×

Précarité étudiante

Saint-Denis. Entre cafards et insalubrité, le quotidien difficile des étudiants au CROUS

Dans le cadre de la grande enquête nationale du Poing Levé sur la précarité étudiante, le Poing Levé Paris 8 s’est rendu dans une des résidences Crous rattachées à la fac. Nuisibles, insalubrité, précarité : les étudiants témoignent de la situation intenable au Crous de l’Hermitage.

Le Poing Levé Paris 8


et Lisa Mage

25 octobre 2023

Facebook Twitter

Cette semaine, le Poing Levé Paris 8 est parti à la rencontre des 300 étudiants qui habitent dans une des 27 résidences universitaires du Crous de Créteil, la résidence de l’Hermitage, place du 8 mai 1945 à Saint-Denis. Les étudiants locataires expliquent payer 226 euros par mois pour une chambre de 9 mètres carré, alors même qu’ils subissent tous l’insalubrité et la présence de nuisibles au sein de leur logement.

« Il y a des cafards partout : dans les espaces communs, dans les chambres et le pire, c’est dans la cuisine, il y en a énormément », témoigne une résidente du Crous. En effet, de nombreux étudiants témoignent de la présence de cafards dans ce Crous. Des entreprises d’extermination des nuisibles seraient déjà passées plusieurs fois pour les éliminer, sans succès.

Photo prise à la porte d’une des chambres de la résidence. Un étudiant a mis du scotch sur le sol pour empêcher les cafards de rentrer

Une autre étudiante de Paris 8 nous explique : « Je cuisine au 3ème étage car la cuisine du 2ème ne marche pas. La cuisine est infestée par les cafards et certaines plaques de cuisson ne marchent même pas ». De plus, les habitants de la résidence se plaignent d’un manque d’entretien du bâtiment, ce qui accroit la présence de nuisibles et de rongeurs dans ce dernier.

Photo prise au deuxième étage dans un placard

« Les cuisines sont toujours sales, personne ne cuisine à cause de ça, et c’est la même chose dans la laverie qui est totalement laissée à l’abandon, en plus d’être largement insuffisante pour la quantité d’étudiants dans la résidence (3 machines pour 300 étudiants), je ne peux laver mes vêtements que rarement puisqu’il n’y a jamais de place », raconte Margot, résidente du Crous depuis à peine un mois et demi.

Photo prise au deuxième étage dans un placard

« Je vis dans cette résidence car c’est tout ce que je pouvais m’offrir avec mes bourses. […] Les salles communes y sont très mal isolées et bien trop petites pour le nombre d’étudiants dans la résidence. Je suis obligée de travailler dans ma chambre mais l’isolation y est tout autant problématique. Mon frigo et ma boite aux lettres sont cassés, ça fait déjà plusieurs fois que je relance le Crous à ce propos, ils me disent toujours qu’ils vont régler le problème mais ce n’est pas le cas », surenchérit-elle.

Une autre résidente du Crous témoigne de la précarité alimentaire dans laquelle elle se trouve : « Même avec le niveau de bourse le plus haut, il faut que je me trouve un travail. Je ne peux pas faire les courses comme j’en aurais envie, au début de l’année, j’allais aux distributions alimentaires à Paris 8 mais j’ai cours à ce moment là donc je ne peux plus me le permettre. », explique Sofia.

Une situation qui joue sur les nerfs des étudiants en situation de précarité : « Tu dois toujours penser à ce que tu dépenses, tu dois te restreindre. Je ne peux pas manger dehors, je ne fais pas de sorti non plus sinon je ne mange plus. », précise Sofia. Cette dernière est par ailleurs loin d’être la seule quand on sait qu’en 2023, 54% des jeunes sautent des repas pour des raisons financières, contre 43% en 2022

Ainsi, la situation est déjà très inquiétante pour les étudiants résidants dans le Crous de l’Hermitage, alors même que les militants du Poing Levé ont à peine rencontré le quart des résidants. Dans le cadre de l’enquête nationale du Poing Levé sur la précarité étudiante, nous vous appelons donc à partager vos témoignages, afin d’avoir la vision la plus précise sur la situation de la jeunesse étudiante.

Nous partageons ici le lien de cette enquête : participez !


Facebook Twitter
VICTOIRE. La présidence de Paris 8 portera la demande de régularisation des étudiants sans-papiers

VICTOIRE. La présidence de Paris 8 portera la demande de régularisation des étudiants sans-papiers

JO 2024 : 370 000 logements vides en région parisienne, mais l'État expulse les étudiants du CROUS

JO 2024 : 370 000 logements vides en région parisienne, mais l’État expulse les étudiants du CROUS


Burger King, Auchan, Boulanger, Société Générale : entreprises complices d'Israël, hors de nos facs !

Burger King, Auchan, Boulanger, Société Générale : entreprises complices d’Israël, hors de nos facs !

« Pour un revenu étudiant financé par un impôt sur les grandes fortunes » - Ariane Anemoyannis sur Le Media

« Pour un revenu étudiant financé par un impôt sur les grandes fortunes » - Ariane Anemoyannis sur Le Media

JO. Les expulsions des logements Crous débutent : tous devant le ministère des Sports samedi !

JO. Les expulsions des logements Crous débutent : tous devant le ministère des Sports samedi !


Actions syndicales, soutien à la Palestine… À Aix-Marseille, la Présidence s'en prend aux mobilisations

Actions syndicales, soutien à la Palestine… À Aix-Marseille, la Présidence s’en prend aux mobilisations

Rassemblement à Montreuil : une centaine de soutiens dénoncent l'exclusion des 17 élèves du Lycée Jean Jaurès

Rassemblement à Montreuil : une centaine de soutiens dénoncent l’exclusion des 17 élèves du Lycée Jean Jaurès

Communiqué. 10 organisations toulousaines appellent à une « riposte unitaire contre l'extrême-droite »

Communiqué. 10 organisations toulousaines appellent à une « riposte unitaire contre l’extrême-droite »