http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
22 de mars de 2022 Twitter Faceboock

Ouvrez les frontières !
Hypocrites : les chasseurs de migrants de Frontex offrent des peluches aux enfants ukrainiens

Depuis une semaine, la police des frontières Roumaine et l’agence européenne Frontex mènent une opération de communication aussi hypocrite que nauséabonde en offrant des peluches et des jouets aux enfants réfugiés Ukrainiens. Une insulte venant d’organisations dont l’ADN est la répression des réfugiés, et responsables chaque année de la mort de centaines voire de milliers d’entre eux.

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/Hypocrites-les-chasseurs-de-migrants-de-Frontex-offrent-des-peluches-aux-enfants-ukrainiens

Depuis une semaine, la police des frontières Roumaine et l’agence européenne Frontex mènent une opération de communication aussi hypocrite que nauséabonde en offrant des peluches et des jouets aux enfants réfugiés Ukrainiens. Une insulte venant d’organisations dont l’ADN est la répression des réfugiés, et responsables chaque année de la mort de centaines voire de milliers d’entre eux.

Depuis une semaine, la police des frontières roumaine et Frontex mettent une place une véritable offensive marketing à la frontière Roumaine : pont de Sighetu Marmației rempli de peluches, , distribution de jouets à Siret, la police des frontières europeenne semble désireuse de redorer son blason après bientôt 20 ans de politique xénophobe et criminelle aux frontières. En se prenant en photo avec entre peluches et enfants en larmes de recevoir un tel cadeau de la part de ces “héros des frontières”, Frontex se met en scène dans un jeu de théâtre grossier et immonde.

Il y a maintenant un peu plus d’un an, Frontex avait selon plusieurs témoignages, aidé le gouvernement réactionnaire de Viktor Orban à chasser les réfugiés serbes aux frontières Hongroises, en fournissant matériel et officiers et en aidant à "récupérer" les migrants qui osaient s’aventurer sur les terres d’Orban. Ainsi, l’agence avait activement participé aux pratiques de pushback, qui consiste à repousser violemment les réfugiés aux frontières. La militarisation des frontières et les politiques toujours plus xénophobes dont elle est le bras armé a mené il y a maintenant 5 mois à la mort de 27 réfugiés, noyés au large des plages de Calais alors qu’ils essayaient de rejoindre l’Angleterre par bateau pneumatique. Durant la pandémie, Frontex a activement participé à des politiques de pushback particulièrement intenses aux frontières maritimes de l’Europe, participant à repousser 40 000 réfugiés et à en tuer 2000.

On pourrait évidemment aussi citer l’exemple Bielorusse dans lequel le refus de l’UE d’accueillir 2000 à 4000 migrants coincés à la frontière Bielorusse-polonaise avait conduit à la mort de plus d’une dizaine de migrants, le gouvernement de Lukachenko et l’UE se renvoyant la patate chaude, conduisant à une catastrophe humanitaire soulignant le caractère criminel de l’Europe Forteresse conduite par les insitutions européennes. Frontex ne se cachait alors pas de renvoyer les réfugiés dans des pays en guerre, son directeur Fabrice Leggeri, s’en vantant même au micro de RTL. La liste pourrait s’étendre ad nauseam. Il est clair que les instruments de contrôle des frontières que sont Frontex et les polices des frontières nationales n’ont rien d’autre à offrir que l’expression physique de la xénophobie des Etats européens.

Cette campagne nauséabonde et démagogique, au-delà de l’expression d’une guerre de propagande entre les puissances impérialistes européennes et la Russie dans laquelle l’accueil des réfugiés est une manière pour l’Europe de faire vivre sa fiction de « grandeur démocratique », est l’expression la plus cynique du racisme structurel européen dans la gestion des frontières. On peut de plus être certain que Frontex saura retourner à sa mission habituelle quand le vent de la démagogie pro-réfugiés ukrainiens aura tourné.

Cette opération marketing de Frontex ne nous fera pas oublier le rôle criminel des frontières et des institutions européennes dans les différentes crises migratoires du XXIeme siècle. Pour stopper ces politiques xénophobes et meurtrières, il est indispensable de se mobiliser pour l’accueil inconditionnel de tous les réfugiés et l’ouverture des frontières dans l’Europe entière, en passant par la dissolution de Frontex, cet organisme qui depuis sa création en 2004 n’a servi à rien à part tuer des personnes fuyant leur pays.

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
[email protected]
www.revolutionpermanente.com