×

Répression

Bordeaux : la police interpelle 5 personnes à un rassemblement de soutien aux manifestants gardés à vue

Mercredi soir, à Bordeaux, plusieurs centaines de personnes ont tenté de se réunir devant l'Hôtel de police pour exiger la libération de militants interpellés lors de la manifestation du 1er mai. Ils ont été sévèrement réprimés.

Petra Lou

4 mai 2023

Facebook Twitter
Bordeaux : la police interpelle 5 personnes à un rassemblement de soutien aux manifestants gardés à vue

Crédits photo : Révolution Permanente

Les rassemblements se succèdent à Bordeaux contre les arrestations massives de militants du mouvement social et connaissent jour après jour une nouvelle répression. Ce mercredi soir, la police a tenté d’empêcher la tenue d’une manifestation devant l’Hôtel de Police en soutien aux gardés à vue des mobilisations précédentes.

La veille, un rassemblement était en effet appelé devant le commissariat central de Bordeaux en soutien aux réprimés du 1er mai, afin d’exiger la libération de toutes les personnes placées en garde à vue. Alors que près de 200 personnes étaient présentes, la police a chargé et gazé à cette occasion les manifestants assis en sit-in. Après ces charges, au moins cinq personnes ont été interpellées selon nos informations, parmi lesquelles un lycéen, un militant du Poing Levé, un militant de Révolution Permanente et une militante du NPA.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Révolution Permanente Bdx (@revolutionpermanente_bordeaux)

Mercredi soir, près de 250 personnes se sont à nouveau rassemblées devant l’Hôtel de police pour exiger la libération des interpellés, et l’arrêt des poursuites judiciaires. L’appel émanait de nombreuses organisations, parmi lesquelles : Révolution Permanente, Le Poing Levé, le NPA Jeunes et le NPA 33, le Réseau pour la Grève Générale (comité d’action), le Collectif de Bassens, le Collectif Bordeaux Centre, la CGT blanchisserie Haut-Lévêque, la CGT Magna, Sud PTT 33, la FSE, le SGRE, OAB, la CGT Educ’action 33, le Collectif Médoc, les salarié.e.s en lutte du Planning Familial, l’AG féministe de Gironde, le syndicat Voix Lycéenne, l’Union Etudiante, la France Insoumise Gironde, la CGT Enseignement privé, la CGT FAPT, ainsi que la CGT CARSAT.

Mais la Préfecture a coupé court à cet élan de solidarité. Un dispositif très impressionnant de CRS était déployé devant le Commissariat Central pour empêcher les manifestants d’y accéder. Quadrillant toutes les rues adjacentes avec des cordons de CRS, le message était clair : les manifestants ne passeront pas. C’est ce qu’ont dénoncé tour à tour les militants qui ont pris la parole au micro, contraints de stationner à plus de 500 mètres du lieu de rendez-vous prévu.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Révolution Permanente Bdx (@revolutionpermanente_bordeaux)

Ces arrestations massives s’inscrivent dans le cadre de l’offensive autoritaire du gouvernement à l’échelle nationale, les intimidations devenant légion, afin d’effrayer tous ceux qui relèvent la tête. Un aveu de faiblesse de la part du gouvernement qui parie sur le pourrissement de la mobilisation, et la criminalisation de la jeunesse et l’extrême-gauche. La réponse à cette répression doit être unitaire et collective : libérez nos camarades et stop à toutes les poursuites judiciaires !


Facebook Twitter
L'État expulse 24 mineurs isolés d'un centre d'hébergement à Paris : solidarité !

L’État expulse 24 mineurs isolés d’un centre d’hébergement à Paris : solidarité !

« Statut de l'imam » : Darmanin veut renforcer le contrôle de l'État sur les musulmans

« Statut de l’imam » : Darmanin veut renforcer le contrôle de l’État sur les musulmans

Classes pour « radicalisés », fermeture d'un collège privé : Belloubet poursuit l'offensive islamophobe

Classes pour « radicalisés », fermeture d’un collège privé : Belloubet poursuit l’offensive islamophobe

Décryptage. Tout comprendre à la loi immigration

Décryptage. Tout comprendre à la loi immigration

Toulouse. La direction de la fac Paul Sabatier fait expulser une centaine de mineurs isolés

Toulouse. La direction de la fac Paul Sabatier fait expulser une centaine de mineurs isolés


L'imam Mahjoubi expulsé : la loi immigration au service d'une campagne raciste basée sur une fake news

L’imam Mahjoubi expulsé : la loi immigration au service d’une campagne raciste basée sur une fake news

« Rideau de fer maritime », expulsions massives : à Mayotte, le gouvernement prépare l'acte II de Wuambushu

« Rideau de fer maritime », expulsions massives : à Mayotte, le gouvernement prépare l’acte II de Wuambushu

Campagne raciste : l'imam Mahjoubi menotté devant ses enfants et envoyé en centre de rétention

Campagne raciste : l’imam Mahjoubi menotté devant ses enfants et envoyé en centre de rétention