×

CFDT

Appel à « casser la baraque » : Laurent Berger condamne la « violence » de ses propres propos

Sur France 2, ce lundi, Laurent Berger a déclaré regretter ses appels à « casser la baraque ». Sensible à la moindre critique du gouvernement, le secrétaire général de la CFDT a décidé de se condamner lui-même, après avoir critiqué la grève des éboueurs, les appels à bloquer l’économie ou encore les mannequins Macron-Borne brûlés.

Nathan Deas

18 avril 2023

Facebook Twitter
Appel à « casser la baraque » : Laurent Berger condamne la « violence » de ses propres propos

Crédit photo : Laurent Berger sur le plateau de France 2 le lundi 17 avril

Interrogé sur France 2, ce mardi, à propos de ses appels à « casser la baraque » le 1er mai prochain par un journaliste en manque de polémique creuse, Laurent Berger s’offusque. « Je le dis et je le répète : je condamne toute forme de violences. Casser la baraque c’est un terme qu’on emploie dans un vestiaire. Il n’y a pas d’ambiguïté. Ce que ce terme veut dire, c’est le 1er mai, venez tous en manifestation ». Quelques secondes plus tard, le secrétaire général de la CFDT, ne peut pourtant s’empêcher de préciser. « Si cette formule est mal interprétée je la regrette. Mais elle n’a rien d’agressif ou de violent ».

Inquiet de voir la CFDT assimilée à toute forme de radicalité, Laurent Berger a donc décidé de se condamner lui-même. Une conclusion presque logique au regard des multiples critiques portées par le secrétaire général de la CFDT en direction de la mobilisation contre la réforme des retraites initiée le 19 janvier dernier. Grève des éboueurs, appels à bloquer l’économie, mannequins Macron-Borne brûlés, … : l’opposition de Laurent Berger à un « durcissement du conflit » et au « blocage » aura au moins eu le mérite de la constance.

Pour Berger, cette fois encore, il faudrait donc mobiliser, certes « massivement » le 1er mai prochain mais ne surtout rien changer. Une réponse totalement insuffisante au regard de l’offensive en cours et alors que la promulgation de la réforme des retraites par Emmanuel Macron, après sa validation par le Conseil constitutionnel, a mis sous le feu des projecteurs l’impasse de la stratégie de l’intersyndicale et de sa tentative de trouver tous les leviers institutionnels possibles pour contourner l’enjeu de la construction du rapport de force par la grève reconductible et généralisée.

Il y a donc urgence à imposer une autre stratégie. Une nécessité d’autant plus brûlante que la CFDT prépare de plus en plus ouvertement sa sortie du mouvement et l’enterrement de la mobilisation. Après avoir appelé à reconnaître la décision des « sages » et déclaré que la « la CFDT ne fera[it] pas de manifestations pendant six mois », la communication de Laurent Berger à propos de sa volonté à renouer le contact avec Emmanuel Macron « après un délai de décence », c’est-à-dire après le 1er mai, témoigne, en effet, d’une disposition claire à tourner la page de la bataille des retraites et à retourner sur le terrain du « dialogue social ».

Une position scandaleuse alors que les 300 rassemblements ce lundi soir, pendant l’allocution du chef de l’État, donnent une idée de la profondeur du mouvement dans le pays. La colère est toujours là, il lui faut une stratégie, pour cette fois, « casser la baraque ».


Facebook Twitter

Nathan Deas

@rp_deas

Carrefour : comment l'entreprise française soutient Israël ?

Carrefour : comment l’entreprise française soutient Israël ?

Lidl : comment l'entreprise soutient la colonisation en Cisjordanie

Lidl : comment l’entreprise soutient la colonisation en Cisjordanie

Ritchy Thibault, enfermé 50h et poursuivi pour avoir interpellé Macron : solidarité !

Ritchy Thibault, enfermé 50h et poursuivi pour avoir interpellé Macron : solidarité !

Ukraine. Macron joue les chefs de guerre, le mouvement ouvrier doit reprendre l'offensive

Ukraine. Macron joue les chefs de guerre, le mouvement ouvrier doit reprendre l’offensive

« Statut de l'imam » : Darmanin veut renforcer le contrôle de l'État sur les musulmans

« Statut de l’imam » : Darmanin veut renforcer le contrôle de l’État sur les musulmans

Montpellier. Un militant fiché comme terroriste pour des propos en soutien à la résistance palestinienne

Montpellier. Un militant fiché comme terroriste pour des propos en soutien à la résistance palestinienne

Baisse du montant et de la durée des indemnités : Attal prépare son attaque contre les chômeurs

Baisse du montant et de la durée des indemnités : Attal prépare son attaque contre les chômeurs

Salon de l'agriculture : toujours moins d'écologie, la crise persiste

Salon de l’agriculture : toujours moins d’écologie, la crise persiste