http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
1er de juin de 2021 Twitter Faceboock

Solidarité ouvrière internationaliste
Les travailleurs d’Amazon dénoncent les accords de Bezos avec l’armée israélienne
Julien Anchaing

Les travailleurs d’Amazon ont envoyé une lettre aux dirigeants de l’entreprise, Jeff Bezos et Andy Jassy, pour que celle-ci "reconnaisse la souffrance" du peuple palestinien et rompe tout lien avec l’armée israélienne.

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/Les-travailleurs-d-Amazon-denoncent-les-accords-de-Bezos-avec-l-armee-israelienne

Cet article est une adaptation d’un article initialement publié sur le site de la Izquierda Diario

Dans une lettre envoyée aux dirigeants d’Amazon, Jeff Bezos et Andy Jassy, plus de 600 travailleurs ont demandé à l’entreprise de "reconnaître la souffrance" des Palestiniens et de rompre tout lien avec l’armée israélienne.
Dans la continuité des lettres déjà publiées par des salariés de Google puis d’Apple en solidarité avec le peuple palestinien, les salariés d’Amazon rejettent la mise à disposition de services d’Amazon pour l’armée Israélienne à des fins militaires. Selon le journal Middle East Eye, cette initiative intervient quelques semaines après qu’Amazon Web Services et Google ont conclu un accord de 1,2 milliard de dollars avec Israël. Les travailleurs demandent instamment de "s’engager à revoir et à rompre les contrats commerciaux et les dons d’entreprise avec des sociétés, des organisations et/ou des gouvernements qui sont actifs ou complices de violations des droits de l’homme, comme les Forces de défense israéliennes".

"Malgré les nombreuses résolutions de l’ONU et le consensus des organisations internationales de défense des droits de l’homme, dont Human Rights Watch et B’Tsleem, et malgré le fait que les Palestiniens vivent sous une occupation militaire illégale et un régime d’apartheid, les personnes en position de pouvoir et d’influence - qui ont hardiment défendu les droits de l’homme dans tant d’autres causes - ont choisi de rester silencieuses [...]. Trop, c’est trop", peut-on lire dans la lettre.”

La lettre rappelle, au même titre que celles envoyées à la direction de Google et d’Apple, le rejet par ses salariés de toute manipulation qui souhaiterait associer les critiques à l’Etat d’Israël à une forme d’antisémitisme. “Il est important de préciser que notre position contre l’occupation militaire israélienne du peuple palestinien n’est pas une position contre le peuple juif[...] l’antisémitisme n’a pas sa place dans notre cause”]

"Notre récit est une prise de position contre un État qui continue à perpétuer la violence de la colonisation contre un peuple : les Palestiniens."

La lettre, publiée par la suite par Middle East Eye et consutalble sur le site TheVerge.com , indique qu’étant donné qu’Amazon emploie des Palestiniens à Tel Aviv, dans les bureaux de Haïfa et dans le monde entier, "ignorer la souffrance des Palestiniens et de leurs familles chez eux revient à effacer nos collègues de travail".

Amazon devient le troisième géant de la technologie aux États-Unis à être confronté à la réaction de ses travailleurs, après les lettres adressées la semaine dernière à Sundar Pichai par des employés juifs opposés au sionisme, PDG de Google, et à Tim Cooke, PDG d’Apple, pour qu’ils s’opposent à l’oppression des Palestiniens.

La solidarité des travailleurs avec le peuple palestinien s’est manifestée ces dernières semaines, avec des dockers sud-africains et italiens, ainsi que des ouvriers d’usines de fabrication de drones au Royaume-Uni, qui se sont joints aux manifestations de masse organisées dans le monde entier pour dénoncer les attaques criminelles qui ont fait plus de 240 morts et des milliers de déplacés.

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
[email protected]
www.revolutionpermanente.com