×

Justice pour Adama

Assa Traoré de nouveau mise en examen : faisons front face à l’acharnement judiciaire !

Assa Traoré est la cible d'une nouvelle mise en examen pour avoir dénoncé les gendarmes impliqués dans la mort de son frère Adama. Un acharnement judiciaire qui vise à faire taire celle qui n’a jamais cédé dans son combat pour la justice et la vérité et contre les violences policières.

Gabriel Ichen

11 janvier 2023

Facebook Twitter

Ce mercredi sur ses réseaux sociaux, le comité Adama a informé qu’Assa Traoré était une nouvelle fois la cible d’une mise en examen pour avoir mis en cause l’un des gendarmes impliqués dans la mort de son frère Adama en juillet 2016. Cette fois, c’est la plainte pour diffamation du gendarme Nicolas Ouali qui a été saisie par le juge d’instruction du tribunal judiciaire de Nanterre.

Comme le rappellent Assa Traoré et le comité Adama, Nicolas Ouali serait mis en cause dans la mort d’Adama Traoré pour avoir refusé de lui retirer les menottes alors que le jeune homme était en train de mourir d’asphyxie après avoir subi un placage ventral de plusieurs minutes par les gendarmes.

En effet, comme l’a révélé une contre-expertise demandée par la famille Traoré et son avocat, la mort d’Adama Traoré a bien été causée par le placage ventral. Ce rapport de contre-expertise avait constitué l’un des derniers épisodes dans la bataille que mène le comité Adama pour faire la lumière sur la mort d’Adama. Une bataille qui est devenue le symbole du combat contre les violences policières et le racisme d’État, dont la mort de jeunes noirs et arabes de quartiers populaires tués par la police en est l’expression la plus violente.

C’est bien cela que cherche à attaquer le système judiciaire en mettant une nouvelle fois Assa Traoré en examen. Cette mise en examen est la dernière d’une longue liste qui constituent depuis plusieurs années un véritable acharnement judiciaire visant Assa Traoré. La dernière mise en examen en date avait eu lieu en avril 2022, une fois encore pour diffamation contre les gendarmes impliqués dans la mort d’Adama.

Contre cet acharnement judiciaire qui vise à protéger les policiers qui n’ont jamais été inquiétés, et qui vise à intimider Assa Traoré et le comité Adama, il est urgent de faire front dans leur combat pour la justice et la vérité et contre les violences policières et le racisme d’État.


Facebook Twitter
La manifestation antiraciste du 21 avril autorisée : tous dans la rue ce dimanche à Paris !

La manifestation antiraciste du 21 avril autorisée : tous dans la rue ce dimanche à Paris !

Des AED condamnés à de la prison avec sursis pour avoir dénoncé la répression syndicale et le racisme

Des AED condamnés à de la prison avec sursis pour avoir dénoncé la répression syndicale et le racisme

Marche antiraciste du 21 avril interdite à Paris. Face à la répression, faisons front !

Marche antiraciste du 21 avril interdite à Paris. Face à la répression, faisons front !

Répression coloniale. A Pointe-à-Pitre, Darmanin instaure un couvre-feu pour les mineurs

Répression coloniale. A Pointe-à-Pitre, Darmanin instaure un couvre-feu pour les mineurs

Peines contre les parents, internats : Attal s'en prend encore aux jeunes de quartiers populaires

Peines contre les parents, internats : Attal s’en prend encore aux jeunes de quartiers populaires

« Place Nette » à Mayotte : le gouvernement relance l'opération Wuambushu pour des expulsions de masse

« Place Nette » à Mayotte : le gouvernement relance l’opération Wuambushu pour des expulsions de masse

Solidarité avec les sans-papiers et les mineurs isolés : tous dans la rue ce vendredi 12 avril !

Solidarité avec les sans-papiers et les mineurs isolés : tous dans la rue ce vendredi 12 avril !

JO : À la Maison des Métallos, la lutte des mineurs en recours s'organise contre les expulsions

JO : À la Maison des Métallos, la lutte des mineurs en recours s’organise contre les expulsions