×

Racisme d'Etat

L’imam Mahjoubi expulsé : la loi immigration au service d’une campagne raciste basée sur une fake news

Hier soir, Darmanin a annoncé l’expulsion de l’imam de Bagnols-sur-Cèze après une campagne de près d’une semaine. Après la loi immigration, le gouvernement réaffirme sa ligne xénophobe avant les européennes.

23 février

Facebook Twitter
L'imam Mahjoubi expulsé : la loi immigration au service d'une campagne raciste basée sur une fake news

Source : Capture d’écran BFMTV

« « L’Imam » radical Mahjoub Mahjoubi vient d’être expulsé du territoire national, moins de 12h après son interpellation. C’est la démonstration que la loi Immigration, sans laquelle une telle expulsion aussi rapide n’aurait pas été possible, rend la France plus forte. » Ce jeudi soir, Gérald Darmanin a annoncé l’expulsion vers la Tunisie de l’imam de Bagnols-sur-Cèze, quelques heures après son interpellation devant ses enfants le matin même.

Cette annonce clôt une première séquence, marquée par le déferlement d’une campagne raciste. Depuis le week-end dernier, après avoir été interpellé par le RN sur la base de l’extrait tronqué et déformé d’un prêche eschatologique - évoquant la disparition, à la fin temps, des nationalismes qui divisent les musulmans - Darmanin a cherché à faire de cette affaire une démonstration de la dureté du gouvernement avec les étrangers.

L’expulsion brutale, justifiée par des propos tenus par l’imam, a été permise par des dispositions de la loi immigration, qui ont élargi les possibilités d’expulser certaines catégories d’étrangers en situation régulière, jusqu’ici protégés des expulsions sommaires, sous couvert d’atteinte à l’ordre public. Sur ce plan, quoi qu’on pense des prises de position réactionnaires de l’imam, l’expulsion de ce religieux vivant en France depuis 1986, père de cinq enfants français, sans passage devant un juge et sur la base d’une simple décision ministérielle est particulièrement inquiétante.

Alimentée par une campagne de surenchère des médias, de la droite et de l’extrême-droite, mettant au défi Darmanin d’aller au bout de l’expulsion, cette offensive doit être dénoncée largement. Ce cas d’école annonce en effet un saut dans les possibilités pour l’État d’expulser les étrangers, face auxquelles il faut faire front, dans la continuité de la lutte contre la loi immigration.


Facebook Twitter
Marche antiraciste du 21 avril interdite à Paris. Face à la répression, faisons front !

Marche antiraciste du 21 avril interdite à Paris. Face à la répression, faisons front !

Répression coloniale. A Pointe-à-Pitre, Darmanin instaure un couvre-feu pour les mineurs

Répression coloniale. A Pointe-à-Pitre, Darmanin instaure un couvre-feu pour les mineurs

Peines contre les parents, internats : Attal s'en prend encore aux jeunes de quartiers populaires

Peines contre les parents, internats : Attal s’en prend encore aux jeunes de quartiers populaires

« Place Nette » à Mayotte : le gouvernement relance l'opération Wuambushu pour des expulsions de masse

« Place Nette » à Mayotte : le gouvernement relance l’opération Wuambushu pour des expulsions de masse

Solidarité avec les sans-papiers et les mineurs isolés : tous dans la rue ce vendredi 12 avril !

Solidarité avec les sans-papiers et les mineurs isolés : tous dans la rue ce vendredi 12 avril !

JO : À la Maison des Métallos, la lutte des mineurs en recours s'organise contre les expulsions

JO : À la Maison des Métallos, la lutte des mineurs en recours s’organise contre les expulsions

Tir de fusil sur la mosquée de Cherbourg : le climat islamophobe continue d'exciter l'extrême-droite

Tir de fusil sur la mosquée de Cherbourg : le climat islamophobe continue d’exciter l’extrême-droite

Répression des GJs, soutien au meurtrier de Nahel : le policier préféré des médias rejoint le RN

Répression des GJs, soutien au meurtrier de Nahel : le policier préféré des médias rejoint le RN