×

Mobilisation dans les lycées

Débrayage, manif’ sauvage… des centaines de lycéens mobilisés le 9 mars à Rennes

Mobilisés toute la semaine, les lycéens de Rennes ont été de nouveau nombreux à sortir dans la rue pour la mobilisation du 9 mars. Débrayages, manif’ sauvage… près de 500 lycéens de sept lycées différents ont pris par au mouvement tout au long de la journée.

Jules Bodin

10 mars 2023

Facebook Twitter
Débrayage, manif' sauvage… des centaines de lycéens mobilisés le 9 mars à Rennes

Crédits photo : Révolution Permanente

Le 9 mars aura été une journée particulièrement forte pour les lycées à Rennes. Dès le matin, les lycéens de Joliot-Curie, Brequigny, Zola et Jean-Macé débrayaient aux côtés de leurs enseignants, pour rejoindre ensuite l’Assemblée Générale de Rennes 2 qui se tenait à midi. A l’AG de Rennes 2, a été votée de partir en manifestation sauvage pour débrayer les lycées et maintenir la dynamique de mobilisation lycéenne.

Dans une ambiance combative, une centaine de personnes sont parties en direction de Coetlogon d’abord, où les lycéens ont pu envahir l’établissement et donc renforcer leur cortège pour se rendre ensuite au lycée Jean Macé.(

)

(

)

Les lycéens se sont ensuite rendus à Chateaubriand, où l’une des personnes mobilisées s’est faite isolée par l’administration et enfermée dans l’établissement. Après un court rassemblement de soutien, cette dernière a été relâchée par le proviseur et le cortège a pu reprendre de plus belle, pour se rendre à Saint-Anne et y organiser une Assemblée Générale.

Une journée à l’image du mouvement qui a traversé les lycées rennais tout au long de la semaine. De la mobilisation des enseignants et des élèves à Joliot-Curie, où le blocage du lycée Émile Zola qui n’avait pas été bloqué depuis 2018, en passant par la reconduction du blocage au lycée Jean Macé le 8 mars, la bataille des retraites continue de s’étendre chez les lycéens.

Alors que plusieurs secteurs du monde du travail ont entamé une grève reconductible, à l’instar des raffineurs et de la SNCF, la mobilisation des étudiants et des lycéens à leurs côtés constitue l’un des enjeux-clés pour pouvoir durcir le rapport de force pour le gouvernement : « notre reconductible elle a du sens seulement si on se lie avec les travailleurs, c’est comme ça qu’on peut faire avancer le mouvement. Mais on porte en même temps nos propres revendications, contre le SNU et contre la précarité étudiante » relatait ainsi Clovis, lycéen à Jean Macé et militant au Poing Levé Lycée.

Pour construire la suite du mouvement, une nouvelle Assemblée Générale inter-lycée se tiendra ce samedi à 14 heures, à l’université de Rennes 2.


Facebook Twitter
Répression de l'activité politique étudiante à Nanterre : un front dénonce la politique de la Présidence

Répression de l’activité politique étudiante à Nanterre : un front dénonce la politique de la Présidence


Université du Mirail : tout comprendre à la suppression des rattrapages

Université du Mirail : tout comprendre à la suppression des rattrapages

Ouverture de la plateforme Mon Master : top départ pour les Hunger Games étudiants

Ouverture de la plateforme Mon Master : top départ pour les Hunger Games étudiants


Lycée Ravel : la direction menace de modifier les bulletins scolaires des élèves qui bloquent

Lycée Ravel : la direction menace de modifier les bulletins scolaires des élèves qui bloquent

Austérité : le « gouvernement des jeunes » nous promet plus de précarité et (encore) moins d'écologie

Austérité : le « gouvernement des jeunes » nous promet plus de précarité et (encore) moins d’écologie


« Le lieu où je vis ne cesse de se dégrader » : Théo étudiant à Lille 3

« Le lieu où je vis ne cesse de se dégrader » : Théo étudiant à Lille 3

Communiqué. Non aux sanctions contre les élèves mobilisés du lycée Racine !

Communiqué. Non aux sanctions contre les élèves mobilisés du lycée Racine !

Paris 1. Total et la BNP viennent faire leur marché parmi les étudiants

Paris 1. Total et la BNP viennent faire leur marché parmi les étudiants