×

Retraites

31 janvier : 500 000 manifestants à Paris, 100 000 de plus que le 19 janvier

Alors que le cortège parisien commence à arriver, la CGT a annoncé que 500 000 personnes ont battu le pavé à Paris contre la réforme des retraites, soit 100 000 de plus que le 19 janvier. Une mobilisation en forte hausse, avec une importante présence dans la jeunesse, qui confirme la massification de la mobilisation.

Damien Bernard

31 janvier 2023

Facebook Twitter

Crédits photo : AFP

500 000 manifestants : ce 31 janvier, la manifestation contre la réforme des retraites a rassemblé, selon la CGT, 100 000 personnes de plus que la précédente journée de mobilisation. Des chiffres de participation en très forte hausse qui confirment la dynamique de mobilisation dans la capitale, qui avait déjà été historique le 19 janvier, mais aussi les témoignages de nombreux participants. A l’inverse, la Préfecture a à nouveau minimisé de façon ridicule la mobilisation, annonçant 87.000 manifestants (contre 80.000 le 19 janvier), en décalage total avec les images du cortège.

Si la mobilisation suit son cours, les rues de Paris ont en effet été une nouvelle fois noires de monde. Dans la manifestation, le cortège inter-facs a regroupé des centaines d’étudiants, de personnels et d’enseignants. Issus des différentes Assemblées générales qui se sont déroulées au long des dernières semaines, le cortège était particulièrement animé, avec une ambiance combative et déterminée. Une nouveauté importante au regard de la mobilisation du 19 janvier, marquant l’entrée de la jeunesse étudiante dans le mouvement.

Les lycéens parisiens étaient également de la partie. Alors que les lycées Racine, Turgot, Hélène Boucher, Voltaire et Balzac étaient bloqués ce matin, un cortège lycéen venait cristalliser la colère dans la rue. Plusieurs banderoles des lycées Michelet, Turgot et Fénelon ont marqué la manifestation. « De l’argent il y en a dans les caisses du patronat » scandaient notamment les lycéens.

Le matin, les forces de police avaient chargé les lycéens avec leurs boucliers à Hélène Boucher. Les lycéens ont riposté avec l’aide des machinistes du dépôts RATP de Lanny, aux cris de « Police casse toi ! Police casse toi ! »

Parmi les autres cortèges, les salariés de l’Éducation nationale étaient eux aussi particulièrement mobilisés, avec un cortège important de Sud Éducation et un cortège inter-établissements IDF, dans lequel plusieurs établissements de Paris, du 93, 95 et 92 étaient représentés. Aux cris de « grève générale, totale, enseignants travailleurs, tous ensemble on est fort, tous ensemble on leur fait peur », ce cortège s’est fait entendre.

La manifestation regroupait aussi de nombreux travailleurs du secteur privé. Le secteur aérien était notamment très présent comme le relate le journal Le Monde : « les salariés du transport aérien, Groupe ADP, Air France, ou encore Airbus, ont fourni de gros bataillons de participants au défilé. » Une salariée du service sécurité incendie d’Aéroport de Paris à Roissy explique : « Nous sommes encore plus nombreux que la dernière fois, le 19 janvier ».

Parmi les cortèges syndicaux, les travailleurs du rail étaient également très présents. Parmi, eux, les agents du nettoyage des gares SNCF employés par Onet qui étaient à 100% en grève. Ils ont manifesté avec les cheminots derrière une banderole « Sous-traitance = maltraitance ! SNCF complice ».

Ce matin, ils étaient près de 150 cheminots ainsi qu’une trentaine de travailleurs de la société de sous-traitance Onet rassemblés en assemblée générale à Gare du Nord. Lors de la manifestation, Anasse Kazib, cheminot, militant à Sud Rail et Révolution Permanente, affirmait : « Il y a toutes les coordonnées pour réussir sauf que la grève ne nous appartient pas. Il va falloir qu’on reprenne le mouvement en main ! Sans grève reconductible et auto-organisation ça va être dur de gagner. »


Facebook Twitter
5 jours de mise à pied : la SNCF réprime Marion, cheminote ayant dénoncé une agression sexuelle

5 jours de mise à pied : la SNCF réprime Marion, cheminote ayant dénoncé une agression sexuelle

100€ à débourser pour accéder à son CPF : le gouvernement fait à nouveau payer les travailleurs

100€ à débourser pour accéder à son CPF : le gouvernement fait à nouveau payer les travailleurs

« Tavares gagne 36,5 millions grâce aux ouvriers sous-payés » Vincent, délégué CGT Stellantis

« Tavares gagne 36,5 millions grâce aux ouvriers sous-payés » Vincent, délégué CGT Stellantis

Toulouse. Marche blanche en mémoire d'Adrien, employé de l'ATPA-SPA en lutte contre la maltraitance animale

Toulouse. Marche blanche en mémoire d’Adrien, employé de l’ATPA-SPA en lutte contre la maltraitance animale

« Ils veulent museler toute contestation ». La CGT Fleury Michon appelle à la grève contre la répression

« Ils veulent museler toute contestation ». La CGT Fleury Michon appelle à la grève contre la répression

Chambéry. Les parents d'élèves rejoignent la mobilisation en soutien à une enseignante

Chambéry. Les parents d’élèves rejoignent la mobilisation en soutien à une enseignante 

SNCF. Une victime de VSS et le syndicaliste qui la défend convoqués en conseil de discipline

SNCF. Une victime de VSS et le syndicaliste qui la défend convoqués en conseil de discipline

Toulouse. Les travailleurs d'Airbus Defense & Space en grève pour les salaires

Toulouse. Les travailleurs d’Airbus Defense & Space en grève pour les salaires