http://www.revolutionpermanente.fr/ / Voir en ligne
La Izquierda Diario
15 de octobre de 2019 Twitter Faceboock

Occupation Place du Châtelet
Un syndicat de police appelle à plus de répression contre Extinction Rebellion
Jackson Leniwy

Le syndicat « France Police policiers en colère » a pris position ce samedi en faveur d’une répression de l’occupation de la place du Châtelet dans un communiqué intitulé « LBD et GLI contre les Gilets jaunes mais impunité totale pour une ZAD installée en plein cœur de Paris par les bobos d’Extinction Rébellion ».

Link: http://www.revolutionpermanente.fr/Un-syndicat-de-police-appelle-a-plus-de-repression-contre-Extinction-Rebellion

Dans le cadre de la semaine de rébellion d’octobre, la place du Châtelet et le pont au change ont été occupés tout au long de la semaine dernière par des militants d’Extinction Rebellion. Une organisation apparue au Royaume-Uni et présente aujourd’hui dans de nombreux pays pour lutter contre l’inaction des gouvernements sur les questions climatiques.

Cette semaine d’occupation en plein cœur de la capitale n’aura pas connu la répression policière qui a frappé le mouvement des Gilets Jaunes, dont plusieurs dizaines ont perdu des mains et des yeux. Une réponse de la part du gouvernement qui n’a pourtant pas plu à tout le monde. En effet ce samedi, le syndicat « France Police policiers en colère » a tenu à interpeler les politiques, affirmant la nécessité de réprimer les occupants de la « ZAD installée en plein coeur de Paris par les bobos d’Extinction Rebellion ». Une répression qui se justifierait justement par celle infligée aux Gilets Jaunes depuis novembre dernier, qui ont en effet fait les frais des « LBD et des GLI »

« Alors que l’on ordonne à nos collègues de systématiquement disperser et verbaliser tout regroupement de Gilets jaunes dans la capitale au motif du trouble à l’ordre public, depuis maintenant une semaine, des militants écologistes bloquent la liberté de circulation de nombreux parisiens sur le secteur du Châtelet », écrit le syndicat sur son site internet et sur les réseaux sociaux. « Mais étonnement, les policiers n’ont pas l’autorisation d’intervenir pour faire évacuer le secteur et rétablir l’ordre public. »

Lire aussi : « Non-violence » : pourquoi il ne faut pas opposer militants écolos et Gilets Jaunes

Une prise de position qui, au-delà du fait de légitimer la répression subie par les Gilets Jaunes, en appelant à ce que les militants de XR subissent le même sort, vise à opposer les deux mouvements. Le syndicat explique avec mépris que «  les revendications d’Extinction Rébellion à la sauce Greta Thunberg, ne dérangent personne » quand les Gilets Jaunes questionnent la démocratie. Mais la contestation qu’ils semblent vanter et la colère qu’ils feignent de comprendre ne les ont pas empêchés de mutiler des dizaines d’entre eux.

De plus, Gilets Jaunes et militants écolos ont d’ores et déjà opéré de premiers rapprochements, à commencer par la présence d’une « cabane Gilets Jaunes » sur l’occupation. Plus, l’occupation du centre commercial Italie II, qui a lancé cette semaine de contestation le samedi 5 octobre dernier, a été réalisée en commun avec plusieurs autres secteurs, que ce soit les Gilets Jaunes, mais également les Gilets Noirs et le comité Adama.

S’il faut rappeler que les militants d’Extinction Rebellion ont quitté l’occupation ce samedi avant une dernière journée d’action en demi-teinte car limitée par la nasse qui a bloqué les militants toute la journée devant l’Assemblée nationale, la question de la répression est un vrai dilemme pour le gouvernement. En effet, la question du climat mobilise largement la jeunesse depuis plusieurs mois en France et dans le monde entier – des centaines de milliers de personnes sont descendues dans la rue le 20 septembre dernier aux quatre coins du globe. Ce dernier peut donc craindre les répercussions en cas de répression violente, à commencer par la radicalisation du mouvement.

 
Revolution Permanente
Suivez nous sur les réseaux
/ Révolution Permanente
@RevPermanente
siterevolutionpermanente@gmail.com
www.revolutionpermanente.com