×

Univ de Paris. Réunion publique le 4 mai : « Après les élections : construisons Le Poing Levé »

Pour sa première participation aux élections étudiantes, le collectif Le Poing Levé est devenue la deuxième force politique de l’université autour d’un programme clairement anticapitaliste et révolutionnaire. C’est dans cet esprit que nous proposons de nous rencontrer et d’échanger sur zoom le 4 mai pour discuter des combats à venir et s’organiser ! Le lien pour s’inscrire est dans l’article.

Facebook Twitter

Du 12 au 15 avril, avaient lieu les élections aux Conseils Centraux de l’Université de Paris. Avec Le Poing Levé, nous nous présentions pour la première fois et nous sommes devenus la deuxième force politique de l’université en totalisant plus de 600 voix ! Ce résultat nous a permis d’avoir un des trois sièges au Conseil d’Administration, ainsi qu’un siège au Conseil facultaire de Science et deux sièges au Conseil facultaire d’Humanité.

Alors que notre université – issue de la fusion entre l’ancienne Université Paris Descartes et Paris Diderot – constitue la pointe avancée du projet néolibéral des universités, dont le seul but est de mettre sur pied une université toujours plus élitiste et sélective, la percée du Poing Levé aux élections montre une fois de plus que le projet du gouvernement et des directions de fac qui nous promettent des conditions d’étude et de vie toujours plus misérables est loin d’être accepté.

C’est pourquoi notre campagne s’est faite en opposition aux listes co-gestionnaires et autour d’un profil politique clair : refuser de gérer la misère des facs, ne pas entretenir l’illusion que les conseils de l’université seraient démocratiques et refuser d’en faire le centre de gravité de notre politique.

Au contraire, alors que les attaques contre les plus précaires se multiplient, et que le chômage augmente, le gouvernement s’en prend à nos droits démocratiques et mène une offensive islamophobe et sécuritaire, en multipliant les sorties et les lois racistes, nous pensons qu’il est nécessaire de nous organiser, pour un changement radical de système, pour une révolution des exploité•e•s et des opprimé•e•s. Parce qu’il est possible de construire une autre société que celle qui existe aujourd’hui, d’en finir avec le patriarcat et le racisme et que la jeunesse a un rôle à jouer aux côtés du monde du travail, nous nous proposons au Poing Levé de construire un collectif militant et révolutionnaire d’une jeunesse qui relève la tête à l’université et au-delà !

Nous t’invitons à notre réunion publique pour discuter et s’organiser ensemble le 4 mai à 19h sur zoom. L’inscription se fait par formulaire, si tu veux participer inscris-toi ou contacte nous pour recevoir le lien de la réunion !


Facebook Twitter
Etats-Unis. A l'université de Columbia, la répression du soutien à la Palestine s'intensifie

Etats-Unis. A l’université de Columbia, la répression du soutien à la Palestine s’intensifie

Etats-Unis. Solidarité avec les étudiants de l'université de Columbia réprimés !

Etats-Unis. Solidarité avec les étudiants de l’université de Columbia réprimés !

Paris 8. L'IED menace d'augmenter de 15% les frais pédagogiques

Paris 8. L’IED menace d’augmenter de 15% les frais pédagogiques


Burger King, Auchan, Boulanger, Société Générale : entreprises complices d'Israël, hors de nos facs !

Burger King, Auchan, Boulanger, Société Générale : entreprises complices d’Israël, hors de nos facs !

1 étudiant sur 10 s'est déjà retrouvé sans logement pendant ses études, révèle l'enquête du Poing Levé !

1 étudiant sur 10 s’est déjà retrouvé sans logement pendant ses études, révèle l’enquête du Poing Levé !

« On demande le retrait total de la réforme », 300 étudiants en AG à Tolbiac contre le tri social

« On demande le retrait total de la réforme », 300 étudiants en AG à Tolbiac contre le tri social


Bordeaux Montaigne : la mobilisation proche de la victoire sur la gestion des VSS après 7 mois ?

Bordeaux Montaigne : la mobilisation proche de la victoire sur la gestion des VSS après 7 mois ?

Peines contre les parents, internats : Attal s'en prend encore aux jeunes de quartiers populaires

Peines contre les parents, internats : Attal s’en prend encore aux jeunes de quartiers populaires