lyon, conformément aux ordres de Castaner qui a mis en place un dispositif policier et répressif plus musclé pour cet acte 23, le rassemblement se fait sous haute surveillance et la répression est au rdv. Répression qui une fois de plus n'entache pas la détermination des Gilets jaunes. Nassés à la place St Jean, ils ont organisé une pyramide géante avec des pancartes réclamant leur libération.

samedi 20 avril

Alors que les médias parlent de 100 à 200 manifestants pour cet acte 23 à Lyon, la mobilisation est en réalité bien plus massive au vu des vidéos qui circulent, et la combativité au rendez-vous. Dans la suite logique des déclarations de Castaner ce vendredi sur les « casseurs » qui font leur retour et la mise en place d’un dispositif policier et répressif encore plus dur, la manif à Lyon est aujourd’hui très quadrillée et tout est fait par les forces de répression pour éviter que la manifestation prenne de l’ampleur. Et les fouilles massives selon les témoignages de manifestants. Alors que le centre ville a été interdit, les manifestants se sont fait nassé à la place Saint Jean.

Pas de quoi entacher la détermination des Gilets jaunes, qui ont formé une pyramide humaine géante afin de réclamer leur libération « libérer nous ».

Après cette belle opération de résistance à la répression, et une fois que les manifestants nassés ont été libérés, ces derniers ont la rue, sous les lacrymo et les charges des forces de l’ordre visant à diviser les cortèges et empêcher les manifestants d’avancer.

A la fin de cette vidéo on peut apercevoir effectivement les charges de gaz lacrymo assez massives :

Mais encore une fois, les gaz et matraques des CRS et des baqueux ne suffisent pas à entâcher la détermination des Gilets jaunes et leur volonté de manifester. Ces derniers défilent toujours actuellement dans les rues de Lyon, dans une ambiance combative, avec des slogans défiant le gouvernement et de Macron.




Mots-clés

Gilets jaunes   /    Politique