×

Pinkwashing démasqué

Israël diffuse un sketch homophobe pour discréditer les LGBT solidaires de Gaza

La télévision israélienne a diffusé un sketch faisant intervenir des caricatures LGBT-phobes et islamophobes. Ce sketch a ensuite été reposté par le compte Twitter officiel de l’État d’Israël, montrant toutes les limites de sa prétendue ouverture aux personnes LGBT.

Mathias Lecourbe

8 novembre 2023

Facebook Twitter
Israël diffuse un sketch homophobe pour discréditer les LGBT solidaires de Gaza

Crédits photo : capture d’écran Eretz Nehederet

Le 5 novembre dernier, l’émission satirique israélienne Eretz Nehederet, qui est aussi l’une des plus regardées du paysage audiovisuel israélien, a diffusé un sketch en prime-time mettant en scène des étudiants LGBT de la « Columbia Untisemity », présentés comme des jeunes décérébrés à piercings et cheveux colorés, « trop fans du Hamas, c’est grave la mode en ce moment », diplômés en « astrologie queer décoloniale », incapables de comprendre que les combattants du Hamas veulent les tuer. On ne peut qu’être frappés de la similitude entre cette façon de représenter les jeunes LGBT qui ne soutiennent pas le sionisme avec la façon dont les extrêmes-droites occidentales représentent les jeunes LGBT en général : comme des jeunes excentriques, stupides et la tête remplie d’idées absurdes à cause de leur passage dans des universités gangrénées par le gauchisme.

À cela s’ajoutent les éléments de rhétorique sioniste justifiant les frappes sur la bande de Gaza : les combattants du Hamas se cachent dans des tunnels sous des hôpitaux, utilisant des civils comme boucliers humains, contraignant donc Israël à tuer dix civils pour un combattant du Hamas, les palestiniens ne manqueraient de rien et, emplis d’une rage guerrière ils ne voudraient que des armes, tout cela sous les yeux bienveillants de gauchistes queers aveuglés par la bien-pensance universitaire. Le sketch est tellement aligné sur la propagande du régime israélien qu’il a été reposté dès le lendemain par le compte twitter officiel de l’État d’Israël.

Cette attitude à double tranchant de la propagande sioniste vis-à-vis des personnes LGBT, mettant d’un côté en scène la Pride de Tel-Aviv, investissant dans des campagnes internationales pour présenter Israël comme une enclave LGBT-friendly au milieu d’un Moyen-Orient homophobe, et reprenant des clichés réactionnaires sur les jeunes LGBT politisés démontre le caractère instrumental du soutien de façade de l’État d’Israël aux personnes LGBT. Un vernis de façade qui s’écaille d’ailleurs bien vite : en réalité le mariage homosexuel n’est même pas reconnu en Israël, tandis que les actes de violences LGBT-phobes sont fréquents et encouragés par les partis réactionnaires du régime, dont l’un des députés a même proposé d’interdire la pride de Jérusalem l’an dernier.

Le projet sioniste, militariste et religieux, n’a rien de progressiste à proposer aux personnes LGBT, sinon pour tenter de justifier sa politique coloniale. Le soutien montré à la cause palestinienne par des milliers de jeunes, souvent LGBT ou racisés aux États-Unis ou en France mettent en difficulté la propagande d’Israël et des États impérialistes qui la soutiennent. Alors que le soutien à Israël devient de plus en plus coûteux politiquement aux gouvernements impérialistes, contraignant le régime français à reculer partiellement sur les interdictions des manifestations pro-palestiniennes, il est important de continuer à démasquer la rhétorique de l’État d’Israël pour continuer à massifier le mouvement.


Facebook Twitter
« Chicken for KFC » : Israël et ses soutiens veulent opposer les femmes et les LGBT aux Palestiniens

« Chicken for KFC » : Israël et ses soutiens veulent opposer les femmes et les LGBT aux Palestiniens


 « Fière des ruines de Gaza » : les propos génocidaires de la ministre israélienne de l'égalité

« Fière des ruines de Gaza » : les propos génocidaires de la ministre israélienne de l’égalité

Non, le maire adjoint de Stockholm qui s'est habillé en dragqueen n'est pas un ami des LGBT

Non, le maire adjoint de Stockholm qui s’est habillé en dragqueen n’est pas un ami des LGBT

En pleine opération coloniale à Mayotte, Darmanin déclare s’être « trompé » sur le Mariage Pour Tous

Non, la nomination de Gabriel Attal n'est pas une victoire pour les LGBT

Non, la nomination de Gabriel Attal n’est pas une victoire pour les LGBT

Israël diffuse un sketch homophobe pour discréditer les LGBT solidaires de Gaza

Israël diffuse un sketch homophobe pour discréditer les LGBT solidaires de Gaza

Plus de 80 organisations et personnalités signent une tribune féministe pour la Palestine

Plus de 80 organisations et personnalités signent une tribune féministe pour la Palestine

« On dénonce le pinkwashing de la mairie de Toulouse » : Alberta, Du Pain et Des Roses

« On dénonce le pinkwashing de la mairie de Toulouse » : Alberta, Du Pain et Des Roses