×

Palestine vaincra

Solidarité Ouvrière. Les dockers de Oakland empêchent le déchargement de bateaux israéliens

Des militants et des travailleurs de la baie de San Francisco, aux États-Unis, ont empêché la semaine dernière le déchargement d'un cargo israélien dans la ville d'Oakland. Un piquet de grève a bloqué l’accès au port jusqu’au départ du cargo israélien. Une action exemplaire de solidarité internationale avec le peuple palestinen

Natacha Lubin

8 juin 2021

Facebook Twitter

Article paru initialement sur la Izquierda Diaro

Des centaines de manifestants se sont rassemblés dans le port d’Oakland, dans la baie de San Francisco, en Californie, pour empêcher le déchargement d’un cargo israélien. La campagne "Block the Boat" (Bloque le Bateau) a été lancée par l’Arab Resource and Organizing Center (AROC). Le groupe affirme avoir réussi à empêcher la compagnie maritime ZIM, basée à Haïfa, en Israël, d’accoster à Oakland. Le 5 juin, il a annoncé sur son compte Twitter que le cargo quittait le port face à l’ampleur de la manifestation.

Le mois dernier, des membres du Transport and Allied Workers Union of South Africa (Syndicat Sud-Africain des travailleurs des transports et des travailleurs connexes) avaient déjà refusé de décharger un navire de la ZIM à Durban, répondant à un appel à la solidarité lancé par la Fédération générale des syndicats de Palestine. Dans cette droite lignée des dockers italiens avaient également manifesté leur solidarité avec le peuple palestinien en refusant l’embarquement d’un bateau chargé d’armes à destination d’Israël.

C’est en 2014, pendant le bombardement de la bande de Gaza par Israël, que l’AROC a lancé la coalition "Block the Boat" en réponse à la tentative de la ZIM d’accoster à Oakland. L’International Longshoremen’s and Warehouse Union (Syndicat international du débardage et de l’entreposage) avait alors refusé de décharger le navire de ZIM. La compagnie n’avait plus tenté d’accoster dans la ville jusqu’à la semaine dernière. Outre le blocus d’Oakland, des militants et travailleurs portuaires des quatre coins du pays ont promis de bloquer tout navire de la ZIM qui tenterait de décharger dans leur ville.

L’action des dockers d’Oakland a suscité des émules dans d’autres villes portuaires du pays, comme à Elizabeth dans le New Jersey ce dimanche.

Pour expliquer son action l’AROC avait tweeté :"Notre mobilisation paie !". "Nous tenons un piquet de grève à 6 entrées différentes avec plus de 600 personnes, et les travailleurs ne franchissent pas les piquets de grève. Le message est clair : les personnes qui profitent de l’apartheid israélien ne sont pas les bienvenues dans la région de la Baie”.


Facebook Twitter
Scandale : l'inspection du travail refuse le licenciement de Christian Porta, InVivo tente de passer en force

Scandale : l’inspection du travail refuse le licenciement de Christian Porta, InVivo tente de passer en force

Pour un 1er mai contre leurs guerres et l'austérité : rejoins les cortèges de Révolution Permanente !

Pour un 1er mai contre leurs guerres et l’austérité : rejoins les cortèges de Révolution Permanente !

SNCF : 300 personnes en soutien à Régis, menacé de licenciement pour avoir dénoncé des VSS

SNCF : 300 personnes en soutien à Régis, menacé de licenciement pour avoir dénoncé des VSS

Roissy : face à la pression patronale, les salariés d'un sous-traitant de Sixt en grève reconductible

Roissy : face à la pression patronale, les salariés d’un sous-traitant de Sixt en grève reconductible

Éducation : la grève du 22 avril ne peut rester isolée, il faut un plan pour élargir la lutte !

Éducation : la grève du 22 avril ne peut rester isolée, il faut un plan pour élargir la lutte !

« Ils veulent museler toute contestation ». La CGT Fleury Michon appelle à la grève contre la répression

« Ils veulent museler toute contestation ». La CGT Fleury Michon appelle à la grève contre la répression

5 jours de mise à pied : la SNCF réprime Marion, cheminote ayant dénoncé une agression sexuelle

5 jours de mise à pied : la SNCF réprime Marion, cheminote ayant dénoncé une agression sexuelle

« Tavares gagne 36,5 millions grâce aux ouvriers sous-payés » Vincent, délégué CGT Stellantis

« Tavares gagne 36,5 millions grâce aux ouvriers sous-payés » Vincent, délégué CGT Stellantis