×

Agression raciste

Antisémitisme : un homme juif de 62 ans agressé à Paris, solidarité !

Alors que l'agresseur aurait évoqué la Palestine pour justifier son acte antisémite, il faut redire que les juifs ne sont pas responsables de la politique de l'Etat d'Israël, tout en refusant toute instrumentalisation raciste et sécuritaire.

Arsène Justo

4 mars

Facebook Twitter
Antisémitisme : un homme juif de 62 ans agressé à Paris, solidarité !

Vendredi 1er mars, un homme de 62 ans assis devant une synagogue et portant une kippa a été pris à partie par un individu. Ce dernier se serait exclamé « c’est toi qui tues les gens à Gaza ? » et « sale juif » avant de le rouer de coups, lui faisant perdre connaissance. Une attaque clairement antisémite, qui s’en prend à une personne juive sous prétexte qu’elle serait complice des meurtres commis par Israël.

Cette agression s’inscrit dans un contexte de renforcement des actes antisémites ces derniers mois, alors que le massacre commis à Gaza attise le racisme anti-juif présent dans la société, dans le cadre notamment d’un amalgame entre judaïsme et sionisme entretenu par les antisémites mais aussi par l’État d’Israël et ses alliés eux-mêmes. Ces actes n’ont évidemment aucun rapport avec la lutte anti-coloniale pour l’auto-détermination du peuple palestinien, et ont été condamnés par de nombreux soutiens de la Palestine.

A propos de l’agression de vendredi, Anasse Kazib a souligné sur X ce dimanche soir : « Soutien à cet homme victime d’une agression antisémite en sortant de la synagogue. La personne qui a fait ça est un ennemi de la cause palestinienne, les juifs ne sont pas responsables de la politique de l’Etat d’Israël. » De même, le collectif juif décolonial Tsedek rappelait ce matin : « Les antisémites sont les ennemis de la lutte de la Palestine pour la dignité et la justice. Ils n’ont pas leur place dans le mouvement de solidarité. » Une dénonciation sans ambigüité, alors que depuis le 7 octobre l’État français tente d’assimiler les soutiens de la Palestine à des antisémites comme l’ont dénoncé ce dimanche à Pantin les organisations réunies pour une rencontre publique avec Judith Butler.

Face à l’agression, Gérald Darmanin n’a cependant pas manqué de relancer la machine à instrumentaliser en affirmant vouloir prêter une « attention particulière aux éventuelles manifestations à venir » et en promettant une « présence policière et militaire 24 heures sur 24 sur l’intégralité des lieux de culte juifs, mais aussi devant les écoles et les commerces ». Une réponse policière de la part d’un gouvernement qui attise les tensions racistes dans la société et travaille main dans la main avec l’extrême-droite.

Dans ce contexte, il est fondamental de poursuivre le combat contre l’antisémitisme, en commençant par dénoncer avec force tous les actes de cette nature, tout en luttant activement contre l’instrumentalisation de cette lutte légitime par l’État, au service de son durcissement autoritaire.


Facebook Twitter
La manifestation antiraciste du 21 avril autorisée : tous dans la rue ce dimanche à Paris !

La manifestation antiraciste du 21 avril autorisée : tous dans la rue ce dimanche à Paris !

Des AED condamnés à de la prison avec sursis pour avoir dénoncé la répression syndicale et le racisme

Des AED condamnés à de la prison avec sursis pour avoir dénoncé la répression syndicale et le racisme

Marche antiraciste du 21 avril interdite à Paris. Face à la répression, faisons front !

Marche antiraciste du 21 avril interdite à Paris. Face à la répression, faisons front !

Répression coloniale. A Pointe-à-Pitre, Darmanin instaure un couvre-feu pour les mineurs

Répression coloniale. A Pointe-à-Pitre, Darmanin instaure un couvre-feu pour les mineurs

Peines contre les parents, internats : Attal s'en prend encore aux jeunes de quartiers populaires

Peines contre les parents, internats : Attal s’en prend encore aux jeunes de quartiers populaires

« Place Nette » à Mayotte : le gouvernement relance l'opération Wuambushu pour des expulsions de masse

« Place Nette » à Mayotte : le gouvernement relance l’opération Wuambushu pour des expulsions de masse

Solidarité avec les sans-papiers et les mineurs isolés : tous dans la rue ce vendredi 12 avril !

Solidarité avec les sans-papiers et les mineurs isolés : tous dans la rue ce vendredi 12 avril !

JO : À la Maison des Métallos, la lutte des mineurs en recours s'organise contre les expulsions

JO : À la Maison des Métallos, la lutte des mineurs en recours s’organise contre les expulsions