×

Catastrophe capitaliste

Plus de 10 000 disparus. Intensifié par le changement climatique, le cyclone Daniel ravage la Libye

Après avoir frappé la Grèce, la Turquie et la Bulgarie, le cyclone Daniel a frappé dimanche l'Est de la Libye, faisant plusieurs milliers de morts et encore plus de disparus. L'intensité de ce cyclone a été renforcée par la catastrophe climatique dans laquelle nous précipitent le patronat et les gouvernements capitalistes.

Seb Nanzhel

12 septembre 2023

Facebook Twitter
Plus de 10 000 disparus. Intensifié par le changement climatique, le cyclone Daniel ravage la Libye

Crédits photo : capture d’écran vidéo de la ville de Derna innondée, twitter Nahel Belgherze

Au moins 10 000 disparus selon la Croix Rouge, des milliers de morts et des villes dévastées : après le passage de la tempête Daniel sur l’Est et le Nord-Est de la Libye dimanche, le bilan est tragique et pourrait s’alourdir encore dans les jours à venir.

Comme le rapporte Le Monde le responsable de la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge parlait mardi 12 septembre d’un nombre « énorme » de morts, et évoquait plus de 10 000 disparus. Georgette Gagnon, coordinatrice humanitaire pour les nations Unies fait état de douzaines de villes et de villages touchés, avec « d’importantes inondations, dommages sur les infrastructures et pertes humaines  » , comme le rapporte Le Guardian. Tariq Al-Kharraz, porte-parole du gouvernement contrôlant l’Est du pays, a quant à lui évoqué 5 200 morts, quand son premier ministre parlait lundi «  [d’]au moins 2000 morts et des milliers de disparus » dans la seule ville de Derna.

Dans cette ville de l’Est du pays, qui compte plus de 100 000 habitants, la rupture de deux barrages sous la pression du surplus d’eau dû aux fortes pluies a entraîné des inondations monstres. Des vidéos partagées sur les réseaux sociaux montrent de forts courants emporter voitures et habitants, s’engouffrer dans les maisons et détruire différentes infrastructures.

Le ministre de l’aviation de l’administration de l’Est du pays a déclaré à Reuters : « Je reviens de Derna. La situation est désastreuse. Il y a des corps partout – dans la mer, dans les vallées, sous les bâtiments. » « Le nombre de corps retrouvés à Derna est supérieur à 1 000. Je n’exagère pas en disant que 25 % de la ville a disparu. De très nombreux bâtiments se sont effondrés. »

« La plupart des personnes dormaient, personne n’était préparé » explique à Reuters un habitant de Derna qui a perdu 30 proches dans l’inondation. Un autre confie au journal : « On ne parle pas d’un ou deux décès mais jusqu’à 10 membres tués dans chaque famille. »

Comme l’explique le climatologue Davide Faranda au Monde, « La Libye a subi de plein fouet les impacts d’un Tropical Like Cyclone (TLC), une structure dépressionnaire verticale alimentée par l’énergie d’une mer très chaude. Il s’agit de la continuité du cyclone Daniel qu’ont connu la Grèce, la Turquie et la Bulgarie la semaine dernière. »

Avant la Libye, la Grèce a en effet subi les conséquences de cette tempête, avec une quinzaine de morts et de nombreuses infrastructures dévastées tandis que des pluies torrentielles se sont déversées sur le centre du pays. Alors que le pays avait été ravagé par des incendies dans l’été, certains lieux ont reçu en quelques heures l’équivalent d’une année de pluie. La chercheuse grecque Ioanna Stamataki cite ainsi dans The Conversation le cas du village de Zagora, où 754 millimètres de pluie sont tombés en 18 heures, soit l’équivalent d’un an et demi de pluie sur moins d’une journée. Les pluies ont été tellement fortes que les zones inondées sont visibles de l’espace, comme le présente ici la NASA. C’est la Thessalie, région agricole connue comme le grenier du pays, qui a été la plus touchée, avec des conséquences importantes sur la production agricole et l’avenir des agriculteurs. Reporterre rapporte ainsi qu’un quart de la production agricole nationale aurait été détruite par les pluies torrentielles. La Turquie et la Bulgarie ont également été frappées de plein fouet, avec au moins 7 morts en Turquie et 4 en Bulgarie, et des milliers de logements inondés et infrastructures détruites.

Comme l’explique le climatologue Davide Faranda à propos du cyclone, « Le réchauffement ne le rend pas plus probable, mais ses conséquences sont plus intenses [...] Tout cela augmente l’énergie disponible pour le cyclone, avec des énormes orages près du cœur. Nous estimons que cela provoque 10 % à 20 % de précipitations en plus par rapport aux mêmes phénomènes dans un climat préindustriel. Nous n’en sommes qu’au début et cela peut s’aggraver dans les années à venir. Ce cyclone est en fait normal dans un climat réchauffé de trois à quatre degrés. »

Les conséquences dramatiques de ce cyclone sont un aperçu du monde à + 3 voire + 4 degrés que nous promettent le patronat et les gouvernements à leur service en subventionnant et investissant toujours plus dans les énergies fossiles et en réprimant les militants écologistes. Face à ces derniers, il est urgent de prendre nos affaires en mains et de refuser ce futur - et ce présent - de catastrophes. Comme le déclarait sur France Inter le paléoclimatologue précurseur dans la recherche sur le changement climatique, et ancien vice président du GIEC Jean Jouzel, il devient de plus en plus clair que « le capitalisme est incompatible avec la lutte contre le réchauffement climatique ».


Facebook Twitter
Invasion de Rafah : comment la bourgeoisie égyptienne tire profit des menaces d'Israël

Invasion de Rafah : comment la bourgeoisie égyptienne tire profit des menaces d’Israël


Les Etats-Unis donnent carte blanche à Israël à Gaza pour éviter une escalade régionale

Les Etats-Unis donnent carte blanche à Israël à Gaza pour éviter une escalade régionale

Frappes iraniennes : le soutien des pays arabes à Israël marque un nouveau rapprochement

Frappes iraniennes : le soutien des pays arabes à Israël marque un nouveau rapprochement

Difficultés sur le front ukrainien : vers une percée russe ?

Difficultés sur le front ukrainien : vers une percée russe ?

« Un état de guerre » en Cisjordanie : les colons multiplient les expéditions punitives

« Un état de guerre » en Cisjordanie : les colons multiplient les expéditions punitives

Corée du Sud. La droite perd les législatives mais le bipartisme se renforce

Corée du Sud. La droite perd les législatives mais le bipartisme se renforce

« Place Nette » à Mayotte : le gouvernement relance l'opération Wuambushu pour des expulsions de masse

« Place Nette » à Mayotte : le gouvernement relance l’opération Wuambushu pour des expulsions de masse

Riposte de l'Iran contre Israël : et maintenant ?

Riposte de l’Iran contre Israël : et maintenant ?