×

Palestine

Alerte de l’ONU : Tsahal coupable de viols, humiliations et exécutions de femmes et d’enfants

Ce lundi 19 février, un groupe d’experts de l’ONU a publié un communiqué signalant des cas de violences sexistes et sexuelles de la part de l’armée israélienne à l’encontre de prisonnières palestiniennes, allant de viols à des humiliations publiques, en passant par le ciblage délibéré de femmes et enfants. Un nouvel exemple des atrocités commises par l’armée coloniale d’Israël dans son offensive génocidaire.

Matthias Lecourbe

20 février

Facebook Twitter
Audio
Alerte de l'ONU : Tsahal coupable de viols, humiliations et exécutions de femmes et d'enfants

Crédit photo : wikimedia common, AgenciaAndes

Ce lundi 19 février, un groupe d’experts de l’ONU ont publié une déclaration, alarmant des nombreux « récits crédibles » d’exécutions sommaires de civils, de violences sexuelles et de traitements inhumains et dégradants sur des femmes palestiniennes retenues prisonnières par Tsahal. Le groupe d’experts, constitué de spécialistes des Violences sexistes et sexuelles et des droits de l’homme en Palestine, accuse l’armée israélienne de cibler spécifiquement les femmes et les enfants qui cherchent refuge, et de détenir des centaines de civils palestiniens, soumis à des traitements inhumains et dégradants, tels que la privation de nourriture, de médicaments, ou de produits d’hygiène élémentaires.

Parmi les témoignages recueillis, deux femmes palestiniennes au moins font état de viols de la part de soldats israéliens et d’autres témoignent avoir été menacées de viol et violences sexuelles en détention, ou encore avoir été fouillées à nu par des hommes de Tsahal. Les experts signalent également la prise en photo et mise en ligne de femmes détenues dans des « situation dégradante ».

Alors qu’Israël cherche depuis des années à se présenter comme allié des femmes et des personnes LGBT pour occulter son caractère militaire et colonial, ces témoignages montrent la réalité des violences commises par son armée d’occupation. L’État sioniste mène une campagne de pinkwashing agressive, faisant passer Tel Aviv pour un paradis LGBT semblable à ce que seraient les "démocraties occidentales", allant jusqu’à brandir un drapeau LGBT au-dessus de décombres à Gaza, apothéose de cette supercherie macabre.

Bien loin de la mise en scène d’Israël comme la « seule démocratie libérale du Moyen Orient », l’État d’Israël, construit sur des fondements coloniaux est profondément réactionnaire. Il n’hésite pas à s’appuyer sur des ressorts sexistes, perpétrant d’après ces témoignages des violences sexuelles à l’égard de femmes palestiniennes, mais utilisant aussi des rhétoriques homophobes dans une campagne pour discréditer le soutien à la Palestine. Dans un contexte où il devient difficile à l’international de nier la caractérisation des attaques contre Gaza comme un génocide, les témoignages examinés rendent évident le caractère profondément sexiste du projet sioniste.

Il faut démasquer l’imposture que représente le pinkwashing israélien : un État colonial au Moyen Orient ne représente aucunement une alternative progressiste aux gouvernements islamiques de la région, mais participe au contraire à l’oppression des peuples de la région, y compris des femmes et des personnes LGBT faisant partie de ces peuples opprimés.


Facebook Twitter
Éducation sexuelle à l'école : face aux polémiques réactionnaires, défendre une éducation émancipatrice

Éducation sexuelle à l’école : face aux polémiques réactionnaires, défendre une éducation émancipatrice


MeToo Hôpital. Des travailleuses de la santé dénoncent les violences sexistes et sexuelles au travail

MeToo Hôpital. Des travailleuses de la santé dénoncent les violences sexistes et sexuelles au travail

« Chicken for KFC » : Israël et ses soutiens veulent opposer les femmes et les LGBT aux Palestiniens

« Chicken for KFC » : Israël et ses soutiens veulent opposer les femmes et les LGBT aux Palestiniens


8 mars : non, le collectif Nous Vivrons n'avait rien à faire dans la manifestation !

8 mars : non, le collectif Nous Vivrons n’avait rien à faire dans la manifestation !

Tribune. Les soutiens d'un État génocidaire n'ont pas leur place dans nos luttes féministes !

Tribune. Les soutiens d’un État génocidaire n’ont pas leur place dans nos luttes féministes !

Acharnement : l'État porte plainte contre une lycéenne qui avait dénoncé une agression islamophobe

Acharnement : l’État porte plainte contre une lycéenne qui avait dénoncé une agression islamophobe

Affection de longue durée : l'offensive du gouvernement menace les personnes trans et séropositives

Affection de longue durée : l’offensive du gouvernement menace les personnes trans et séropositives

Une victime de VSS et le syndicaliste qui la défend réprimés par la SNCF : 200 personnes réunies en soutien

Une victime de VSS et le syndicaliste qui la défend réprimés par la SNCF : 200 personnes réunies en soutien