×

SNCF

Liquidation du Fret : cheminots et écolos appellent à la grève jeudi 15 juin dans une alliance inédite !

À l’appel de Sud-Rail de Paris Nord et de la Fédération SUD Rail, mais aussi d'un front large d'organisations écolos, un rassemblement est prévu ce jeudi 15 juin à 11 heures, pour protester contre la liquidation de fret SNCF et ses conséquences anti-sociales et anti-écologiques.

Noah Rapa

12 juin 2023

Facebook Twitter
Audio
Liquidation du Fret : cheminots et écolos appellent à la grève jeudi 15 juin dans une alliance inédite !

Crédits photos : Mouliric CC BY-SA 4.0. La gare de Fret de Sotteville-lès-Rouen

Le 2 juin dernier, Clement Beaune dressait une tribune bien optimiste sur l’avenir du fret ferroviaire en France. Il débute en faisant le constat, très juste par ailleurs, que pour atteindre leurs objectifs de décarbonation, cela « nécessite de réduire nos émissions de gaz à effet de serre partout sur le territoire national ». Il rajoute qu’ « un train de marchandises, c’est dix fois moins de CO2 et huit fois moins de particules émises que les quarante camions qu’il remplace ». Plus loin, il garantit qu’il n’y aura « pas de licenciement, pas de privatisation et pas de report modal (transfert d’une partie du flux ferroviaire vers la route).

Une prise de position bien loin de la réalité prévue dans le projet de restructuration par la SNCF. D’après Anasse Kazib, aiguilleur sur le Bourget, l’une des gare de fret les plus importante de France, militant Sud-Rail, près de « 500 emplois sont menacés par la restructuration ». En ricochet, les emplois de la maintenance sont aussi menacés. « Certaines voies vont être supprimées car pas assez rentables. S’il n’y a plus de voies dont il faut s’occuper, ce sont des emplois qui seront supprimés » Pour le réseau filaire, qui concerne les petites lignes, la sanction sera la même. « Les entreprises privées, si elles jugent plus rentables les transports routiers, ne vont pas s’embêter pour maintenir des lignes où quelques trains de personnes y passent. Beaucoup vont fermer et certaines villes vont se retrouver sans train ».

En plus des conséquences sociales, il s’agit aussi d’un désastre écologique. En effet, le transport de marchandise par train, beaucoup moins polluants, va souffrir une nouvelle fois d’une politique de privatisation, alors que la SNCF organise déjà en interne la concurrence entre le rail et la route avec sa filiale Géodis, un des leader français du transport routier. « Cette lutte contre la liquidation du fret SNCF doit être un enjeu politique. La lutte pour un service public de qualité et une réelle transition écologique, loin des doubles discours du gouvernement, vont de pair. Nous les cheminots, qui connaissons notre outil de travail mieux que personne, nous devons poser la question du contrôle ouvrier. C’est à nous de décider, sans logique de profit, des modalités de transport de marchandises, de l’organisation du travail, tout en respectant notre planète. C’est nous les premières victimes de la pollution ».

C’est face à cet impératif écologique que la fédération Sud Rail et Sud Rail Paris Nord se sont unis avec de nombreuses organisations écolos pour lutter de concert contre cette privatisation du fret. Greenpeace, Alternatiba, Les Amis de la Terre, Extinction Rebellion, Youth for Climate ou encore Dernière Rénovation ont appelé au rassemblement du jeudi 15 juin. Cette unité, entre syndicats et associations écolos, suffisamment rare pour être soulignée, dessine les possibilités d’une lutte nationale prônant une lutte écologiste qui ne soit pas déliée des enjeux d’emplois ouvriers.

Dans le détail, la liquidation prévoit de donner 30% des contrats actuels aux entreprises privées, sans aucune indemnité. « Dans ces contrats, ils vont donner les voies les plus rentables. Les combinés express, des trains de 800 mètres chargés de porter des containers partout dans le nord de la France, deviendront privés. Cela concerne 90 trains, et Fret SNCF a interdiction de se mettre sur de nouveaux marchés », explique Anasse.

Le plan concernera le parc de Fret SNCF. Des centre de triage, locaux, bâtiments vont être cédés aux entreprises privées. « Le chantier de Saint-Priest, à Lyon, tout neuf avec les dernières technologies de pointe en matière de triage, va être donné sans aucune compensation », ajoute le cheminot.

C’est en ce sens que les cheminots du Bourget vont se mettre en grève et ont appelé à un rassemblement ce jeudi 15 juin, à 11 heures au triage du Bourget, au 104 avenue Marceau à Drancy. « Des collectifs écologiques comme Alternatiba ou extinction Rebellion, font partie de l’appel. On sera rejoints par d’autres partis politiques de gauche. C’est très important que le maximum de personnes vienne. Il faut faire front dans l’unité contre cette attaque sociale aux conséquences écologiques grave », conclue Anasse.


Facebook Twitter
Toulouse. Les travailleurs d'Airbus Defense & Space en grève pour les salaires

Toulouse. Les travailleurs d’Airbus Defense & Space en grève pour les salaires

Licenciements des fonctionnaires : le plan « sans tabou » de Guérini pour en finir avec le statut

Licenciements des fonctionnaires : le plan « sans tabou » de Guérini pour en finir avec le statut

« Les conséquences sociales s'annoncent désastreuses » : 700 postes supprimés chez ExxonMobil

« Les conséquences sociales s’annoncent désastreuses » : 700 postes supprimés chez ExxonMobil


Dassault Aviation. Un militant CGT harcelé et menacé de licenciement pour la deuxième fois

Dassault Aviation. Un militant CGT harcelé et menacé de licenciement pour la deuxième fois

Emploi des seniors : des négociations vouées à l'impasse qui ouvrent la voie aux offensives de Macron

Emploi des seniors : des négociations vouées à l’impasse qui ouvrent la voie aux offensives de Macron

Mise en danger des salariés : 20 travailleurs de la maintenance assignent la RATP aux Prud'hommes

Mise en danger des salariés : 20 travailleurs de la maintenance assignent la RATP aux Prud’hommes

Chambéry. Des enseignant·e·s en REP+ en grève en soutien à l'une de leurs collègues

Chambéry. Des enseignant·e·s en REP+ en grève en soutien à l’une de leurs collègues

Offensive : le Sénat adopte une loi antigrève historique dans les transports

Offensive : le Sénat adopte une loi antigrève historique dans les transports