×

Gouvernement autoritaire

Budget 2024. Borne dégaine un treizième 49-3 !

Le dernier 49-3 n’a même pas un mois, en voilà un nouveau : cette fois, sans même qu'il y ait débat sur les amendements. Passage en force pour de nouvelles mesures d’austérité, voilà tout ce que ce régime anti-démocratique a à nous offrir.

Olga Hagen

20 octobre 2023

Facebook Twitter
Budget 2024. Borne dégaine un treizième 49-3 !

Crédit photo : Wikimedia commons

C’est un nouveau passage en force que le gouvernement vient d’adopter sur la programmation budgétaire de 2024. [Même pas un mois après son dernier usage, Elisabeth Borne a eu recours à un nouveau 49-3, le 18 octobre, afin de faire passer le volet « recettes » du budget 2024 sans le soumettre au vote.

« Aucun groupe d’opposition n’est prêt à voter le projet de loi de finances, or notre pays a besoin de ce budget » a-t-elle expliqué, le caractérisant de « clé de voute de nos politiques publiques ». Elle défend un texte « de responsabilité », puisqu’il permettra « 16 milliards d’euros d’économies », c’est-à-dire d’austérité sur les soins, l’éducation, les services publics. Cela tout en veillant à ne pas remettre en cause les larges cadeaux faits au patronat. Sachant son budget déjà rejeté en commission, Elisabeth Borne a interrompu les débats avant même l’examen de l’article liminaire ; aucun des quelques 5 000 amendements proposés ne seront donc examinés. Une nouvelle manoeuvre antidémocratique, devenue la manière habituelle de gouverner pour les macronistes.

Enième expression de la faiblesse de la macronie

C’est la 13ème fois que la Première Ministre fait usage du 49-3 depuis le début de son mandat en mai 2022. L’année dernière déjà, le gouvernement a dû recourir à son arme de secours pas moins de dix fois, uniquement pour le budget 2023. Il faut s’attendre à un scénario similaire pour le budget à venir.

En effet, la macronie est bien seule dans son périple. Toujours sans majorité absolue à l’Assemblée, elle s’est fait mettre en minorité par les députés de l’opposition, mais également une partie de sa propre majorité. Après avoir été des alliés pour la réforme des retraites et d’autres textes régressifs et répressifs, les Républicains cherchent à se démarquer du navire Macron qui prend l’eau de toute part. Ils s’opposent - évidemment sur la droite - en proposant un contre-budget, estimant que Renaissance ne va passez assez loin en terme d’économies (d’austérité).

En réponse, la France Insoumise et le Rassemblement National ont déposé chacun une nouvelle motion de censure qui n’ont, sans aucune surprise, pas abouti. Seule nouveauté, le PS s’est abstenu de voter la motion de censure de la FI, en signe de rupture avec la NUPES.

Le passage en force, au Parlement comme dans la rue, est la seule solution qu’il reste à un système capitaliste en bout de course dont le gouvernement Macron est l’incarnation. Obligé de nous prendre toujours davantage, de briser nos conditions de vie et de travail, il sait le seuil de tolérance quasiment à zéro, chaque mesure pouvant être celle de trop. Pour la deuxième année consécutive, le gouvernement doit imposer son budget à coup de 49-3. Un programme pour les quatre années à venir, s’il arrive à tenir jusque-là…


Facebook Twitter
Carrefour : comment l'entreprise française soutient Israël ?

Carrefour : comment l’entreprise française soutient Israël ?

Lidl : comment l'entreprise soutient la colonisation en Cisjordanie

Lidl : comment l’entreprise soutient la colonisation en Cisjordanie

Ritchy Thibault, enfermé 50h et poursuivi pour avoir interpellé Macron : solidarité !

Ritchy Thibault, enfermé 50h et poursuivi pour avoir interpellé Macron : solidarité !

Ukraine. Macron joue les chefs de guerre, le mouvement ouvrier doit reprendre l'offensive

Ukraine. Macron joue les chefs de guerre, le mouvement ouvrier doit reprendre l’offensive

« Statut de l'imam » : Darmanin veut renforcer le contrôle de l'État sur les musulmans

« Statut de l’imam » : Darmanin veut renforcer le contrôle de l’État sur les musulmans

Montpellier. Un militant fiché comme terroriste pour des propos en soutien à la résistance palestinienne

Montpellier. Un militant fiché comme terroriste pour des propos en soutien à la résistance palestinienne

Baisse du montant et de la durée des indemnités : Attal prépare son attaque contre les chômeurs

Baisse du montant et de la durée des indemnités : Attal prépare son attaque contre les chômeurs

Salon de l'agriculture : toujours moins d'écologie, la crise persiste

Salon de l’agriculture : toujours moins d’écologie, la crise persiste