×

Loi Immigration

Suppression de l’AME, allocations familiales… : Darmanin accepte les propositions ultra-xénophobes de LR

Gérald Darmanin a répondu favorablement à de nombreuses propositions de mesures xénophobes portées par Les Républicains visant à durcir le projet de loi immigration.

Gabriel Ichen

30 mai

Facebook Twitter
Suppression de l'AME, allocations familiales… : Darmanin accepte les propositions ultra-xénophobes de LR

Crédit photo : Wikimedia Commons

Le ministre de l’intérieur Gérald Darmanin qui cherche depuis des mois à faire passer son projet de loi immigration a répondu favorablement aux propositions faites par les Républicains sur le sujet la semaine dernière. Dans un entretien donné au Parisien samedi dernier, Darmanin a fait savoir qu’il était prêt à accepter une bonne partie des mesures proposées par les Républicains.

Les patrons de LR, le président du parti Éric Ciotti et les présidents des groupes parlementaires au Sénat et à l’Assemblée nationale Olivier Marleix et Bruno Retailleau, avaient lancé deux propositions de loi ayant pour objectif de durcir le projet de loi gouvernemental sur l’immigration. La première, composée d’une ribambelle de mesures, vise notamment à limiter l’accès au droit du sol et à supprimer l’aide médicale d’État (AME) ; la seconde projette une réforme constitutionnelle afin de pouvoir toujours plus attaquer les immigrés.

Une façon pour LR de mettre la pression sur l’exécutif et de se recomposer autour d’un agenda centré sur l’immigration. Ces derniers jugent le projet de loi proposé par Darmanin trop « laxiste » et s’opposent notamment à la proposition de régularisation de travailleurs dans les métiers dits « en tension ». « Chiche, travaillons ensemble ! Il y a des propositions, nombreuses, sur lesquelles nous sommes d’accord. D’autres où ça ne sera pas possible. Il n’y aura pas d’accord à n’importe quel prix. Chacun doit faire un pas. D’ailleurs, il faut distinguer les deux propositions des LR. La première, un texte de loi ordinaire, correspond en grande partie à ce qu’il y a déjà dans notre projet de loi. On peut aboutir à un accord » a répondu le ministre de l’intérieur qui a absolument besoin du soutien des LR pour faire passer son projet de loi.

Ainsi, Darmanin a affirmé son accord avec de nombreuses attaques anti-migrants portées par les Républicains et a affirmé qu’il retenait « beaucoup de choses » de la première proposition de loi portée par LR, comme « le conditionnement des visas » et la limitation de l’accès aux allocations familiales et à la protection sociale à cinq ans de résidence, « la discussion autour des mineurs non accompagnés, le contrôle à 360° des demandes de titre de séjour ». Mais surtout, le ministre s’est également montré favorable à la remise en cause de l’aide médicale d’État (AME) proposée par les LR.

Deux lignes rouges subsistent cependant. La question de la régularisation des travailleurs immigrés dans les métiers dits « en tension » pour laquelle Darmanin a fait savoir qu’il avait bien l’intention de maintenir la proposition initiale pourtant pointée du doigt par LR. Autre point de tension : la sortie de la France des traités internationaux. « Leur proposition de sortie d’engagements internationaux de la France comme la Convention de Genève de 1951 ou les traités européens, ce qui peut s’apparenter à un Frexit migratoire. On ne peut sérieusement, à la volée, modifier la Constitution ou nos engagements européens sans un débat tranché par le peuple » explique le locataire de la place Beauvau.

La main tendue par Darmanin aux LR a reçu une réponse positive de la part de Bruno Retailleau qui a expliqué ce mardi sur France Inter être « prêt au dialogue » et a affirmé que « [sa] porte est ouverte » et vouloir recevoir le ministre de l’intérieur dans les prochains jours.

Vers un accord LR-Darmanin ? La promesse d’attaques xénophobes toujours plus dures

Avec l’ouverture de Darmanin aux propositions de LR, le gouvernement promet de durcir toujours plus ses attaques contre les immigrés. Alors que le projet initial de Darmanin annonçait déjà d’importantes mesures visant à « rendre la vie impossible » aux immigrés avec une facilitation des expulsions, un renforcement de la « double peine » et de la criminalisation des exilés ; c’est un projet encore plus xénophobe qui pointe le bout de son nez avec ces tractations entre le gouvernement et LR.

Ce scénario montre que pour faire face à la crise politique du gouvernement et du régime de la Vème, les forces politiques du régime sont prête à aller toujours plus loin dans leurs attaques contre les travailleurs et ce en visant notamment les plus précaires et les immigrés. En effet, c’est bien dans la foulée du puissant mouvement contre la réforme des retraites que l’exécutif a remis sur le tapis ses attaques xénophobes contre les immigrés en commençant par les annonces sur la lutte contre « la fraude sociale des immigrés « et en relançant le projet de loi immigration après l’avoir mainte fois repoussée. Une fuite en avant xénophobe du gouvernement pour résoudre la crise politique qui fait le lit de l’extrême droite.

Contre cette surenchère réactionnaire et xénophobe, qui vise en même temps à diviser toujours plus les rangs de la classe ouvrière qui s’est massivement mobilisée dernièrement, il y a urgence à ce que l’ensemble des organisations du mouvement ouvrier fassent front aux côtés des organisations du mouvement social et des organisations de sans-papiers qui se mobilisent depuis plusieurs mois pour mettre un frein aux projets xénophobes du gouvernement, de la droite et de l’extrême droite.


Facebook Twitter
Islamophobie : Edouard Philippe veut un droit d'exception pour les musulmans

Islamophobie : Edouard Philippe veut un droit d’exception pour les musulmans

Trois journalistes de Libération convoqués par la police pour avoir enquêté sur un meurtre policier

Trois journalistes de Libération convoqués par la police pour avoir enquêté sur un meurtre policier

Homard, bouteille à 2770€ : les rois et les patrons se gavent sur notre dos

Homard, bouteille à 2770€ : les rois et les patrons se gavent sur notre dos

Marges records dans l'agro-alimentaire : les grands patrons se gavent en nous affamant

Marges records dans l’agro-alimentaire : les grands patrons se gavent en nous affamant

« Conférence sociale » : la nouvelle supercherie de Macron saluée par les directions syndicales

« Conférence sociale » : la nouvelle supercherie de Macron saluée par les directions syndicales

Rejet de la vente à perte du carburant : le grand patronat impose un camouflet à Macron

Rejet de la vente à perte du carburant : le grand patronat impose un camouflet à Macron


Une journaliste arrêtée par la DGSI pour avoir révélé la complicité de la France avec Al-Sissi

Une journaliste arrêtée par la DGSI pour avoir révélé la complicité de la France avec Al-Sissi

Vente à perte de carburant : le nouvel enfumage du gouvernement pour camoufler la hausse des prix

Vente à perte de carburant : le nouvel enfumage du gouvernement pour camoufler la hausse des prix