×

Crime raciste

Trois militants kurdes tués par l’extrême-droite à Paris : solidarité, tous à République ce samedi !

Un attentat d’extrême-droite a fait trois morts ce vendredi midi, a proximité du centre culturel kurde Ahmet-Kaya dans le 10ème arrondissement de Paris. Les manifestations en hommage aux victimes, organisées dans l’après-midi, ont été réprimées par la police à Paris et à Marseille.

Erell Bleuen

23 décembre 2022

Facebook Twitter

Un attentat d’extrême-droite a fait trois morts ce vendredi midi, a proximité du centre culturel kurde Ahmet-Kaya dans le 10ème arrondissement de Paris. C’est dans le foyer de la cause kurde, à Paris, que plusieurs coups de feu ont retenti vers midi : « On a vu un vieux monsieur blanc rentrer et tirer dans le centre culturel kurde, puis il est allé dans le salon de coiffure à côté. On est réfugiés dans le restaurant avec les salariés » témoignait Romain, le directeur adjoint d’un restaurant situé dans la rue de la fusillade, à l’AFP ce vendredi.

L’attaque raciste, qui a fait trois victimes et trois blessés (dont un en état d’urgence absolue), dont Evîn Goyî, la responsable du mouvement des femmes kurdes en France, aurait été perpétrée par un suspect déjà connu pour avoir attaqué une dizaine de migrants dans un campement à coups de sabre en décembre 2021. Un témoin des tirs expliquait à Reuters avoir entendu le suspect dire « je suis raciste, je n’aime pas les étrangers ».

Face aux discours qui tendaient à atténuer le caractère raciste de l’attaque, le porte-parole du centre dénonçait ce midi : « Une fois de plus la DGSI [direction générale de la sécurité intérieure] nous surveille au lieu d’assurer notre sécurité. Pour nous, cette attaque est terroriste ».

Dans l’après-midi, Darmanin s’est rendu sur les lieux de l’attaque pour y tenir une conférence de presse et se solidariser des victimes. Mais quelques minutes après son arrivée, les forces de police ont réprimé la population venue manifester en hommage aux victimes à coup de gaz lacrymogènes et de charges policière. A Marseille, la manifestation organisée par la communauté kurde a elle aussi été réprimée par la police.

Face à la multiplication de crimes racistes, à l’instar de l’attentat qui a tué trois militants kurdes ce vendredi dont les circonstances sont encore troubles, il n’y a rien a attendre du gouvernement qui attise le racisme et la xénophobie quotidiennement. Dans ce sens, il est important d’être nombreuses et nombreux aux rassemblements organisés partout en France, et notamment à la manifestation appelée samedi à 12h, place de la République à Paris, en solidarité avec les victimes et contre le racisme, l’extrême-droite et les politiques qui renforcent leur impunité !


Facebook Twitter

Erell Bleuen

@Erellux

Menace de fermer l'usine : InVivo durcit l'offensive, faisons front avec Christian Porta et les Neuhauser !

Menace de fermer l’usine : InVivo durcit l’offensive, faisons front avec Christian Porta et les Neuhauser !

Acharnement : Anasse Kazib poursuivi par l'État pour des prises de parole contre l'extrême-droite

Acharnement : Anasse Kazib poursuivi par l’État pour des prises de parole contre l’extrême-droite

Le lieu associatif En Gare de Montreuil expulsé par la police et ses habitants placés en garde-à-vue

Le lieu associatif En Gare de Montreuil expulsé par la police et ses habitants placés en garde-à-vue

Répression coloniale : un dirigeant de la RATP dans la délégation de Macron en Kanaky

Répression coloniale : un dirigeant de la RATP dans la délégation de Macron en Kanaky

Kanaky : Macron temporise mais maintient le cap répressif et colonial

Kanaky : Macron temporise mais maintient le cap répressif et colonial

Offensive historique : la durée d'indemnisation du chômage bientôt réduite de 40% ?

Offensive historique : la durée d’indemnisation du chômage bientôt réduite de 40% ?

« Mission de dialogue » : Macron en Kanaky pour légitimer la répression et poursuivre le passage en force

« Mission de dialogue » : Macron en Kanaky pour légitimer la répression et poursuivre le passage en force

Offensive contre l'assurance-chômage : l'exécutif pourrait durcir les conditions d'indemnisation

Offensive contre l’assurance-chômage : l’exécutif pourrait durcir les conditions d’indemnisation