http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
24 de janvier de 2022 Twitter Faceboock

Solidarité internationaliste avec les Ouïghours !
Mélenchon et le génocide des Ouïghours : une position scandaleuse. Le billet d’Anasse Kazib
Anasse Kazib

La semaine dernière, LFI s’est abstenue sur une résolution concernant le génocide des Ouïghours. Un choix qui peut s’entendre, mais qui a été justifié par Mélenchon avec une rhétorique qui reprend la propagande chinoise et se désolidarise de facto du peuple Ouïghour. Anasse Kazib réagit.

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/Melenchon-et-le-genocide-des-Ouighours-une-position-scandaleuse-Le-billet-d-Anasse-Kazib

Crédits photo : AFP

L’abstention et le discours des députés Insoumis suite au vote d’une résolution sur le génocide des Ouïghours à l’Assemblée nationale a suscité de nombreuses réactions. Sans développer sur l’hypocrisie des nombreux députés qui votent une telle résolution alors qu’ils mettent en place des lois autoritaires et islamophobes en France, ou de LREM qui organise des rencontres diplomatiques secrètes avec la Chine, les déclarations de LFI sont problématiques.

Le problème n’est pas que les députés LFI se soient abstenus. Il n y a de toute façon rien à attendre de la reconnaissance des Ouïghours par Castaner et un parlement bourgeois qui a toujours défendu l’impérialisme et le colonialisme dans l’histoire. Mais la position de LFI ne s’inscrit pas dans cette logique. Plutôt dans la perspective d’une « bonne » gestion des intérêts de l’Etat français, d’une « realpolitik » aux conséquences politiques très problématiques.

Le débat sémantique sur le « génocide » qui a été mobilisé par des députés insoumis comme Clémentine Autain masque la position de Mélenchon qui assume de minimiser l’ampleur de la situation. Sur Thinkerview, Mélenchon explique ainsi ne pas vouloir trop critiquer le régime chinois « parce qu’il faut dialoguer avec les chinois, ils savent écouter ». Il refuse ainsi de facto de soutenir la lutte du peuple Ouighour.

Ensuite, il dit clairement dans une interview pour 20 Minutes et TF1 « ne pas croire à la thèse du génocide » et reprend la propagande chinoise qui réduit ce qui se passe au Xinjiang à de la « répression contre les organisations islamistes ». Un discours qui est pourtant démenti par les spécialistes de la question. D’ailleurs on pourrait se demander : serait-ce pour lutter contre les organisations islamistes que le régime chinois a interné un millions de Ouighours et leur impose les travaux forcés au profit de grandes multinationales comme Zara, Hugo Boss ou Apple ? C’est absurde.

Aujourd’hui, il est vrai que la cause des Ouïghours est instrumentalisée par les États-Unis et leurs alliés européens pour s’en prendre à la Chine. Mais on ne peut, sous ce prétexte, refuser de dénoncer fermement la torture, les camps, les morts, les viols comme le fait Mélenchon. Finalement, lorsque Clémentine Autain explique s’être abstenue sur ce texte pour « ne pas banaliser ce qu’est un génocide », elle ne fait que tenter de masquer cette position de Mélenchon. Pourtant elle a lutté sur la question des Ouïghours, manifestait à raison en 2021 derrière des banderoles dénonçant le génocide, et citait même le terme dans un visuel en juillet 2021…

Ce n’est pas la 1ère fois que LFI a des positions internationales ambigües. Sur le Rwanda, la position de LFI, inspirée de celle de Mitterrand, est jugée négationniste par des collectifs de rescapés comme le Collectif Ibuka. Plus récemment, Corbière a refusé de prendre position pour les Palestiniens pour « ne pas exporter le conflit en France ».

Pour conclure, oui, il faut dénoncer l’hypocrisie du PS / LREM. En demandant à Macron de « prendre des mesure » contre le régime chinois, la résolution peut d’ailleurs légitimer la guerre commerciale - et militaire ? – des impérialistes contre la Chine en instrumentalisant les Ouïghours. Mais cela ne justifie pas de minimiser l’oppression subie par le peuple Ouïghour, ou de se cacher derrière des débats sémantiques pour masquer le fond de la question. En ce sens la position de LFI est inacceptable.

Il faut avoir le courage politique d’appeler à la solidarité internationaliste avec la lutte pour l’autodétermination des peuples et à l’arrêt des crimes commis contre les Ouïghours. Dans cette situation, un député révolutionnaire aurait dû proposer une résolution alternative en ce sens.

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
[email protected]
www.revolutionpermanente.com