^

Politique

Augmentez les salaires !

+137% sur l’huile, +29% pour les pâtes : les prix de l’alimentaire explosent, indexation des salaires !

Alors que la hausse des prix se ralentit très légèrement en moyenne en septembre selon l’INSEE, les prix des produits de première nécessité, eux, explosent. Face à cela, les miettes du gouvernement ne suffisent pas. Il faut s’organiser pour arracher des augmentations de salaire et leur indexation sur l’inflation.

vendredi 30 septembre

Crédits photo : AFP

Dans un contexte de crise économique mondiale, l’INSEE annonce un très léger ralentissement de l’inflation en France en septembre. La hausse des prix à la consommation serait en effet passé de 6% à 5,6% en septembre. Une hausse moins rapide des prix de l’énergie et des services expliquerait cette tendance. Ce n’est pas pour autant que les Français se desserrent la ceinture. C’est même bien loin d’être le cas. L’indice des prix à la consommation est en effet un chiffre global moyenné entre les secteurs de l’énergie, de l’alimentation, du tabac, des produits manufacturés et des services.

Dans le détail, la hausse des prix des produits alimentaires et plus généralement de première nécessité continue de s’accélérer. En moyenne, les prix de l’alimentation marquent une augmentation de 10% par rapport à septembre 2021, soit une hausse bien plus importante que celle relevée sur les derniers mois.

Ce jeudi, Le Monde publiait un article exposant l’évolution du prix des produits de première nécessité depuis septembre 2021 à partir d’un panel de 40 articles de grande consommation. Les résultats sont sans appel : de 102€ il y a un an, le prix de ces 40 articles est passé à 115€ aujourd’hui. Mais certains d’entre eux battent des records : une augmentation de 137% pour l’huile de tournesol et de 29 % pour les coquillettes et le riz !

Ainsi, les prix des produits de première nécessité continuent d’exploser, pendant que les salaires stagnent. Alors que ces produits constituent le cœur des dépenses des plus précaires, l’inflation vient les impacter de manière brutale. Et ce ne sont pas les miettes que nous propose le gouvernement avec ses chèques énergies ou ses primes qui permettront de faire face à ces hausses de prix. Pour faire face, il faut absolument s’organiser pour imposer une augmentation conséquente de tous les salaires, pensions et minimas sociaux et indexer ceux-ci sur l’inflation, pour faire payer la crise aux véritables responsables !



Mots-clés

Salaires   /    Inflation   /    Prix de l’énergie   /    Précarité   /    Politique