http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
25 de novembre de 2020 Twitter Faceboock

Répression
Le Préfet Lallement interdit la manifestation contre les lois liberticides de samedi à Paris !

Alors qu’un nouvel acte de la mobilisation contre la Loi Sécurité Globale devait avoir lieu samedi 28 à Paris, la Préfecture de Paris a décidé d’interdire la manifestation sous prétexte de l’épidémie. A la place elle propose un rassemblement statique Place de la République.

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/Le-Prefet-Lallement-interdit-la-manifestation-contre-les-lois-liberticides-de-samedi-a-Paris

Depuis la semaine dernière, la mobilisation s’étend contre la Loi Sécurité Globale. Samedi dernier ce sont des dizaines de milliers de personnes qui étaient réunies partout en France pour dénoncer l’offensive autoritaire du gouvernement.

Or, alors qu’une nouvelle journée de mobilisation se préparait pour ce samedi 28 dans le cadre des "Marches des libertés" appelées par la Coordination contre la loi sécurité globale, le pouvoir a fait une nouvelle belle démonstration d’autoritarisme.

En effet, le Préfet Didier Lallement, connu pour sa répression ultra-violente contre le mouvement des Gilets jaunes en 2019 ainsi que pour avoir envoyé ses policiers matraquer et expulser les réfugiés qui occupaient la Place de la République ce lundi, a décidé d’interdire la manifestation parisienne qui devait partir de la Place de la République.

Pour cela, le Préfet avance des raisons sanitaires, arguant que seuls les rassemblements statiques permettraient de limiter la diffusion de l’épidémie en s’appuyant sur avis de l’ARS, ainsi que le fait que "les services de police et de gendarmerie seront particulièrement mobilisés" ce week-end. Il conclue en demandant que soit organisé un rassemblement statique en lieu et place de la manifestation. Une décision qui s’inscrit dans la continuité de la gestion répressive de la crise sanitaire et de la volonté de profiter de celle-ci pour museler l’opposition dans un moment où la colère gronde contre l’offensive autoritaire du gouvernement.

Face à cette réponse, la Coordination contre la loi a dénoncé dans un courrier une décision qui interdit "la liberté" et réaffirmé sa volonté de tenir la marche malgré tout. "Nous irons et nous marcherons pour défendre cette liberté" notent ainsi les organisateurs dans le texte en appelant à les rejoindre Place de la République samedi.

Malgré l’interdiction, il est clair qu’il faudra être nombreux samedi dans la rue contre toutes les lois liberticides et pour obtenir le retrait total de la loi sécurité globale, du schéma national et du maintien de l’ordre et de la loi "séparatisme" !

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
[email protected]
www.revolutionpermanente.com