×

Militarisme

+35% en bourse pour les fabricants d’armes : qui profite de la guerre et de la course aux armements ?

La valeur boursière des principales sociétés d'armement a augmenté de 35 % avec la guerre en Ukraine, le génocide en Palestine et le réarmement militariste mené par les puissances impérialistes.

Facebook Twitter
+35% en bourse pour les fabricants d'armes : qui profite de la guerre et de la course aux armements ?

Crédit photo : Creative Commons

Avec le début de la guerre en Ukraine, les pays de l’OTAN, avant tout l’Union européenne et les Etats-Unis, ont commencé à envoyer des armes à l’armée ukrainienne pour assurer une escalade de la guerre permettant de maintenir le conflit avec la Russie sans avoir à déployer un seul soldat, dans ce qu’on appelle une guerre par procuration. Pendant ce temps, les grands fabricants d’armes ont augmenté leurs bénéfices. Au cours des deux dernières années, selon un cabinet de conseil Accuracty qui a analysé les 14 principales sociétés d’armement, leur valeur boursière a augmenté de 35 %. Parmi elles, les 8 plus grandes entreprises d’armement (Leonardo et Kongsberg, Honeywell International, RTX Corporation, Safran SA, BAE Systems, Thales, Rheinmetall et Dassault Aviation) ont vu leur valeur boursière grimper au delà de 75%.

Une dynamique appuyée par les différents Etats européens, y compris lorsqu’un gouvernement « de gauche » est au pouvoir. Ainsi l’industrie de l’armement espagnole profite à la fois du génocide en Palestine et de la guerre en Ukraine pour faire des affaires, en étendant de vastes accords au niveau international tout en profitant, au niveau national, du soutien du gouvernement de Podemos et de Sumar, les partis de gauche néo-réformistes. En effet, Pedro Sánchez, président du gouvernement de l’État espagnol, ne manque pas l’occasion de rappeler sa ferme conviction de soutenir militairement l’Ukraine de Zelensky, alors que la vente d’armes à l’État génocidaire d’Israël ne s’arrête pas.

En 2022, ce secteur a déjà accumulé 12 milliards d’euros de chiffre d’affaires et a désormais de meilleures perspectives de croissance grâce à l’intensification des tendances à la guerre et à l’armement en Europe. Face à la tension internationale croissante, les gouvernements européens commencent à encourager la militarisation des sociétés tout en alimentant le commerce des armes.

Honeywell International, RTX Corporation, Safran SA, BAE Systems, Thales, Rheinmetall, Dassault Aviation, Leonardo, Kongsberg, Lockheed Martin, Northrop Grumman Corporation, General Dynamics, L3Harris Technologies et Huntington Ingalls Industries sont les 14 plus grandes entreprises bénéficiant des conflits existants autour des guerres dans le monde, en armant les différentes parties.

Dans cette croissance du commerce de l’armement, le rôle du gouvernement « progressiste » espagnol est essentiel. Les entreprises militaires espagnoles, comme [Indra, ont des accords et des contrats qui se chiffrent en millions autorisés par le ministère de la Défense et des Forces armées avec des entreprises militaires de l’armée israélienne, comme Elbit systems, l’une des principales sociétés d’armement des forces armées israéliennes. Pendant des années, la technologie espagnole a contribué au maintien des systèmes de défense israéliens, des télécommunications au développement de satellites, de drones... et d’une longue liste d’équipements et d’instruments utilisés par l’impérialisme israélien pour coloniser le territoire palestinien.

Dans les différents grands médias, la ministre de la Défense Margarita Robles et l’état-major général de l’armée tentent de préparer la population, à travers de nombreuses déclarations estimant que l’Europe serait au bord d’une escalade de la guerre.

Pour toutes ces raisons, face à l’escalade militariste et au réarmement impérialiste, un mouvement international contre la guerre est nécessaire, pour le retrait immédiat des troupes russes d’Ukraine et contre l’interventionnisme militaire de l’OTAN en Europe de l’Est et le réarmement impérialiste. Mais aussi pour la rupture de tous les accords politiques et militaires avec Israël et la fin du génocide envers le peuple palestinien. C’est-à-dire une grande campagne internationale pour la défense du peuple palestinien et de son droit à l’autodétermination, qui implique de s’opposer aux tendances de plus en plus militaristes des puissances impérialistes.


Facebook Twitter
Les Etats-Unis donnent carte blanche à Israël à Gaza pour éviter une escalade régionale

Les Etats-Unis donnent carte blanche à Israël à Gaza pour éviter une escalade régionale

Riposte de l'Iran contre Israël : et maintenant ?

Riposte de l’Iran contre Israël : et maintenant ?

Interview. Nancy Fraser, virée d'une fac allemande pour avoir soutenu la Palestine

Interview. Nancy Fraser, virée d’une fac allemande pour avoir soutenu la Palestine

Escalade au Moyen-Orient : Israël et les puissances impérialistes sont les premiers responsables

Escalade au Moyen-Orient : Israël et les puissances impérialistes sont les premiers responsables

« Un état de guerre » en Cisjordanie : les colons multiplient les expéditions punitives

« Un état de guerre » en Cisjordanie : les colons multiplient les expéditions punitives

Corée du Sud. La droite perd les législatives mais le bipartisme se renforce

Corée du Sud. La droite perd les législatives mais le bipartisme se renforce

« Place Nette » à Mayotte : le gouvernement relance l'opération Wuambushu pour des expulsions de masse

« Place Nette » à Mayotte : le gouvernement relance l’opération Wuambushu pour des expulsions de masse

Berlin : l'Etat mobilise 2500 policiers pour interdire et réprimer un Congrès pour la Palestine

Berlin : l’Etat mobilise 2500 policiers pour interdire et réprimer un Congrès pour la Palestine