http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
13 de juillet de 2020 Twitter Faceboock

Deuxième vague ?
Guyane. Le Covid19 fait des ravages : le résultat d’une gestion coloniale de la crise
Julian Vadis

En Guyane, la situation sanitaire dû à l’épidémie de Coronavirus est de plus en plus dramatique. Et si le nouveau premier ministre Castex est venu sur place affirmé toute l’inquiétude et la détermination du gouvernement, c’est bien la gestion coloniale de l’épidémie par la France qui rend aujourd’hui la situation critique.

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/Guyane-Le-Covid19-fait-des-ravages-le-resultat-d-une-gestion-coloniale-de-la-crise

Crédits photos : JODY AMIET / AFP

Passons rapidement sur le « laspus » ô combien révélateur de Jean Castex, le nouveau premier ministre qui, comme Macron en 2017, s’est rendu, selon lui, sur « l’île » de Guyane. Un mépris significatif, dans un discours ou Castex s’est efforcé avant tout de mettre en avant « l’inquiétude » du gouvernement et sa « détermination » face à la situation sanitaire dramatique que traverse actuellement la Guyane.

En effet, le Coronavirus circule encore largement, avec de nouveaux cas par centaine et ce chaque jour. Selon Guyane 1ère, la barre des 6000 cas a été franchie ce 13 juillet et une annonce de 221 nouveaux cas. En 48h, 6 personnes sont décédées, portant le nombre de victime du Covid19 en Guyane à 29.

Des statistiques terribles, et qui montre une accélération de l’épidémie, qui n’a pas empêché Sébastien Lecornu, ministre en charge des Outres-mers, a déclaré sur Europe ce 13 juillet que l’épidémie « est maitrisé » en Guyane. Des déclarations qui tranchent avec la réalité du terrain, et qui cherchent à masquer surtout la gestion calamiteuse de la crise sanitaire dans les « anciennes » colonies.

Dans les faits, la population guyanaise subit de plein fouet la politique erratique et dangereuse de deux gouvernements.

La France d’abord, avec la destruction méthodique du système de santé public qui touche de manière encore plus accentué la Guyane que le territoire hexagonal, une pauvreté la encore accentué, comme en témoigne les multiples bidonvilles etc. Fin juin, face à une accélération des cas et un possible reconfinement, l’Etat français a annoncé l’envoi de seulement... 17 personnels soignants supplémentaire en Guyane. Loin d’être suffisant, évidemment, pour faire face aux centaines de nouveaux cas quotidien.

Le Brésil, ensuite, ou la gestion calamiteuse de la crise sanitaire, qui a fait des dizaines de milliers de morts, fait de la Guyane une « zone critique ». La population est donc prise en tenaille entre la gestion coloniale de la France et le « négationnisme » viscéral de Bolsonaro.

Dès lors, Jean Castex peut bien prendre la posture la plus solennelle qu’il veut, c’est bien le gouvernement précédent qui est responsable de la situation, et la politique du sien qui ne faire que dégrader un peu plus les conditions sanitaires et sociales de la Guyane.
A contrario, c’est par l’ouverture de nouveaux hôpitaux et un investissement conséquent dans la santé publique, et à court terme, la distribution de masques gratuits, des dépistages massifs et gratuits, qu’il sera possible d’enrayer l’épidémie. Une politique qui rentre en contradiction avec les intérêts coloniales de l’Etat impérialiste français.

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
[email protected]
www.revolutionpermanente.com