^

Notre classe

SANCTION-RÉPRESSION

Opération Vigipirate chez PSA Mulhouse : Les salariés humiliés !

Yann Hamard Samedi 14 juin dernier, lors de la fin de poste au montage vers 13H15, les salariés qui se rendaient au vestiaire ont eu la désagréable surprise de se voir barrer la route par trois employés du gardiennage (Plus communément appelé chiourme…). Arborant la position du repos militaire, ces douaniers de pacotille n’ont pas hésité à fliquer les salariés sortant en leur ordonnant d’ouvrir leurs sacs afin d’en vérifier le contenu ! Cette opération "Vigipirate" unique en son genre à P.S.A Mulhouse (On avait plutôt l’habitude des contrôles du contenu du coffre de nos véhicules près des entrées Est-Ouest) a suscité une vague d’indignation sans précédent dans les vestiaires.

vendredi 26 juin 2015

Non seulement, la direction vole notre temps libre du samedi, et c’est nous les ouvriers, qu’elle traite comme de vils pillards !

Bien entendu, la direction va argumenter qu’il s’agit en fait de lutter contre le vol… Mais que volerions nous donc ? Vu la taille de nos sacs, nous aurions beaucoup de mal à y insérer une batterie, une roue, un amortisseur… Ou alors une C4 ... Pourquoi pas ?

Mais les salariés, loin d’être dupes, savent très bien que ce genre d’opération ne sert qu’à tenter de virer du personnel à moindre coût, comme cela est arrivé à notre collègue de Poissy, Alexandre BERTIN, qui risque le licenciement pour une simple paire de gants usagés qui se trouvait au fond de son sac. Toutefois, quelques-uns d’entre nous ont refusé la fouille en argumentant que seul un officier de police judiciaire est légalement apte à en vérifier le contenu ! Bizarrement, les chiourmes n’ont pas insisté…

Quoi qu’il en soit, cela est totalement illégal ! Et même si un OPJ se trouvait présent afin de procéder à quelques fouilles aléatoires, rien ne prouve que ce soit le salarié propriétaire du sac qui soit l’auteur d’un "vol ". Quel camarade oserait risquer sa place pour larciner une simple paire de gants par exemple ? La raison officielle excusant ce genre d’opération immonde, dont seule la direction a le secret, est aussi utopique que de nous faire croire que le Nouveau Contrat Social est bénéfique pour les salariés. A ce titre, n’importe qui peut glisser un objet dans votre sac à votre insu lorsque vous êtes en ligne. (Reprenons l’exemple d’une paire de gants…)

Cela dit, ceci prouve encore une fois de plus que nous sommes dirigés par une direction sans foi ni loi qui ne recule devant rien afin de virer du personnel gratuitement ! Mais à force de vouloir la guerre, ils finiront par l’avoir comme ce fut le cas à l’habillage porte le mardi 16 juin dernier …

Le 24/06/15




Mots-clés

PSA   /    Automobile   /    Notre classe